Astronomie

Apparition du croissant

Apparition du croissant


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La latitude de votre position sur terre change-t-elle l'apparence du croissant comme elle change la position d'autres objets visibles dans le ciel ? Le fait-il pivoter ?


Oui. Si vous êtes à une latitude élevée, le croissant de lune ressemblera à une orientation C inversée, mais sous les tropiques, il ressemblera davantage à une orientation U. Bien que la période de l'année ait également un effet en raison de l'angle de l'écliptique par rapport à l'horizon.


La première visibilité du croissant lunaire

Le problème de prédire le moment où, après la conjonction, le nouveau croissant deviendra visible est à la fois astronomique et physique. Bien que déjà réalisée par Ptolémée, la solution réelle n'a jamais dépassé la règle de base babylonienne bien établie selon laquelle la lune ne peut être vue qu'un jour après la conjonction.

Cet article discute d'abord de l'importance de l'observation pour les peuples de l'Islam et mentionne ensuite les critères qui contrôlent le phénomène. Ceci est suivi d'un aperçu de la solution théorique donnée par les premiers astronomes arabes. Il procède ensuite à un traitement plus précis, selon les méthodes modernes, qui conduit à des règles par lesquelles l'apparition et la disparition du croissant peuvent être prédites à cinq minutes près.

La deuxième partie de l'article présente des extraits traduits sur le sujet à partir des sources les plus anciennes, en utilisant la nomenclature astronomique moderne. Ceux-ci sont tirés des recueils hindous Surya Siddhanta et Pancha Siddhantika, et du manuel d'astronomie d'al-Battani.


Voir Vénus, Jupiter et la Lune s'aligner lors du spectacle céleste du week-end

Si le temps est clair ce week-end, même ceux qui ne regardent pas normalement le ciel peuvent être frappés par une scène céleste éblouissante à l'ouest après le coucher du soleil : une vue sur deux planètes brillantes et un croissant de lune encore plus accrocheur.

Les deux planètes les plus brillantes, Vénus et Jupiter, accentueront la beauté du mince croissant de lune samedi et dimanche (25 et 26 février). La planète Mercure peut également être visible, bas sur l'horizon, sous Vénus selon les conditions de votre ciel, mais elle disparaîtra rapidement après le coucher du soleil.

Même si votre météo locale apporte des nuages ​​ou de la pluie, vous pouvez toujours regarder Vénus, Jupiter et la lune s'aligner en ligne via des diffusions en ligne.

Vénus, la "Reine du ciel", peut faire un spectacle à elle seule, dépassant parfois de loin tout autre objet du ciel nocturne, à l'exception de la lune. Il est si brillant que vous pouvez même l'apercevoir pendant la journée, si vous savez exactement où regarder.

Les cartes du ciel de Jupiter et de Vénus pour cette histoire montrent comment les planètes et la lune apparaîtront ensemble samedi et dimanche. Les astronomes appellent cet arrangement cosmique une triple conjonction.

Tôt samedi après-midi, si votre ciel est clair et bleu, essayez de localiser le croissant de lune vers 13 heures. heure locale. Il sera à peu près aux deux tiers de l'horizon sud-est jusqu'au point situé directement au-dessus.

Si vous le trouvez, regardez une courte distance directement en dessous pour trouver Vénus. La planète devrait apparaître comme un petit point blanc contre le ciel bleu de jour. Au crépuscule, la paire offrira une vue magnifique, avec Vénus planant en dessous et à gauche de la lune, tandis que beaucoup plus haut et à gauche de ce duo dynamique se trouvera Jupiter. [Photos : Vues étonnantes de Jupiter, Vénus et la Lune]

Dimanche soir, la lune se sera déplacée, presque là où se trouve Jupiter, assise en bas à droite de la brillante planète géante gazeuse.

Une autre planète orne également le ciel nocturne en plus de Vénus, Jupiter et Mercure : Mars. La planète rouge se lève actuellement dans le ciel oriental quelques heures après le coucher du soleil.

Le sourire de la lune

L'éblouissant spectacle d'observation du ciel de ce week-end est une bonne occasion de réfléchir à l'histoire astronomique associée à la lune de la Terre.

Il a été dit que le calendrier est la première invention scientifique de l'humanité et que la lune a joué un rôle important à cet égard. Les calendriers, tels que ceux utilisés dans les religions juive et musulmane, ont des mois lunaires qui commencent le soir où le croissant de lune apparaît pour la première fois dans le ciel occidental au coucher du soleil.

Par exemple, le soi-disant « Couteau du temps » de la lune était suspendu dans le ciel crépusculaire occidental jeudi 23 février, annonçant l'ouverture d'Adar, le sixième mois de l'année 5772 dans le calendrier juif. Cette classification saisissante du jeune croissant de lune caractérise bien la façon dont les phases et le cycle de la lune coupent apparemment l'année en segments pratiques. [Infographie : Phases de la lune et cycle lunaire]

Les astronomes définissent la « nouvelle lune » comme le moment où la lune occupe la même longitude écliptique que le soleil. Comme la lune est alors à proximité immédiate du soleil dans le ciel, elle ne peut pas être vue (sauf en silhouette lors d'une éclipse solaire).

Dans le langage populaire, le terme "nouvelle lune" fait référence au moment où la lune apparaît sous la forme d'un mince ruban au cours des prochaines soirées, ajoutant une beauté délicate au crépuscule occidental sous la forme d'un mince arc de lumière entourant une boule fantomatique. C'était le signal par lequel les anciens fixaient leurs calendriers.

Mais comment se fait-il que nous puissions voir tout le contour de la lune lorsqu'elle est dans sa phase de croissant ? Pour répondre à cette question, imaginons-nous comme des astronautes à la surface de la lune.

Lumière de la terre sur la lune

La Terre vue de la lune apparaîtrait dans le ciel près de 3,7 fois plus grande que la lune ne le fait pour nous. De plus, les masses continentales, les océans et les nuages ​​font de la Terre un bien meilleur réflecteur de la lumière solaire que la Lune.

