Astronomie

Tracer une grille AltAz sur une grille carrée de points RADec

Tracer une grille AltAz sur une grille carrée de points RADec


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

premier post ici. Comme je suis nouveau, StackExchange ne permet pas de créer ou d'utiliser la balise wcsaxes. wcsaxes semble être l'outil le plus approprié pour le travail, mais l'astropie est étroitement liée.

Je pense que le titre dit tout, mais je vais donner un peu plus de détails. J'ai un tas de sources dans (RA, Dec) et je veux les tracer dans la projection la plus simple possible (c'est-à-dire carré, mais si ce n'est pas possible, nous pouvons faire des concessions). Je veux voir la géométrie de la Terre sur ma région d'intérêt, principalement pour identifier les lignes de champ magnétique de la Terre.

Le code suivant me rapproche, mais j'obtiens cette erreur :

AttributeError : l'objet 'NoneType' n'a pas d'attribut 'to_geodetic'

Si je change "altaz" en "galactique", j'obtiens une grille de coordonnées galactiques sur les points, ce que je veux, mais évidemment dans le mauvais cadre de coordonnées.

#!/usr/bin/env python2 import numpy as np depuis astropy.wcs import WCS depuis astropy.time import Time import matplotlib.pyplot as plt # time = Time(2606629, format="jd", location=("116.670810d ", "-26.756528d")).iso w = WCS(naxis=2) w.wcs.ctype = ["RA---MER", "DEC--MER"] # w.wcs.dateavg = temps ra_min = 0 ra_max = 15 dec_min = -45 dec_max = -15 N = 1000 sim_ra = np.random.uniform(ra_min, ra_max, size=N) sim_dec = np.random.uniform(dec_min, dec_max, size=N) fig = plt.figure() ax = fig.add_axes([0.1, 0.1, 0.9, 0.9], projection=w) overlay = ax.get_coords_overlay('altaz') overlay[0].set_ticks(color='white') overlay[ 1].set_ticks(color='white') overlay[0].set_axislabel('Longitude') overlay[1].set_axislabel('Latitude') overlay.grid(color='black', linestyle="solid", alpha =0.5) plt.scatter(sim_ra, sim_dec) plt.xlabel('RA') plt.ylabel('Dec') plt.show()

J'ai joué un peu en essayant d'obtenir l'heure d'observation dans l'en-tête WCS (notez que l'heure réelle est artificielle, mais devrait fonctionner malgré tout), sans succès. Des idées?


  • 2. Sélection des données
    • 2.1 Sélection des observations
    • 2.2 Sélection des expositions
    • 3. Traitement des données
      • 3.1 Traitement du pipeline
        • 3.1.1 Calibrage et filtrage des événements
          • a) Le traitement d'une exposition MOS
          • b) Le traitement d'une exposition PN
          • c) Filtrage en arrière-plan
          • d) Création d'images
          • a) Création de cartes d'exposition multibandes
          • b) Création de masques de détection
          • c) Détection de source de boîte coulissante (mode local)
          • d) Création de fonds de carte multibandes
          • e) Détection de source de boîte coulissante (mode carte)
          • f) Estimation du paramètre source par ajustement du maximum de vraisemblance
          • g) Ajustement des paramètres de source de bande XID
          • h) Indicateurs d'avertissement de qualité automatisés
          • i) Fusion de emldétecter listes de sources
          • 4. Contenu et organisation du catalogue
          • 5. Propriétés du catalogue
          • Annexes
            • A.1 Données du catalogue - Description des produits
            • A.2 Liste des observations utilisées pour construire le catalogue
            • A.3 Détails du traitement du pipeline du catalogue
            • A.4 Classement des cibles

            2XMM est un catalogue de sources de rayons X fortuites de l'observatoire XMM-Newton de l'Agence spatiale européenne (ESA) et a été créé par le XMM-Newton Survey Science Center (SSC) pour le compte de l'ESA. Le catalogue de pré-version, 2XMMp, rendu public en juillet 2006, était essentiellement un sous-ensemble de ce catalogue 2XMM complet.

            Le catalogue contient des détections de sources tirées de 3491 observations XMM-Newton EPIC effectuées entre le 3 février 2000 et le 31 mars 2007. Tous les ensembles de données inclus étaient accessibles au public au 1er mai 2007, mais notez que toutes les observations publiques ne sont pas incluses dans ce catalogue. La superficie totale des champs du catalogue est

            560 deg 2 , mais compte tenu des chevauchements substantiels entre les observations, la surface nette du ciel couverte indépendamment est

            Le traitement utilisé pour générer le catalogue est basé sur le pipeline développé pour le retraitement de toutes les observations XMM. Le nouveau pipeline comprend un certain nombre d'améliorations significatives par rapport au système de traitement de données précédent (tel qu'utilisé par le SSC dans le traitement de routine des données XMM-Newton pour le compte de l'ESA). Ces améliorations incluent un schéma de détection de source plus sensible utilisant les expositions de toutes les caméras, la détection et le paramétrage de sources étendues et l'extraction de spectres et de séries temporelles pour les sources les plus lumineuses.

            Le catalogue 2XMM contient 246897 détections de sources de rayons X au-dessus du seuil de probabilité de traitement de 6. Les 246897 détections de sources de rayons X se rapportent à 191870 sources de rayons X uniques, c'est-à-dire qu'une fraction significative des sources (27522) ont plus d'une détection dans le catalogue.

            Dans le cadre d'une évaluation approfondie de la qualité du catalogue, chaque champ a été examiné visuellement. Les régions où il y avait des lacunes évidentes dans le traitement automatique ont été identifiées et toutes les sources au sein de ces régions ont été signalées. Il y a 199359 détections sur 246897 qui n'ont pas reçu un tel indicateur (et peuvent donc être considérées comme « propres »).