En fait, la réflectivité de la Terre varie au fur et à mesure que les nuages, qui apparaissent beaucoup plus brillants que la terre et les mers, couvrent plus ou moins de parties de l'hémisphère visible. Le résultat est que la Terre brille de 45 à 100 fois plus que la Lune. Ce n'est donc pas seulement un miroir plus grand pour refléter le soleil, mais en raison de notre atmosphère, c'est aussi un bien meilleur réflecteur.

Et la Terre traverse également des phases, tout comme la Lune le fait pour nous, bien qu'elles soient opposées à ce que nous voyons de la Terre. Le terme pour cela est appelé "phases complémentaires".

Mardi (21 février), par exemple, il y avait une nouvelle lune pour nous, mais comme vu de la lune ce jour-là, il est apparu une pleine Terre brillante dans le ciel lunaire. Maintenant, alors que l'éclat d'un croissant de lune pousse lentement chaque nuit dans notre ciel crépusculaire occidental, tout son globe peut être entrevu. Cette apparence est communément appelée « la vieille lune dans les bras de la nouvelle lune », car le croissant brillant semble être enroulé autour de la partie faiblement éclairée.

La lumière du soleil est responsable du croissant élancé, mais le reste de la lune semble briller d'un faible ton gris bleuâtre, car une partie considérable de celle-ci est la lumière du soleil réfléchie par notre atmosphère, l'air qui nous entoure diffuse le plus efficacement les couleurs les plus bleues, car notre le ciel bleu de jour montre clairement. Ainsi, bien que la partie sombre de la lune ne reçoive pas la lumière du soleil, elle brille faiblement grâce à la lumière de la terre : la Terre presque pleine éclairant le paysage lunaire par ailleurs sombre.

Utilisez des jumelles ou un petit télescope pour mieux apprécier l'apparence du globe complet de la lune, son ton bleu grisâtre délicatement interposé entre le croissant plus lumineux et le fond de ciel pas beaucoup plus sombre. Contrairement à une pleine lune, qui peut parfois sembler presque aveuglante et plate, comme un disque unidimensionnel, un croissant éclairé par la Terre peut apparaître de manière frappante en trois dimensions.

Da Vinci l'a compris !

Léonard de Vinci a été le premier à reconnaître la faible lueur fantomatique de la terre. Dans son Codex Leicester, écrit entre 1506 et 1510, il y a une page intitulée "De la Lune : aucun corps solide n'est plus léger que l'air". Leonardo a suggéré que la lune a une atmosphère et des océans comme la Terre.

En tant que telle, pensa Da Vinci, la lune était un bon réflecteur de lumière car elle était recouverte de tant d'eau. Quant à la « lueur fantomatique », il a expliqué qu'elle était due à la lumière du soleil rebondissant sur les océans de la Terre et, à son tour, frappant la lune.

Da Vinci, bien sûr, avait tout faux à propos de la lune : nous savons maintenant qu'elle n'a pas d'atmosphère ni d'océan liquide qui coule. Et bien qu'il ait correctement supposé que la lumière du soleil était réfléchie de la Terre à la Lune, ce sont les nuages ​​qui sont principalement responsables de la lumière réfléchie, pas les océans.

Est-ce un sourire ou une tasse ?

Enfin, notez que les cuspides ou "cornes" du croissant de lune pointent toujours directement à l'opposé de la place du soleil après une nouvelle phase, elles pointent dans la direction vers laquelle la lune se dirige.

À la fin de l'hiver et au début du printemps, le croissant de lune ressemble à un mince sourire dans le ciel, rappelant peut-être le sourire espiègle distinctif du chat du Cheshire dans Alice au pays des merveilles. D'autres peuvent voir le croissant ressembler à une tasse qui pourrait contenir de l'eau - appelez cela une lune humide si vous voulez suivre la tradition d'antan.

Si vous prenez une photo étonnante de Jupiter, de Vénus la lune ou de toute autre cible d'observation du ciel et que vous souhaitez la partager pour une éventuelle histoire ou une galerie d'images, veuillez contacter le rédacteur en chef de SPACE.com Tariq Malik à [email protected]

Joe Rao est instructeur et conférencier invité au Hayden Planetarium de New York. Il écrit sur l'astronomie pour le New York Times et d'autres publications, et il est également météorologue à la caméra pour News 12 Westchester, New York.


Résumé du ciel nocturne de juin

Nos nuits les plus courtes de l'année en juin offrent encore de superbes observations d'étoiles, à commencer par le Triangle d'été qui s'élève à l'est - Vega, le plus haut et le plus lumineux au nord-est, Deneb plus près de l'horizon et Altair à leur droite, tous trois pataugeant dans le retournant la Voie Lactée, montant plus haut au-dessus de l'horizon oriental, s'étendant vers le sud jusqu'au Scorpion. La Grande Ourse fait sa descente vers le nord-ouest. Vénus s'éclaircit, bien qu'assez bas dans l'ouest-nord-ouest après le coucher du soleil, tandis que Mars s'estompe bien en haut à gauche. Les planètes géantes Jupiter et Saturne se déplacent progressivement pour faire leur apparition en fin de soirée dans le sud-est. Le plus remarquable est l'éclipse solaire partielle au lever du soleil le 10, avec un soleil "en croissant".

Les dernières informations sur la mission Rosetta de l'ESA, l'activité solaire, et les aurores boréales (aurores boréales).


Concept biblique de l'Univers

L'image israélite de l'univers s'est fortement inspirée des découvertes des Babyloniens et d'autres nations voisines. Mais les Babyloniens considéraient le monde comme plus vaste et plus ancien que les auteurs de la Bible.

La Bible voit un univers avec la terre en son centre. Cet univers était divisé en trois :

  • la voûte des cieux, contenant le soleil, la lune et les étoiles
  • La terre sous
  • les eaux sous la terre (Exode 20:4) et ceux au-dessus des cieux qui sont la source de la pluie.

Dans la Bible, il ne semble pas y avoir de grande distance entre le ciel et la terre. Sans trop d'effort, les oiseaux s'envolent dans la voûte céleste.