            Le présent catalogue fait également la distinction entre l'émission étendue et les détections ponctuelles. Les paramètres de détections de sources étendues ne sont fiables que jusqu'à la mesure d'étendue maximale de 80 secondes d'arc. Il y a 20837 détections d'émission prolongée, dont 3836 sont « propres » (c'est-à-dire n'ont pas reçu d'indicateur manuel).

            Pour 38320 détections, les spectres et les séries chronologiques ont été automatiquement extraits pendant le traitement, et un test de variabilité &chi 2 a été appliqué. 2307 détections dans le catalogue sont considérées comme variables avec une probabilité de 10 -5 ou moins sur la base de l'hypothèse nulle selon laquelle la source est constante.

            Le flux médian (dans la bande d'énergie photonique totale 0,2 - 12 keV) des détections du catalogue est

            2,5 &x 10 -14 erg/cm 2 /s dans la bande d'énergie douce (0,2 - 2 keV) le flux médian est

            5,8 &fois 10 -15 , et dans la bande dure (2 - 12 keV) c'est

            1.4 & fois 10 -14 . Environ 20 % ont des flux inférieurs à 1 &x 10 -14 erg/cm 2 /s. La précision de position des détections du catalogue est généralement de < 5 secondes d'arc (rayon de confiance de 99%). Les valeurs de flux des trois caméras EPIC sont globalement en accord avec


            QUBIC : L'interféromètre bolométrique QU pour la cosmologie

            L'un des défis majeurs de la cosmologie moderne est la détection des anisotropies de polarisation en mode B dans le fond diffus cosmologique. Celles-ci proviennent des fluctuations tensorielles de la métrique produites pendant la phase inflationniste. Leur détection constituerait donc une étape majeure vers la compréhension de l'Univers primordial. Le niveau attendu de ces anisotropies est cependant si faible qu'il nécessite une nouvelle génération d'instruments avec une sensibilité élevée et un contrôle extrêmement bon des effets systématiques.

            Nous proposons l'instrument QUBIC basé sur le nouveau concept d'interférométrie bolométrique, réunissant les avantages de sensibilité des détecteurs bolométriques avec les avantages d'effets systématiques de l'interférométrie.

            L'instrument observera directement le ciel à travers un réseau de cornets d'entrée dont les signaux seront combinés à l'aide d'un combineur optique. L'ensemble de l'installation est situé à l'intérieur d'un cryostat. La modulation de polarisation sera réalisée à l'aide d'une lame demi-onde rotative et les images des franges d'interférence seront formées sur deux plans focaux (séparés par une grille polarisante) carrelés de bolomètres.

            Nous montrons que QUBIC peut être considéré comme un imageur synthétique, exactement similaire à un imageur habituel mais avec un faisceau synthétisé formé par le réseau de cornes d'entrée. Le balayage du ciel fournit une modulation supplémentaire du signal et améliore la forme de la couverture du ciel. Les techniques habituelles de cartographie et d'estimation du spectre de puissance peuvent alors être appliquées. Nous montrons que la sensibilité d'un tel instrument est comparable à celle d'un imageur avec le même nombre de cornes. Nous anticipons un faible niveau de systématique liée au faisceau grâce au fait que le faisceau synthétisé est déterminé par l'emplacement des cornes primaires. Les autres systématiques devraient être bien maîtrisées grâce à une technique d'autocalibration, spécifique à notre concept, qui permettra de déterminer avec précision la plupart des paramètres instrumentaux qui conduiraient autrement à la systématique.


            Tracer une grille AltAz sur une grille carrée de points RADec - Astronomie

            Dernière vérification ou modification : 4 février 1999

            X Organisation X.Org est le consortium mondial responsable du développement collaboratif du système X Window.

            xa X A nimation est un package d'animation avec une interface de panneau pour un accès pratique aux fonctions d'animation, d'affichage et de palette de couleurs. Les performances typiques des stations de travail sont une vitesse d'affichage de 50 images/s ou plus avec des images 400x400 8 bits.

            Le code source de xa est disponible. Il est écrit en C et peut être installé sur des postes de travail UNIX génériques avec l'ensemble de widgets XView. Des versions binaires sont également disponibles pour les plates-formes DEC Alpha, Linux Intel, SGI IRIX et Sun SunOS et Solaris.

            X10 Un protocole pour la mise en œuvre de la domotique en contrôlant des appareils électroménagers et similaires via du matériel branché sur des prises murales. La communication se fait via le câblage électrique standard d'une maison.

            HEYU Un programme pour faire fonctionner l'interface informatique CM11A qui exécute le protocole X10.

            xtend Un programme qui permet aux commandes X10 d'exécuter des programmes ou d'effectuer d'autres tâches sur une machine UNIX. Cela peut être utilisé, par exemple, pour diffuser un message de bienvenue lorsqu'un détecteur de mouvement détecte que vous êtes entré dans une pièce.