Les cieux sont vus comme des voûtes superposées (Deutéronome 10:14 1 Rois 8:27 Psaumes 148:4) au plus haut duquel Dieu tient sa cour.

Le soleil et la lune suivent leur course à travers les cieux indépendamment, tandis que les étoiles sont dirigées par la volonté divine (Psaumes 147:4 Isaïe 40:26 Juges 5:20).


Voir Vénus et la Lune ensemble dans le ciel le 8 septembre

Les observateurs du ciel du monde entier vont se régaler dimanche soir 8 septembre 2013 alors que le croissant de Lune croissant passe près de l'éblouissante planète Vénus. Et pour quelques privilégiés, la Lune passera en fait devant Vénus, dans ce qu'on appelle une occultation.

L'action a déjà commencé cette semaine, alors que la Lune a atteint la nouvelle phase plus tôt dans la journée à 7h36 HAE / 11h36 UT. L'apparition du mince croissant de lune le plus proche de l'équinoxe de septembre marque le début du Nouvel An juif avec la célébration de Roch Hachana, qui a commencé cette année le plus tôt possible au coucher du soleil le 4 septembre. Selon la tradition, Roch Hachana commence officiellement lorsque le ciel est suffisamment sombre pour que trois étoiles soient visibles. La convention établie par Hillel II en 363 après JC utilise le mouvement moyen de la Lune pour fixer les dates de début du calendrier luni-solaire juif, ce qui signifie que parfois Roch Hachana peut commencer un jour plus tôt. Cela s'est également produit en 2002.

La Nouvelle Lune a également été historiquement un moment opportun pour le début des opérations militaires nocturnes – la tempête du désert en 1991 et le raid contre Ben Laden en 2011 ont tous deux été menés dans l'obscurité offerte par l'absence de clair de lune autour d'une Nouvelle Lune. Il reste à voir si les planificateurs cherchant à mener des frappes aériennes sur la Syrie prévoient de profiter des mêmes conditions pour commencer bientôt les opérations.

Ce soir, vous pouvez voir l'étoile de magnitude +1 Spica à moins de deux degrés de Vénus de magnitude -4. Cela place Vénus 100 fois plus lumineuse que Spica et visible avant le coucher du soleil si vous savez exactement où la chercher.

L'étoile la plus brillante de la constellation de la Vierge, Spica est distante de 260 années-lumière et figure sur la courte liste des étoiles proches qui finiront par devenir une supernova. Heureusement pour nous, Spica est bien en dehors du

Rayon de 100 années-lumière « zone de destruction ».

Vous pourrez peut-être espionner la Lune et la planète Mercure de magnitude -1 à l'ouest au crépuscule pour la première fois pour cette lunaison ce soir ou (plus probablement) vendredi soir. C'est également le moment idéal pour découvrir la future maison de LADEE alors qu'elle part pour l'orbite lunaire de Wallops Island en Virginie vendredi soir.

Hé, LADEE assis sur le pad au sommet de sa fusée Minotaur V avec le mince croissant de lune en arrière-plan au crépuscule vendredi soir serait un génial argent tiré, je dis juste

Ce week-end, la Lune augmentera en éclairement et en élévation au-dessus de l'horizon ouest chaque soir jusqu'à ce que Spica, Vénus et le croissant de Lune croissant s'inscrivent dans un cercle de quatre degrés dimanche soir. La Lune sera éclairée à 12 %, tandis que Vénus est actuellement en phase gibbeuse et éclairée à 72 %.

En regardant vers l'ouest depuis la latitude 30 nord dimanche soir depuis la côte est des États-Unis, notez que Mercure et Saturne sont également sur la photo ! (Créé par l'auteur dans Stellarium).

Cela présentera également une bonne chance de voir Vénus pendant la journée, en utilisant le croissant de lune voisin comme guide. C'est une chose amusante à essayer, et aucun équipement n'est requis! Bien que Vénus puisse sembler difficile à trouver dans le ciel lumineux de la journée, les apparences sont trompeuses. Avec un albédo de 67 % par rapport à la moyenne de 14 % de la Lune, Vénus est en fait plus lumineux que la Lune par seconde d'arc carré de taille !

La Lune occultera également Spica le soir du 8 septembre pour les observateurs du Moyen-Orient et d'Europe juste au coucher du soleil. Spica est l'une des quatre étoiles brillantes que la Lune peut occulter à l'époque actuelle, avec Antares, Aldebaran et Regulus. Cela fait également partie d'une série d'occultations fines de Spica par la Lune en cours de 2012 à 2014.

Le coucher du soleil du 8 septembre offre un cadeau spécial, car la Lune âgée de 3 jours passe à moins d'un degré de Vénus dans le monde entier. La paire s'intégrera facilement dans le champ de vision de jumelles ou d'un télescope à faible puissance et présentera une séance photo exceptionnelle.

Et pour les observateurs basés en Argentine et au Chili, la Lune occultera en fait Vénus. Les occultations sont de grands événements, un événement astronomique d'une fraction de seconde dans un univers qui semble généralement se déplacer à un rythme glaciaire. Cette occultation particulière se produit pour les observateurs sud-américains juste avant et après le coucher du soleil.

Nous avons observé et enregistré un appariement similaire de Vénus et de la Lune diurne depuis les rives de notre camp sur le lac Saint Froid dans le nord du Maine en 2007 :

Gardez également un œil sur un phénomène fantomatique connu sous le nom de lumière cendrée sur le limbe sombre de la Lune. Également connu sous le nom d'Earthshine, ce que vous voyez est le reflet de la lumière du soleil sur la Terre illuminant le côté obscur de la Lune (comme Pink Floyd). Lorsque la Lune est un croissant vue de la Terre, la Terre est en phase gibbeuse vue de la face visible de la Lune. N'oubliez pas que la face cachée et la face cachée de la Lune sont deux choses différentes ! La brillance de la terre peut varier en luminosité, en fonction de la quantité de nuages ​​et de neige présente ou absente du côté de la Terre vers la lune. Mon Almanach du fermier-consulter grand-papa appellerait la lumière cendrée la "vieille lune dans les bras de la nouvelle lune, et je pense que la pluie était à venir"

Assurez-vous de vérifier ces événements astronomiques ce week-end et envoyez ces photos à Universe Today !