            • un programme X Server exécuté sur l'ordinateur de l'utilisateur de l'application qui contrôle le matériel d'affichage graphique et gère l'entrée et la sortie
            • Les clients X, c'est-à-dire les programmes d'application qui utilisent les ressources d'affichage et d'entrée de l'ordinateur qui peut ne pas être celui sur lequel ils s'exécutent
            • le protocole X qui comprend les types et les utilisations des messages qui contrôlent les interactions entre les applications client X et le serveur X et
            • la bibliothèque X qui fournit une API pour les échanges de protocole X (voir Xlib ).
            • l'extension d'image X (XIE)
            • le protocole d'échange et la bibliothèque Inter&ndashClient
            • le protocole de gestion de session X et la bibliothèque
            • le protocole de méthode d'entrée
            • X Descriptions des polices logiques
            • les extensions SYNC, XTEST, BIG-REQUESTS et XC-MISC et
            • le protocole et la bibliothèque PEX 5.1.
            • l'extension clavier X
            • double mise en mémoire tampon pour une animation fluide et
            • enregistrement du protocole.
            • prise en charge de l'intégration Web
            • protection des données contre les connexions client non fiables
            • un protocole optimisé pour la bande passante et la latence pour l'utilisation de X sur Internet
            • un protocole d'impression suivant l'API Xlib et
            • prise en charge de l'écriture de texte verticale et des caractères définis par l'utilisateur dans l'implémentation Xlib.
            • Affichage de la signalisation de gestion de l'alimentation (DPMS) pour configurer les moniteurs d'ordinateur & ldquogreen & rdquo en mode d'économie d'énergie
            • Informations visuelles étendues (EVI) pour permettre aux applications d'en découvrir plus sur les capacités graphiques du serveur qu'il n'est possible avec le protocole principal
            • Politique d'utilisation de la palette de couleurs (TOG&ndashCUP) pour permettre aux applications de découvrir les couleurs spéciales du bureau, par ex. Couleurs réservées Windoze sur les serveurs X basés sur PC et ndash et stockez les couleurs en lecture seule (c'est-à-dire partageables) à des emplacements spécifiques dans une palette de couleurs et
            • Xinerama, un serveur grand écran qui combine deux ou plusieurs écrans en un seul écran virtuel.
            • Format de distribution bitmap
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/BDF/]
            • Encodage de texte composé
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/CTEXT/]
            • Le protocole de service de polices X
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/FSProtocol/]
            • Manuel des conventions de communication inter&ndashClient
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/ICCCM/]
            • Protocole/bibliothèque Inter&ndashClient Exchange (ICE)
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/ICE/]
            • Protocole PEX/Spécification de la bibliothèque
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/PEX5/]
            • Le document RX
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/RX/]
            • Protocole/Bibliothèque de gestion de session X
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/SM/]
            • Interface X du langage C Xlib &ndash
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/X11/]
            • Protocole de contrôle du gestionnaire d'affichage X
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XDMCP/]
            • Présentation/Protocole/Bibliothèque de X Image Extension (XIE)
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XIE/]
            • Le protocole de méthode d'entrée
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XIM/]
            • Le protocole/bibliothèque X Keyboard Extension (XKB)
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XKB/]
            • X Conventions de description des polices logiques
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XLFD/]
            • Service d'impression X
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XPRINT/]
            • Protocole du système X Window
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/XProtocol/]
            • Athena Widget Set &ndash Interface en langage C
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/Xaw/]
            • Portage/Protocole/Bibliothèque d'extension d'entrée X11
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/Xi/]
            • Bibliothèque Xmu
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/Xmu/]
            • X Toolkit Intrinsics & ndash Interface en langage C
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/Xt/]
            • X Man Pages
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/man/]
            • Interface de transport X
              [ftp://ftp.x.org/pub/R6.4/xc/doc/hardcopy/xtrans/]
            • Xaw/Xaw3d , un ensemble de widgets commun construit sur Xt et Xlib
            • xdm , un gestionnaire d'affichage pour gérer un ou plusieurs affichages X
            • x11perf , un programme de test de performance du serveur X11
            • X&ndashextension , une interface Python vers Xt , Xaw et Motif
            • XFree86 , un port de X11 vers processeur Intel x86 et plates-formes basées sur ndash
            • xfsft , correctifs pour X11R6 qui permettent l'utilisation de polices TrueType
            • XIE , une extension X11 fournissant un mécanisme de transfert et d'affichage d'images
            • Xlib , l'interface de base de la bibliothèque C vers X11 sur laquelle de nombreux ensembles de widgets de niveau supérieur sont construits
            • XMX , un utilitaire pour partager une session X11 sur plusieurs écrans
            • Xt , une interface orientée objet et ndash implémentée au-dessus de Xlib pour créer des composants graphiques.

            X&ndash12&ndashARIMA Un programme de désaisonnalisation des séries chronologiques économiques développé par le U.S. Census Bureau. Le programme Fortran comprend un ensemble complet de capacités de création de modèles de séries chronologiques pour l'ajustement des modèles regARIMA, c'est-à-dire des modèles de régression avec des erreurs ARIMA. De tels modèles sont utilisés pour étendre les séries avec des prévisions (ou rétrospectives) pour améliorer les ajustements saisonniers des données les plus récentes (ou les plus anciennes). Une distribution du code source est disponible ainsi qu'un manuel d'utilisation au format PostScript.

            • implémentation de XSLT version 1.0 et XPath version 1.0
            • utilisation facultative du modèle de table de document (DTM) pour éviter la surcharge d'objet liée à la construction et à la manipulation d'arbres DOM
            • interfaçage avec un gestionnaire de documents SAX ou tout analyseur XML pouvant produire des arborescences Java DOM
            • sortie vers SAX ou DOM
            • prise en charge de Java et des extensions de langage de script et
            • une extension de redirection pour prendre en charge la production de plusieurs documents de sortie en une seule opération.

            XANADU Un ensemble composé d'utilitaires multi-missions de haut niveau pour l'analyse de données spectrales, temporelles et d'imagerie astronomiques aux rayons X. Un programme de traçage général est également inclus.

            • XSPEC , un programme spectral pour l'ajustement spectral X&ndashray interactif piloté par commande conçu pour être indépendant du détecteur (et a été utilisé avec les données de HEAO-1 A2, EXOSAT, Ginga, ROSAT, BBXRT, ASCA, CGRO et IUE)
            • XIMAGE , un programme d'imagerie pour l'affichage et l'analyse d'images radiographiques multimissions conçu pour être indépendant de l'instrument et pour prendre en charge l'analyse des données de tout détecteur d'imagerie à rayons X à condition que les fichiers d'étalonnage appropriés soient disponibles
            • XRONOS, un package d'analyse temporelle à usage général composé d'une collection de programmes pour les courbes de lumière, le rapport de dureté et le traçage couleur-couleur, le repliement des époques, le spectre de puissance et l'analyse d'autocorrélation, l'analyse de corrélation croisée, l'asymétrie temporelle et l'analyse statistique générale et
            • QDP/PLT , un package de traçage dans lequel le programme Quick and Dandy Plotting lit les fichiers ASCII contenant diverses commandes et données de traçage et appelle des sous-programmes PLT qui exécutent les commandes et tracent les données (à l'aide de la bibliothèque de sous-programmes PGPLOT).

            Le code source du système XANADU est disponible, tout comme les binaires pour les plates-formes Sun SunOS et Solaris, SGI IRIX et DEC Alpha et Ultrix. La compilation est simple via l'utilisation d'un système de fichiers make qui peuvent être modifiés assez facilement pour la compilation sur d'autres plates-formes, par ex. Linux. Le code est écrit en Fortran et C. Chacun des trois composants principaux XSPEC, XIMAGE et XRONOS est disponible dans une distribution séparée, tout comme le package QDP/PLT (qui est fourni avec diverses autres bibliothèques utilisées par le système). Le système est bien documenté avec des manuels séparés disponibles pour chaque composant aux formats HTML et PostScript.

            Xang Une application Java pour créer des applications Web basées sur les données et multiplateformes qui intègrent des sources de données disparates. L'architecture Xang sépare clairement les données, la logique et la présentation, et est basée sur des standards ouverts. Il étend le comportement des serveurs Web existants en permettant aux auteurs de créer des applications qui répondent aux demandes et génèrent une sortie dynamique synthétisée à partir de différentes sources de données.

            Une application Xang est définie par un seul fichier .XAP qui agrège plusieurs sources de données, rend cette URL de données adressable et définit des méthodes personnalisées pour accéder à ces données. Ces méthodes personnalisées peuvent être invoquées via de simples requêtes HTTP, via un navigateur Web ou une simple API côté client. Les sources de données sont agrégées en une hiérarchie unifiée via des inclusions XML et des plug-ins Java qui implémentent les API DOM standard. Ces plug-ins fournissent un accès bidirectionnel aux données via l'API DOM. Un fichier .XAP est un fichier texte XML qui définit les sources de données, le mappage des requêtes aux méthodes et la logique des méthodes. La structure du fichier .XAP est une hiérarchie d'éléments adressables par URL.

            Xanim Un programme pour visualiser une grande variété de formats d'animation sous X11. Les formats FLI, FLC, IFF, GIF87a, GIF89a, DL, Amiga PFX et Moviesetter, URT RLE, AVI, Quicktime, JFIF, MPEG et WAV sont actuellement pris en charge. Cela devrait s'installer et s'exécuter sur les machines UNIX génériques exécutant X11 .

            tkxanim Un front&ndashend Tcl/Tk au programme xanim.

            Xaw/Xaw3d L'ensemble de widgets Athena est un package de bibliothèque superposé à Xt et Xlib qui fournit un ensemble d'outils d'interface utilisateur pouvant être utilisés pour créer une variété d'applications. Il étend les abstractions de base fournies par X et fournit une couche supérieure de fonctionnalités en fournissant un ensemble cohérent d'exemples de widgets.Le Xaw original a été mis à jour avec un look 3&ndashD dans une version appelée Xaw3d , qui a elle-même été améliorée dans un package appelé Xaw-Xpm . Tous sont disponibles à l'URL indiquée. Il est inclus dans les distributions standard du système X Window. Voir aussi Xraw et neXtaw .

            Xaw3d Un ensemble de widgets 3&ndashD basé sur l'ensemble de widgets X11R5 Athena, c'est-à-dire Xaw . Xaw3d peut être utilisé en remplacement général de Xaw. Presque toutes les applications basées sur Xaw&ndash peuvent être reliées avec Xaw3d pour obtenir une apparence 3&ndashD, et avec les bibliothèques partagées, libXaw peut être remplacée par libXaw3d pour obtenir une apparence 3&ndashD sans même établir de nouveau lien.

            Xaw&ndashXpm Une version améliorée de l'ensemble de widgets X Athena Widget 3&ndashD (Xaw3d) qui ajoute des fonctionnalités telles que : la possibilité de lire des fichiers .au, de véritables menus 3&ndashD avec des bordures ayant des biseaux 3&ndashD plutôt que des couleurs simples plates, des widgets en forme, des barres de défilement à droite et à main dans le widget de texte, un nouveau style de barre de défilement qui permet aux deux flèches d'être à une extrémité de la barre, la possibilité de placer des bordures autour du texte réel dans certains widgets, une meilleure gestion des couleurs des affichages 8&ndashbit, et plus encore.