Ramadan : la NASRDA prédit l'apparition du premier croissant de lune

L'Agence nationale de recherche et de développement de l'espace – chargé de réaliser une observation scientifique de la lune, qui est l'objet céleste le plus proche de la terre – dit avoir calculé et prédit avec succès que l'apparition du premier croissant lunaire astronomique pour le mois de juin 2016 débutera le 5 juin 2016.

En astronomie, un croissant est la forme du côté éclairé de la lune qui semble être moins de la moitié éclairé par le soleil tel que vu par le spectateur.

Le chef des médias et des communications d'entreprise de l'agence, le Dr Felix Ale, a déclaré dans un communiqué que la première apparition de la lune ne pouvait être observée à l'œil nu qu'à l'aide d'un appareil d'imagerie à couplage de charge, d'un télescope autre instrument d'astronomie optique.

"Ainsi, la bonne observation du croissant à l'œil nu signifie le début du Ramadan", a-t-il déclaré.

Il a expliqué que le premier croissant lunaire astronomique apparaîtrait au Nigeria le 5 juin 2016 entre 17h12 et 19h37, Kaduna et Sokoto étant les premiers à assister au premier jeune croissant lunaire d'environ 17h12 à 19h33 et 19h21 respectivement, alors qu'il serait aperçu pour la dernière fois à Jos, dans l'État du Plateau, entre 18h02 et 19h14.

"Tous les autres États de la fédération connaîtront le premier croissant lunaire entre 17h12 et 19h37 le 5 juin 2016", a-t-il ajouté.

Ale a déclaré que les résultats publiés par l'agence montraient des dates précises, l'heure d'apparition du premier croissant, le coucher du soleil, ainsi que l'heure de réglage de la lune pour toutes les capitales des 36 États de la fédération et du Territoire de la capitale fédérale.

Copyright PUNCH.
Tous les droits sont réservés. Ce matériel et tout autre contenu numérique de ce site Web ne peuvent être reproduits, publiés, diffusés, réécrits ou redistribués en tout ou en partie sans l'autorisation écrite expresse préalable de PUNCH.


Apparition du croissant - Astronomie

Récemment, un de mes amis a visité le pays de Bali en Afrique. Elle prétend que parce que ce pays est au sud de l'équateur, la Lune, au lieu d'avoir une forme de croissant pendant certaines phases, aura en fait une forme de "bateau". Est-ce qu'elle me tire la jambe ?? La forme du croissant n'est-elle pas vue dans le monde entier ??

Kristine : Votre ami a raison l'orientation du croissant de lune dépend de la latitude de la personne qui l'observe (le Taille du croissant, cependant, est le même où que vous soyez). Pensez à un croissant de lune vu de l'hémisphère nord, et à la même Lune vue de l'hémisphère sud si nous prenons les gens de l'hémisphère nord comme "à l'endroit", alors ceux de l'hémisphère sud sont "à l'envers ", puisque la Terre est sphérique. Étant donné que l'existence du croissant de Lune ne dépend que de l'emplacement relatif de la Lune, de la Terre et du Soleil (et non de son emplacement sur la Terre), la Lune vue dans l'hémisphère sud est à l'envers par rapport à celui observé dans l'hémisphère nord. Cela signifie que si la partie concave du croissant pointe "à gauche" au nord, elle pointera "à droite" au sud. Étant donné que la transition d'un croissant pointant "à gauche" à un croissant pointant "à droite" doit être douce, nous exigeons que la Lune soit un "bateau" au lieu d'un croissant à l'équateur.

Sabrina : L'apparence du croissant de lune changera également en fonction de la saison pour un observateur séjournant à un seul endroit sur la Terre. Nous savons que la Terre n'est pas à l'endroit sur son orbite - au lieu de cela, l'axe de la Terre est incliné et cette inclinaison est la cause des saisons. Tout comme la trajectoire du Soleil est différente dans le ciel selon la saison (la trajectoire est plus longue en été, ce qui nous donne plus de lumière directe du soleil et des journées plus chaudes), la trajectoire de la Lune sera également différente. Quelle partie de la Lune est illuminée (c'est-à-dire si elle ressemble à un croissant ou à un bateau) dépend de la hauteur de la Lune dans le ciel. Pendant l'été dans l'hémisphère nord, nous nous éloignons de l'orbite de la Lune, plaçant la Lune plus bas dans le ciel et créant davantage un croissant. Pendant l'hiver dans le nord, nous sommes inclinés vers l'orbite de la Lune, plaçant la Lune plus haut dans le ciel et créant davantage un bateau.

Crédit: Goddard Space Flight Center

La trajectoire de la Lune (et donc son apparition dans le ciel) dépendra de la saison.

Suniti : Le plan orbital lunaire n'est incliné que d'environ 5 degrés par rapport au plan orbital de la Terre (comme illustré par Britannica), de sorte que la même phase de la lune serait simultanément visible pour deux personnes à la même longitude mais dans des hémisphères différents de la Terre, tant que le ciel est suffisamment sombre.

Cependant, comme décrit par Kristine et Sabrina, étant donné l'orbite quasi écliptique de la lune, les personnes observant la lune depuis l'hémisphère nord de la Terre regarderont généralement vers le sud tandis que celles de l'hémisphère sud regarderont vers le nord. Cela fait que la surface lunaire est vue dans des orientations à peu près opposées. Par conséquent, alors que la même phase de la lune sera visible depuis les deux hémisphères, l'apparence de la surface lunaire et l'orientation de la phase vue depuis l'hémisphère nord seront inversées par rapport à celles vues depuis l'hémisphère sud. Cela signifie également que la lune semble croître à partir de son membre droit lorsqu'elle est vue depuis l'hémisphère nord et depuis le membre gauche lorsqu'elle est vue depuis l'hémisphère sud. Plus de détails sont disponibles sur Access Science, Wikipedia et Britannica. Vous pouvez simuler la vue depuis l'hémisphère sud de la Terre en inversant l'animation de phase lunaire de Wikipédia avec une lentille convexe (ou en inversant un moniteur de tablette PC).