            • xawtv , une application X11 pour le pilote bttv pour regarder la télévision
            • fbtv , une application TV pour la console Linux qui utilise les périphériques framebuffer dans les noyaux 2.2.*
            • set&ndashtv , un outil de commande&ndashline pour définir les paramètres de Video4Linux
            • streamer , un outil de commande et de ndashline pour capturer des images fixes et des vidéos AVI avec du son
            • webcam , qui capture des images et les télécharge via FTP sur un serveur Web en boucle et
            • applications d'écoute radio basées sur radio et kradio, console&ndash et KDE &ndash.

            xax500 Un agent utilisateur d'annuaire X.500 (DUA) qui permet la recherche et la modification des entrées de la base de données. Il prend en charge à la fois l'authentification X.500 et Kerberos et dispose d'un système d'aide hypertexte sensible au contexte. Il est hautement configurable avec les options de recherche, la configuration d'affichage et le système d'aide tous modifiables. Une distribution de code source de xax500 est disponible. La compilation nécessite la bibliothèque Motif ainsi que le package UM-LDAP.

            Xbae L'environnement d'application X 11 B ellcore consiste en un ensemble de classes de widgets pour afficher des légendes et pour afficher des collections d'objets au format matriciel. XbaeMatrix est un widget Motif qui présente un tableau modifiable de données de chaîne dans un tableau déroulant similaire à une feuille de calcul. Il a des rappels pour effectuer la validation de champ et la personnalisation du parcours, et permet d'attribuer des couleurs indépendantes aux cellules. Il permet de sélectionner ou de mettre en évidence des lignes, des colonnes et des régions de cellules, et la matrice peut être agrandie ou réduite de manière dynamique en ajoutant ou en supprimant des lignes et des colonnes à n'importe quelle position. Il existe de nombreuses ressources disponibles avec lesquelles la matrice peut être personnalisée et les pixmaps peuvent être affichées dans des cellules individuelles. XbaeCaption est un simple widget de gestion Motif utilisé pour associer une légende ( XmLabel ) à son unique enfant. L'étiquette peut être une XmString ou une pixmap et peut être affichée dans l'une des douze positions autour du périmètre de l'enfant.

            Une distribution du code source de Xbae est disponible. Les widgets sont écrits en C et peuvent être compilés et utilisés sur de nombreuses plateformes UNIX via l'utilisation du script Imake inclus dans la distribution. Chaque widget est documenté dans une page de manuel.

            Xbase Un SGBD sous la forme d'une bibliothèque de classes et de fonctions pour la manipulation de fichiers de données et d'index de type Xbase. Cela prend en charge les programmes C et C++. Les routines disponibles incluent celles qui prennent en charge l'accès multi&ndashuser pour les bases de données .DBF, les champs, les champs mémo Dbase II et IV, les dates, le verrouillage des enregistrements et des fichiers et les index NDX. Une distribution de code source est disponible. Ceci est documenté dans un guide de l'utilisateur au format HTML.

            Xbeeb Un émulateur pour l'ordinateur Acorn BBC modèle B qui fonctionne sur les systèmes UNIX/X Window.

            XBEL Le langage X ML B ookmark e X change est un format d'échange pour les données hiérarchiques des signets utilisés par les navigateurs Internet actuellement disponibles. C'est une application de XML.

            • CDCDOT , qui calcule des produits scalaires de précision complexes et ajoute un scalaire via l'utilisation d'une accumulation à double précision
            • CSROT , qui applique une rotation plane de Givens à une matrice complexe
            • DCDOT , qui calcule un produit scalaire de précision complexe en utilisant une accumulation à double précision
            • ISAMIN , qui trouve le plus petit indice de la composante de magnitude minimale d'un vecteur réel
            • ISMAX , qui trouve le plus petit indice de la composante maximale d'un vecteur réel
            • ISMIN , qui trouve le plus petit indice de la composante minimale d'un vecteur réel et
            • SCOPYM , qui copie le négatif d'un tableau dans un autre tableau avec les incréments correspondants.

            Une distribution du code source de XBLAS est disponible. Toutes les routines sont écrites en Fortran 77 et documentées via des instructions de commentaire contenues dans chaque fichier de code source. Cela fait partie de CMLIB .

            xboard Un programme d'échecs X Window contre lequel vous pouvez jouer. Ça me fouette régulièrement mais je ne suis pas Bobby Fischer. Le code source est de la forme xboard*.tar.gz.

            Xbvl Un dialecte Lisp utilisé à l'Université de Paris. Ses principales caractéristiques incluent l'optimisation automatique du code et la possibilité d'ajouter des activités supplémentaires aux fonctions, instructions et variables Lisp qui n'affectent pas le comportement du programme. Xbvl possède également des interfaces vers X11 , Xaw et OpenGL (y compris la bibliothèque Mesa). Une distribution du code source de Xbvl est disponible. Le compilateur de base est écrit en C portable. Toute la documentation contenue dans la distribution est écrite, comme on peut s'y attendre, en français.

            XCAT Une implémentation du CCA , une spécification définissant un ensemble minimal de fonctionnalités standard qui devraient être fournies par un cadre de composants informatiques à hautes performances.

            • configuration matérielle SCSI automatique
            • copie de CD ISO-9660, non-ISO-9660, en mode mixte et audio
            • mastering de CD de données ISO-9660
            • création de CD audio
            • copie rapide de CD à CD et
            • une fonction de fichier journal automatique.

            Le package X-CD-Roast est écrit en C et Tcl/Tk et nécessite également l'extension Tcl Tix. Un binaire compilé de Tcl/Tk/Tix est inclus dans la distribution. L'installation est facile avec le makefile inclus. Le package est documenté dans un guide de l'utilisateur au format HTML inclus avec la distribution. Le numéro de janvier 1998 du Linux Journal contient une introduction à X-CD-Roast.