A propos de l'auteur

Kristine Spekkens

Kristine étudie la dynamique des galaxies et ce qu'elles peuvent nous apprendre sur la matière noire dans l'univers. Elle a obtenu son doctorat de Cornell en août 2005, a été boursière postdoctorale Jansky à l'Université Rutgers de 2005 à 2008 et est maintenant membre du corps professoral du Collège militaire royal du Canada et de l'Université Queen's.


Jupiter accueille le croissant de lune dans le ciel d'avant l'aube

Par : JR 27 octobre 2016 2

Recevez des articles comme celui-ci dans votre boîte de réception

Le vendredi 28 octobre, le croissant de Lune décroissant et le brillant Jupiter se réunissent pour une conjonction matinale.

Le trajet du matin a été gentil avec moi ces derniers temps. Orion, le chasseur, attend chaque jour devant ma porte arrière, se tenant haut dans le sud-ouest. Alors que je quitte mon allée et me tourne vers le nord, je prends quelques instants pour cerner Polaris, un repère pas très lumineux mais toujours fiable pour l'astronome amateur. Pendant le reste de mon trajet de 45 minutes, je me dirige presque plein est, ce qui est une direction chanceuse, car un ciel matinal sombre et une vue dégagée vers l'est s'ajoutent à quelque chose de formidable en ce moment : un bon aperçu de Jupiter sur le chemin du travail .

Vous avez peut-être l'habitude de considérer Vénus comme "l'étoile du matin", mais cette lumière brillante que vous avez vue à l'est ce matin était Jupiter, brillant à une magnitude de -1,7. Jupiter a commencé à regarder la tête au-dessus de l'horizon à l'aube il y a environ deux semaines. Chaque matin, il pointe un peu plus haut par rapport au lever du soleil : aujourd'hui (27 octobre 2016), Jupiter se trouve à environ 11° de hauteur pour les observateurs à 40° de latitude nord une heure avant le lever du soleil dans deux semaines (10 novembre 2016), recherchez il 30° au-dessus de l'horizon dans l'est-sud-est environ une heure avant le lever du soleil.

Lorsque les choses s'alignent parfaitement le long de notre ligne de mire, la Lune occulte (cache) Jupiter de la vue. Comparez cette vue, prise de Corinthe, en Grèce, le 15 juillet 2012, avec la scène que vous verrez vendredi matin (ci-dessus). La Lune apparaîtra près de Jupiter vendredi, mais pas assez près pour une occultation.
Konstantinos Christodoulopoulos

L'autre joie de mon trajet du matin est venue de la Lune décroissante. Il y a moins de quinze jours, j'ai projeté une longue ombre sur mon perron arrière en sortant de la maison, grâce à la lumière de la pleine lune, qui ne s'était pas tout à fait couchée à l'ouest. Depuis lors, j'ai regardé la partie éclairée du visage de la Lune s'affiner, se diriger vers la nouvelle Lune le 30 octobre. Chaque matin, grâce à son mouvement autour de la Terre, la Lune s'amincissant s'est déplacée vers l'est dans le ciel. Jour après jour (matin après matin), la Lune se dirige vers l'est, en route vers une conversation en tête-à-tête avec Jupiter.

Demain matin (vendredi 28 octobre), la Lune et Jupiter seront en conjonction, à moins de 2° l'un de l'autre, ce qui en fait un joli couple à l'œil nu pour les téléspectateurs aux latitudes moyennes nord. Si vous avez une vue dégagée sur l'horizon est, la meilleure observation aura lieu environ 90 minutes avant le lever du soleil, bien que Jupiter soit assez bas. Il se lève vers 5 h 20, heure locale, il fera donc moins de 10° de haut aussi tôt le matin. Pourtant, si vous pouvez l'apercevoir dans le ciel sombre, les jumelles devraient révéler les quatre lunes galiléennes de Jupiter ainsi que Gamma (γ) Virginis (Porrima). Au fur et à mesure que le crépuscule s'éclaircit, il vous sera de plus en plus difficile de démêler les satellites de Jupiter et le gamma disparaîtra de votre champ de vision.

En été, je garde un compte courant de l'apparence de Vega : à quelle heure de la soirée puis-je la trouver au-dessus de moi ? Quand les planètes ont une visibilité tôt le matin en hiver, je joue à un jeu similaire : quand vais-je perdre la planète dans le ciel qui s'éclaircit ? Jupiter devrait rester visible à l'œil nu, s'élevant subtilement plus haut, jusqu'à environ une heure avant le lever du soleil. Regardez ailleurs, puis regardez en arrière : pouvez-vous le retrouver ? A cette occasion, le croissant de Lune devrait indiquer le chemin du retour vers la planète. Sans la Lune, cependant, c'est beaucoup plus difficile ! Gardez un œil sur votre montre cet automne et dites-nous combien de temps vous avez gardé Jupiter dans votre viseur.


Dates attendues basées sur l'observation des festivals bibliques

++ Dates basées sur un appel de trompette mondial (l'observation basée en Israël peut être retardée d'un jour) Plus d'informations sur l'observation basée sur Global vs Israël
# À base d'orge aviv (mûrie) indigène de la région de la Terre promise (Israël)
* High Day of Convocation (pas de travail régulier)

Si vous souhaitez contribuer en signalant votre propre observation de croissant de lune, cliquez simplement ici pour soumettre en ligne ou envoyez-nous votre rapport par e-mail. Ensemble, en tant que peuple de Yah, nous pouvons tous être d'accord avec le son de la trompette pour communiquer à tout son peuple lorsque la nouvelle lune est arrivée (Nombres 10 :10). Nous essayons également de publier nos propres observations et en temps opportun.