            • le look and feel de l'AmIRC pour l'Amiga
            • DCC ENVOYER, RECEVOIR et REPRENDRE
            • couleur mIRC
            • plusieurs fenêtres serveur/canal avec un seul thread
            • fenêtres de dialogue et
            • scripts Perl facultatifs.
            • créer de nouveaux objets tels que des polygones, des boîtes, des arcs, des splines, des textes, des objets arbitraires créés par l'utilisateur et des chemins qui joignent des éléments
            • diverses capacités de création et d'édition de texte, y compris la modification des polices et des styles de police, la modification de la justification, le surlignement et le soulignement, les indices et les exposants, la modification du test existant et l'utilisation de caractères spéciaux dans le texte
            • tâches d'édition d'éléments, y compris la suppression et l'annulation de la suppression, la copie, la sélection et la désélection, la rotation, le retournement horizontal et vertical, l'alignement sur les grilles, la modification des styles de bordure, le transfert d'éléments entre les pages, la modification de la taille et de la couleur de l'objet, etc.
            • édition d'arcs, de polygones et de courbes
            • création et édition de bibliothèques d'éléments
            • les options de la fenêtre principale telles que le zoom avant et arrière, le panoramique, la création et la modification de grilles, la modification des schémas de couleurs, l'ajout de polices et de couleurs, etc.
            • chargement de fichiers aux formats XCircuit et LGF et
            • exporter des fichiers aux formats XCircuit, LGF et PostScript.

            Le code source et les distributions binaires de XCircuit sont disponibles, cette dernière comprenant un exécutable pour les plates-formes Linux Intel. Le source peut être compilé sur la plupart des plates-formes UNIX/X11 via les makefiles fournis. En plus du programme de base, il existe également un référentiel de bibliothèques d'objets comprenant à la fois les ensembles de base et contribués. La documentation comprend un didacticiel en ligne.

            xclass Une boîte à outils graphique basée sur Xlib &ndash écrite en C++ qui a l'apparence de Win95. Il est en grande partie indépendant du gestionnaire de fenêtres sous-jacent, bien que certaines fonctionnalités spéciales nécessitent une prise en charge dans fvwm95 . Les classes actuellement (3//97) implémentées comprenaient des widgets simples (c. boîtes, cadres de groupe, widgets de saisie de texte, widgets d'onglet, widgets composites à usage général pour la création de barres d'outils et de barres d'état, classes de dialogue et classes de fenêtre de niveau supérieur. Celui-ci est disponible sous forme de code source ou de binaire pour les systèmes Linux Intel.

            Xclasses Une bibliothèque de mise en page C++ pour le système X Window dans laquelle tous les objets (appelés gadgets) sont sensibles à la police, c'est-à-dire que leur taille change automatiquement avec la taille de l'écran et de la fenêtre. Tous les gadgets ont la même classe de base et sont regroupés en groupes qui gèrent la taille correcte de tous les gadgets à l'intérieur. Les Xclasses peuvent être utilisées pour construire facilement des interfaces graphiques sensibles aux polices et au contexte.

            Xclasses est disponible au format binaire pour les plateformes Linux Intel, SGI IRIX et IBM AIX. La distribution comprend également plusieurs exemples de programmes construits avec la bibliothèque. La bibliothèque est documentée dans un grand guide de l'utilisateur au format PDF qui n'est jusqu'à présent (4/97) disponible qu'en allemand.

            XCmail Un agent d'utilisateur de courrier (MUA) pour les systèmes UNIX qui a été conçu principalement pour lire et écrire du courrier avec des données jointes, par ex. courrier avec des types MIME. XCmail est compatible POP3 et a été construit à l'aide de la bibliothèque de mise en page Xclasses. Il dispose également d'encodeurs qui peuvent encoder/décoder des données binaires en ASCII pour permettre le transport via la messagerie Internet. Les autres fonctionnalités incluent une interface graphique conçue pour être largement auto-explicative, la prise en charge de plusieurs boîtes aux lettres, un carnet d'adresses pour les adresses e-mail préférées et la prise en charge de PGP au format PGP MIME ( RFC & ndash2015). Une distribution du code source de XCmail est disponible.

            • make&ndashmapping , pour concevoir un nouveau mapping
            • change&ndashmapping , pour modifier les propriétés d'un mappage existant
            • copy&ndashmapping , pour créer un nouveau mappage et copier toutes les valeurs d'un mappage existant
            • transform&ndashmapping , pour faire pivoter, traduire et mettre à l'échelle un mappage
            • color&ndashmapping , pour changer la couleur d'un mappage
            • mark&ndashmapping&ndashboundary , pour identifier les segments externes de mappages alignés avec la limite du domaine de calcul
            • make&ndashcurve , pour concevoir une nouvelle courbe
            • bound&ndashcondition , pour modifier les conditions aux limites d'un mappage
            • grid&ndashlines , pour définir le nombre de lignes de grille pour le mappage
            • chevauchement&ndashparameters , pour modifier les paramètres de chevauchement
            • compute&ndashoverlap , pour définir les paramètres de la grille composite et calculer la communication intergrille à partir d'un sous-ensemble sélectionné de grilles de composants

            Une distribution du code source de Xcog est disponible. Il est écrit en Fortran, C et Xlib et devrait être utilisable sur n'importe quelle plate-forme UNIX avec les trois capacités. Il nécessite également la bibliothèque HDF pour stocker les grilles calculées. Il est documenté dans un guide de l'utilisateur disponible aux formats PostScript et HTML.

            xcopilot Un émulateur pour 3Com ou USRobotics Pilot ou PalmPilot ou Palm III qui s'exécute sur les systèmes UNIX/X11. Le code source et les distributions binaires sont disponibles.

            Xcoral Un éditeur de texte multifenêtre basé sur la souris pour le système X Window. Xcoral est un client Xlib direct et fonctionne sur des écrans X couleur ou noir et blanc.