Pour plus d'informations sur le Calendrier Biblique : Document de Recherche - Biais Mathématique du Calendrier Biblique (Révisé) - par Shawn Richardson


Contenu

Origines et prédécesseurs Modifier

Les croissants apparaissant avec une étoile ou des étoiles sont une caractéristique commune de l'iconographie sumérienne, le croissant étant généralement associé au dieu lunaire Sin (Nanna) et l'étoile à Ishtar (Inanna, c'est-à-dire Vénus), souvent placée à côté du disque solaire de Shamash. [8] [9] À la fin de l'âge du bronze à Canaan, des motifs d'étoile et de croissant de lune se trouvent également sur les sceaux de nom moabite. [dix]

La représentation du croissant et de l'étoile ou "étoile à l'intérieur du croissant" telle qu'elle se développera plus tard dans le royaume du Bosphore est difficile à faire remonter à l'art mésopotamien. Exceptionnellement, une combinaison du croissant de Sin avec l'étoile à cinq branches d'Ishtar, avec l'étoile placée à l'intérieur le croissant comme dans le symbole de l'ère hellénistique plus tard, placé parmi de nombreux autres symboles, se trouve dans une pierre de délimitation de Nabuchodonosor I (XIIe siècle avant notre ère trouvée à Nippur par John Henry Haynes en 1896). [12] Un exemple d'un tel arrangement se trouve également dans la reconstruction (très spéculative) d'une stèle fragmentaire d'Ur-Nammu (troisième dynastie d'Ur) découverte dans les années 1920. [13]

Antiquité classique Modifier

Ère hellénistique Modifier

Mithradate VI Eupator of Pontus (r. 120-63 BCE) a utilisé une étoile à huit rayons avec un croissant de lune comme emblème. McGing (1986) note l'association de l'étoile et du croissant avec Mithradate VI, discutant de son apparition sur ses pièces et de sa survie dans les pièces du royaume du Bosphore où "[l]'étoile et le croissant apparaissent sur les pièces royales pontiques de l'époque de Mithradate III et semblent avoir eu une signification orientale en tant qu'insigne dynastique de la famille Mithridatic, ou les armes du pays de Pontus. [14] Plusieurs interprétations possibles de l'emblème ont été proposées. Dans la plupart d'entre eux, l'"étoile" est considérée comme représentant le Soleil. La combinaison des deux symboles a été prise comme représentant le Soleil et la Lune (et par extension le Jour et la Nuit), le Zoroastrien Mah et Mithra, [15] ou des divinités issues du syncrétisme gréco-anatolien-iranien, le croissant représentant Mēn Pharnakou ( Μήν Φαρνακου , le dieu lunaire local [16] ) et l'"étoile" (Soleil) représentant Ahuramazda (en Interprétation grecque appelé Zeus Stratios) [17] [18]

À la fin de la période hellénistique ou au début de la période romaine, le motif de l'étoile et du croissant avait été associé dans une certaine mesure à Byzance. Si une déesse avait un lien avec les murs de Constantinople, c'était Hécate. Hécate avait un culte à Byzance dès sa fondation. Comme Byzas dans une légende, elle avait ses origines en Thrace. Hécate était considérée comme la déesse protectrice de Byzance car elle aurait sauvé la ville d'une attaque de Philippe de Macédoine en 340 avant notre ère par l'apparition d'une lumière brillante dans le ciel. Pour commémorer l'événement, les Byzantins ont érigé une statue de la déesse connue sous le nom de Lampadephoros (« porteur de lumière » ou « porteur de lumière »). [19]

Certaines pièces byzantines du 1er siècle avant notre ère et plus tard montrent la tête d'Artémis avec un arc et un carquois, et comportent un croissant avec ce qui semble être une étoile à six rayons au revers.

Étoile et croissant sur une pièce d'Uranopolis, Macédoine, ca. 300 avant notre ère (voir aussi l'étoile d'Argead).

Un symbole d'étoile et de croissant avec l'étoile montrée dans un design "sunburst" à seize rayons (3ème siècle avant notre ère). [20]

Pièce de monnaie de Mithradate VI Eupator. L'avers porte l'inscription ΒΑΣΙΛΕΩΣ ΜΙΘΡΑΔΑΤΟΥ ΕΥΠΑΤΟΡΟΣ avec un cerf se nourrissant, avec l'étoile et le croissant et le monogramme de Pergame placés près de la tête du cerf, le tout dans une couronne de lierre. [21]

Monnaie romaine (1er siècle après JC) avec un buste d'Artémis à l'avers et une étoile à huit rayons dans un croissant au revers.

Iconographie grecque et romaine Modifier

La déesse de la lune Séléné est généralement représentée avec un croissant de lune, souvent accompagné de deux étoiles (les étoiles représentent Phosphorus, l'étoile du matin, et Hesperus, l'étoile du soir) parfois, au lieu d'un croissant, un disque lunaire est utilisé. [22] [23] [24] [25] Souvent un croissant de lune repose sur son front, ou les cuspides d'un croissant de lune dépassent, en forme de corne, de sa tête, ou de derrière sa tête ou ses épaules. [26]

La déesse Lune Selene ou Luna accompagnée des Dioscures, ou Phosphoros (l'Étoile du Matin) et Hesperos (l'Étoile du Soir). Autel en marbre, œuvre d'art romaine, IIe siècle de notre ère. D'Italie.

La déesse Selene, illustration de Meyers Lexikon, 1888.

Iran (Perse) Modifier

Le symbole de l'étoile et du croissant apparaît sur certaines pièces de monnaie du royaume vassal parthe d'Elymais à la fin du 1er siècle de notre ère. Le même symbole est présent dans les pièces de monnaie qui sont peut-être associées à Orodes I de Parthie (Ier siècle avant notre ère). Au IIe siècle de notre ère, certaines pièces de monnaie parthes présentent un symbole simplifié de « pastille dans le croissant ». [27]

Une étoile et un croissant apparaissant (séparément) sur l'avers d'une pièce d'Orodes II de Parthie (r. 57-37 avant notre ère).