            • un navigateur intégré qui permet la navigation à travers les fonctions C, les classes C++, les classes Java, les méthodes et les fichiers
            • un petit interpréteur ANSI C intégré ( Smac ) qui étend dynamiquement les fonctionnalités de l'éditeur aux fonctions définies par l'utilisateur, aux raccourcis clavier, aux modes, etc.)
            • la fourniture de polices de largeur variable, de menus, de barres d'outils, de barres de défilement, de boutons, de recherche, de sélection de région, de kill&ndashbuffers, de macros et d'annulation
            • une boîte manuelle en ligne avec une table des matières et un index
            • facilités pour aider à la création de documents LaTeX et HTML
            • commandes accessibles à partir des menus ou des raccourcis clavier
            • mise en évidence de la syntaxe des couleurs pour les modes C/C++/Java avec auto&ndashindent et une interface RCS et
            • l'accessibilité des commandes UNIX depuis l'éditeur.

            Xcoral est disponible pour les plates-formes Sun SunOS et Solaris, Linux Intel, IBM AIX, HP-UX, SGI IRIX et DEC Alpha OSF/1. La documentation est disponible en ligne depuis l'éditeur.

            xd Un utilitaire UNIX qui vide les fichiers en hexadécimal, décimal ou octal avec éventuellement des caractères ISO côte à côte. Les adresses de fichiers peuvent également être affichées dans l'un de ces formats. Il peut lire des fichiers dans tous les formats qu'il écrit et créer des fichiers binaires à partir des données qu'il contient. Ainsi, vous pouvez vider un fichier binaire avec xd, le modifier avec un éditeur de texte, puis recréer le fichier binaire avec les modifications. Il peut également transformer un fichier binaire en une déclaration de données C qui permet d'intégrer son contenu dans un programme. Une distribution de code source est disponible et est documentée dans une page de manuel.

            xdang Un package de visualisation de données ou de visualisation qui fait des tracés vectoriels, des tracés de contour et des cartes de couleurs. Il découpe et découpe les données 3D et tracera en coordonnées cartésiennes ou cylindriques. L'auteur dit qu'il est portable sur n'importe quelle plate-forme UNIX avec le système X Window.

            XDataSlice Un outil d'imagerie couleur et d'analyse de données basé sur le système X Window. Il a été développé pour l'analyse de données scientifiques 3-D 32 bits à virgule flottante stockées au format NCSA HDF. Les fonctionnalités incluent l'affichage raster couleur de tranches 2D à partir de jeux de données 3D, l'affichage des valeurs de données réelles sous forme de feuille de calcul, l'animation continue et en une seule étape d'images raster couleur, la mosaïque de plusieurs images dans une seule fenêtre, le tranchage et le découpage arbitraires, 3-D visible rendu de volume, et bien d'autres. Le code source est disponible ainsi que des binaires pour les plateformes Cray, Dec (3100 et Alpha), IBM, SGI et Sun.

            XDBM An X ML Data B ase Manager est une base de données pour les fichiers XML. L'utilisation de XML offre plusieurs avantages dont une plus grande vitesse (puisque les données ont déjà été analysées)xi et moins d'utilisation de la mémoire (puisque seules les parties requises du fichier XML sont chargées en mémoire). Ceci est disponible sous le QPL .

            • jeter facilement les anciennes versions par ordre de date, indépendamment de l'ascendance
            • récupérer toutes les versions dans un temps proportionnel à leur âge et non à leur ascendance
            • en utilisant un nouveau format de fichier qui permet de compresser les deltas individuels à mesure qu'ils vieillissent afin que l'ensemble de l'archive n'ait pas besoin d'être compressé en une seule fois
            • libérer les applications supérieures telles que PRCS des implications cachées sur les performances de l'attribution des numéros de version et
            • la synchronisation efficace des archives, même lorsque leurs contenus sont disjoints et différemment ordonnés.

            xdm Le gestionnaire d'affichage X 11 est un programme permettant de gérer un ou plusieurs affichages X sur un hôte local ou sur des serveurs distants. C'est essentiellement l'analogue graphique de programmes tels que init , getty et login sur les terminaux de caractères. L'exécution de ceci produira un écran de connexion graphique (via le widget Xlogin). Xdm conserve une liste de serveurs à gérer et écoute également le port XDMCP (X Display Manager Control Protocol) pour les autres serveurs demandant une gestion. Il génère une copie de lui-même pour chaque serveur géré et exécute un script pour configurer l'environnement utilisateur lorsqu'un utilisateur a été authentifié via la saisie d'un mot de passe.

            Un fichier de configuration appelé xdm-config permet la configuration de nombreux aspects de xdm. Il se trouve généralement dans /etc/X11/xdm ou /usr/X11R6/lib/X11/xdm . Le programme xdm exécute d'autres scripts dans ce répertoire. L'ordre est Xsetup (puis le login), Xstartup (en tant que root), Xsession (en tant qu'utilisateur) et Xreset (à la fin de la session pour nettoyer et réinitialiser le serveur). Le script Xsession peut également être utilisé pour exécuter .xinitrc pour démarrer diverses ressources X telles que les gestionnaires de fenêtres. Si xdm n'est pas utilisé, le serveur X est généralement démarré avec la commande startx. Ce programme est inclus dans les distributions X11 standard et décrit dans une page de manuel.

            xdvi Un programme pour afficher les fichiers TeX DVI sous X11 .

            xdvipresent Un package pour développer des diapositives pour des présentations en ligne en utilisant LaTeX et xdvi sur un PC Linux exécutant X11 .

            xearth Un programme qui définit la fenêtre racine X11 sur une image de la Terre vue d'un point de vue choisi et correctement ombrée pour la position actuelle du Soleil. Cela fonctionnera sur presque toutes les plates-formes UNIX/X11.