Pièce de monnaie de Vardanes I de Parthie (r. c. CE 40-45)

Le motif d'étoile et de croissant apparaît sur la marge des pièces de monnaie sassanides au 5ème siècle. [28] Les souverains sassanides semblent également avoir utilisé des couronnes comportant un croissant, une sphère et un croissant, ou une étoile et un croissant.

Use of the star-and-crescent combination apparently goes back to the earlier appearance of a star and a crescent on Parthian coins, first under King Orodes II (1st century BCE). In these coins, the two symbols occur separately, on either side of the king's head, and not yet in their combined star-and-crescent form. Such coins are also found further afield in Greater Persia, by the end of the 1st century CE in a coin issues by the Western Satraps ruler Chashtana. [29] This arrangement is likely inherited from its Ancient Near Eastern predecessors the star and crescent symbols are not frequently found in Achaemenid iconography, but they are present in some cylinder seals of the Achaemenid era. [30]

Ayatollahi (2003) attempts to connect the modern adoption as an "Islamic symbol" to Sassanid coins remaining in circulation after the Islamic conquest [31] although there is no evidence for any connection of the symbol with Islam or the Ottomans prior to its adoption in Ottoman flags in the late 18th century. [32]

Roman Empire Edit

In the 2nd century, the star-within-crescent is found on the obverse side of Roman coins minted during the rule of Hadrian, Geta, Caracalla and Septimius Severus, in some cases as part of an arrangement of a crescent and seven stars, one or several of which were placed inside the crescent. [33]

Coin of Roman Emperor Hadrian (r. 117–138). The reverse shows an eight-rayed star within a crescent.

Roman period limestone pediment from Perge, Turkey (Antalya Museum) showing Diana-Artemis with a crescent and a radiant crown.

Byzantine Empire Edit

The use of the star within the crescent symbol was extensively used by the Byzantines, continuing from its use from the classical era within the city of Constantinople and beyond. [34]

Adoration of the Magi by Stefan Lochner. Notice the Byzantine attendees on the left hand side represented by a star and crescent moon flag. This is one of the Three Magi pennants, the other two can be seen on the right of the image.

Medieval and early modern Edit

Christian and classical heraldric usage Edit

The crescent on its own is used in western heraldry from at least the 13th century, while the star and crescent (or "Sun and Moon") emblem is in use in medieval seals at least from the late 12th century. The crescent in pellet symbol is used in Crusader coins of the 12th century, in some cases duplicated in the four corners of a cross, as a variant of the cross-and-crosslets ("Jerusalem cross"). [35] Many Crusader seals and coins show the crescent and the star (or blazing Sun) on either side of the ruler's head (as in the Sassanid tradition), e.g. Bohemond III of Antioch, Richard I of England, Raymond VI, Count of Toulouse. [36] At the same time, the star in crescent is found on the obverse of Crusader coins, e.g. in coins of the County of Tripoli minted under Raymond II or III c. 1140s–1160s show an "eight-rayed star with pellets above crescent". [37]

The star and crescent combination appears in attributed arms from the early 14th century, possibly in a coat of arms of c. 1330, possibly attributed to John Chrysostom, [38] and in the Wernigeroder Wappenbuch (late 15th century) attributed to one of the three Magi, named "Balthasar of Tarsus". [39]

Crescents (without the star) increase in popularity in early modern heraldry in Europe. Siebmachers Wappenbuch (1605) records 48 coats of arms of German families which include one or several crescents. [40]

The star and crescent combination remains rare prior to its adoption by the Ottoman Empire in the second half of the 18th century. In the late 16th century, the Korenić-Neorić Armorial shows a white star and crescent on a red field as the coat of arms of Illyria.

Equestrian seal of Raymond VI, Count of Toulouse with a star and a crescent (13th century)

The crescent flag ascribed to the Hungarians against the Mongol Golden Horde in the Battle of Mohi, 1241.

Historical coat of arms of Kunság, where Cumans in Hungary settled, 1279.

Templar seal of the 13th century, probably of the preceptor of the commanderies at Coudrie and Biais (Brittany). [42]

The Polish Leliwa coat of arms (14th-century seal)

Coats of arms of the Three Magi, with "Baltasar of Tarsus" being attributed a star and crescent increscent in a blue field, Wernigerode Armorial (c. 1490)

Coat of arms of John Freigraf of "Lesser Egypt" (i.e. Romani/gypsy), [43] 18th-century drawing of a 1498 coat of arms in Pforzheim church.

Depictions of stars with crescents are a common motif on the stećak 12th to 16th century tombstones of medieval Bosnia

1668 representation by Joan Blaeu of Coat of arms of the Kingdom of Bosnia from 1595 Korenić-Neorić Armorial

The coat of arms of "Illyria" from the Korenić-Neorić Armorial (1590s)

Banner of Cumania, used at the coronation of Ferdinand II of Hungary in 1618 and assigned to Gáspár (Caspar) Illésházy.

Star and crescent on the obverse of the Jelacic-Gulden of the Kingdom of Croatia (1848)

Coat of arms of the noble family Slatte (1625 – 1699) in Sweden.

Coat of arms of the noble family Finckenberg (1627 – 1809) in Sweden.

Coat of arms of the noble family Boose (1642 – 1727) in Sweden.

Muslim usage Edit

While the crescent on its own is depicted as an emblem used on Islamic war flags from the medieval period, at least from the 13th century although it does not seem to have been in frequent use until the 14th or 15th century, [44] [45] the star and crescent in an Islamic context is more rare in the medieval period, but may occasionally be found in depictions of flags from the 14th century onward.

Some Mughal era (17th century) round shields were decorated with a crescent or star and crescent.

Depiction of a star and crescent flag on the Saracen side in the Battle of Yarmouk (manuscript illustration of the History of the Tatars, Catalan workshop, early 14th century).

A miniature painting from a Padshahnama manuscript (c. 1640), depicting Mughal Emperor Shah Jahan as bearing a shield with a star and crescent decoration.

A painting from a Padshahnama manuscript (1633) depicts the scene of Aurangzeb facing the maddened war elephant Sudhakar. Sowar's shield is decorated with a star and crescent.

Ottoman sipahis in battle, holding the crescent banner (by Józef Brandt)

Flag of the Kingdom of Egypt (1922–1953) and co-official flag of the Republic of Egypt (1953–1958)

Use in the Ottoman Empire Edit

The adoption of star and crescent as the Ottoman state symbol started during the reign of Mustafa III (1757–1774) and its use became well-established during Abdul Hamid I (1774–1789) and Selim III (1789–1807) periods. [46] A buyruldu from 1793 states that the ships in the Ottoman navy have that flag, and various other documents from earlier and later years mention its use. [46] The ultimate source of the emblem is unclear. It is mostly derived from the star-and-crescent symbol used by the city of Constantinople in antiquity, possibly by association with the crescent design (without star) used in Turkish flags since before 1453. [47]

With the Tanzimat reforms in the 19th century, flags were redesigned in the style of the European armies of the day. The flag of the Ottoman Navy was made red, as red was to be the flag of secular institutions and green of religious ones. As the reforms abolished all the various flags (standards) of the Ottoman pashaliks, beyliks and emirates, a single new Ottoman national flag was designed to replace them. The result was the red flag with the white crescent moon and star, which is the precursor to the modern flag of Turkey. A plain red flag was introduced as the civil ensign for all Ottoman subjects. The white crescent with an eight-pointed star on a red field is depicted as the flag of a "Turkish Man of War" in Colton's Delineation of Flags of All Nations (1862). Steenbergen's Vlaggen van alle Natiën of the same year shows a six-pointed star. A plate in Webster's Unabridged of 1882 shows the flag with an eight-pointed star labelled "Turkey, Man of war". The five-pointed star seems to have been present alongside these variants from at least 1857.

In addition to Ottoman imperial insignias, symbols appears on the flag of Bosnia Eyalet (1580–1867) and Bosnia Vilayet (1867–1908), as well as the flag of 1831 Bosnian revolt, while the symbols appeared on some representations of medieval Bosnian coat of arms too.

In the late 19th century, "Star and Crescent" came to be used as a metaphor for Ottoman rule in British literature. [48] The increasingly ubiquitous fashion of using the star and crescent symbol in the ornamentation of Ottoman mosques and minarets led to a gradual association of the symbol with Islam in general in western Orientalism. [49] The "Red Crescent" emblem was used by volunteers of the International Committee of the Red Cross (ICRC) as early as 1877 during the Russo-Turkish War it was officially adopted in 1929.

After the foundation of the Republic of Turkey in 1923, the new Turkish state maintained the last flag of the Ottoman Empire. Proportional standardisations were introduced in the Turkish Flag Law (Turkish: Türk Bayrağı Kanunu) of May 29, 1936. Besides the most prominent example of Turkey (see Flag of Turkey), a number of other Ottoman successor states adopted the design during the 20th century, including the Emirate of Cyrenaica and the Kingdom of Libya, Algeria, Tunisia, and the proposed Arab Islamic Republic.

National flags Edit

The Ottoman flag of 1844 with a white "ay-yıldız" (Turkish for "crescent-star") on a red background continues to be in use as the flag of the Republic of Turkey with minor modifications.

Other Ottoman successor states using the star and crescent design in their flag are Tunisia (1831), Libya (1951, re-introduced 2011) and Algeria (1958). The modern emblem of Turkey shows the star outside the arc of the crescent, as it were a "realistic" depiction of a conjunction of Moon and Venus, while in the 19th century, the Ottoman star and crescent was occasionally still drawn as the star-within-crescent. By contrast, the designs of both the flags of Algeria and Tunisia (as well as Mauritania and Pakistan) place the star within the crescent.

The same symbol was used in other national flags introduced during the 20th century, including the flags of Azerbaijan (1918, re-introduced 1991), Pakistan (1947), Malaysia (1948), Mauritania (1959), and the partially recognized states of the Sahrawi Arab Democratic Republic (1976) and Northern Cyprus (1983). The symbol also may represent flag of cities or emirates such as the emirate of Umm Al-Quwain.

National flags with a crescent alongside several stars:

Flag of Singapore (1965): crescent and five stars

Flag of Uzbekistan (1991): crescent and twelve stars

Flag of Turkmenistan (2001): crescent and five stars (representing five provinces)

Flag of the Comoros (2002): crescent and four stars (representing four islands)

National flags with star, crescent and other symbols:

Symbol of Islam Edit

By the mid-20th century, the symbol came to be re-interpreted as the symbol of Islam or the Muslim community. [50] This symbolism was embraced by movements of Arab nationalism or Islamism in the 1970s too, such as the proposed Arab Islamic Republic (1974) and the American Nation of Islam (1973). [51]

Cyril Glassé in his The New Encyclopedia of Islam (2001 edition, s.v. "Moon") states that "in the language of conventional symbols, the crescent and star have become the symbols of Islam as much as the cross is the symbol of Christianity." [5]

Par contre, Crescent magazine — a religious Islamic publication — quoted without giving names that "Many Muslim scholars reject using the crescent moon as a symbol of Islam". [6]

On February 28, 2017, it was announced by the Qira County government in Hotan Prefecture, Xinjiang, China that those who reported others for stitching the 'star and crescent moon' insignia on their clothing or personal items or having the words 'East Turkestan' on their mobile phone case, purse or other jewelry, would be eligible for cash payments. [52]

Municipal coats of arms Edit

The star and crescent as a traditional heraldic charge is in continued use in numerous municipal coats of arms (notably the based on the Leliwa (Tarnowski) coat of arms in the case of Polish municipalities).

Coat of arms of Halle an der Saale, Germany (1327).

Flag of Portsmouth, England (18th century): crescent and estoile (with eight wavy rays). [53]


Voir la vidéo: Témoignages sur lapparition du Croissant Lunaire (Septembre 2022).