            Xed Un éditeur de texte interactif pour le système X Window basé sur les widgets Athena ( Xaw ). Similaire à la hache.

            x11perf Un programme qui exécute un ou plusieurs tests de performance du serveur X11 et rapporte à quelle vitesse ils sont exécutés par le serveur. Il est destiné à exercer de manière exhaustive toutes les opérations X11 pouvant être effectuées. Cela mesure les performances de gestion des fenêtres ainsi que les performances graphiques traditionnelles, y compris les repères pour le temps nécessaire pour créer et mapper les fenêtres, pour mapper un ensemble de fenêtres pré&ndash existant sur l'écran et pour réorganiser les fenêtres. Il mesure également les performances graphiques pour les opérations fréquemment utilisées par les applications X. Cela peut être utilisé pour analyser les forces et les faiblesses de serveurs particuliers, ainsi que pour des comparaisons de serveurs. Ceci est inclus dans les distributions X11 standard et est décrit dans une page de manuel.

            XEmacs C'est une alternative à GNU Emacs basée à l'origine sur une première version alpha de la version 19. Elle était connue sous le nom de Lucid Emacs jusqu'à la version 19.10. Presque toutes les fonctionnalités de GNU Emacs sont supportées ou implémentées d'une meilleure manière dans XEmacs. Les fonctionnalités incluent plus de packages groupés que GNU Emacs, des binaires pour de nombreux systèmes d'exploitation courants, une barre d'outils intégrée, une meilleure conformité Motif, des polices à largeur variable, des annotations marginales, la prise en charge de ToolTalk, des barres de défilement horizontales et verticales, de meilleures API pour attacher des polices, des couleurs, et d'autres propriétés au texte, la possibilité d'intégrer des graphiques arbitraires dans un tampon et une compatibilité complète (au niveau C) avec les boîtes à outils basées sur Xt.

            Xenmenu Un package pour créer des environnements de menu ASCII ou des interfaces graphiques sur les systèmes UNIX. Xenmenu utilise un langage de programmation de menu simple qui permet de créer et de modifier rapidement des menus à la volée. Il peut également être utilisé comme un shell, le but pour lequel il a été créé à l'origine. Une version du code source de Xenmenu est disponible. Il est actuellement (1/98) en phase de test Alpha.

            • vitesse, simplicité et faible utilisation de la mémoire
            • recherche par sous-chaîne ou expression régulière
            • annuler et refaire illimité
            • affichage des numéros de ligne
            • une certaine configuration de ressources X bien que principalement des touches de commande
            • quelques boîtes de dialogue d'erreur et
            • plusieurs fichiers dans des fenêtres séparées.

            Une distribution du code source de Xenon est disponible. Il est écrit en C++ et peut être compilé sur la plupart des plates-formes UNIX en utilisant g++. Il est documenté dans une page de manuel.

            Xephem Un package d'éphémérides astronomiques interactif avec un certain nombre de capacités intéressantes. Il fournit de nombreuses vues graphiques ainsi que des informations quantitatives héliocentriques, géocentriques et topocentriques pour les satellites terrestres, le système solaire et les objets célestes. Ce programme hautement interactif est contrôlé via un menu principal qui permet le contrôle et l'affichage de trois services de base : l'observation des circonstances, la mise en boucle et l'accès à des affichages supplémentaires. Les circonstances d'observation incluent l'emplacement, l'heure et (pour le modèle de réfraction) les conditions atmosphériques. Le bouclage est la possibilité de configurer des éléments pour incrémenter automatiquement le temps à une taille et à un taux de pas sélectionnés. Des écrans supplémentaires fournissent toutes les informations graphiques et quantitatives disponibles. Une grande base de données est incluse dans la distribution ainsi que la capacité de lire d'autres bases de données astronomiques populaires. Une aide contextuelle complète est disponible sur tous les écrans.

            • une vue du ciel qui affiche le ciel en mode RA-Dec ou Alt-Az à n'importe quelle échelle, charge automatiquement les étoiles de champ Hubble GSC et/ou PPM/SAO, affiche des informations sur les constellations (par exemple, les noms, les chiffres et les limites), montre le Bayer désignations dans un jeu de caractères grecs, offre une grille de coordonnées ou des superpositions d'oculaires rondes ou carrées, permet de retourner les scènes dans les deux sens et a une capacité de zoom
            • une vue de la lune basée sur une image haute résolution en niveaux de gris qui peut être affichée à quatre grossissements différents, peut afficher les limites de l'ombre et de la pénombre pendant les éclipses, une superposition facultative de grille de latitude et de longitude lunaires, un vrai fond de ciel, un utilisateur réglable Proportion d'éclat de la Terre et informations sous-solaires, sous-terrestres et de libration qui peuvent être calculées et une base de données de plus de 1200 caractéristiques lunaires qui peuvent être étiquetées
            • une vue de la Terre qui peut être commutée entre les formats cylindrique et sphérique, a une configuration de piste facile pour regarder les satellites de la Terre, affiche les emplacements au sol de l'éclipse solaire, les traces des objets en orbite, les emplacements de centaines d'observatoires et de villes, une superposition de grille et une lumière du soleil thibaude
            • une vue du système solaire qui affiche les planètes, les astéroïdes et les comètes avec la possibilité d'afficher tous les astéroïdes et les comètes chargés à la fois, des curseurs permettant de visualiser de n'importe quel point de vue, une vue stéréo en option pour les trajectoires des comètes et un mode démo de déplacement
            • une vue de Jupiter qui affiche les lunes et la grande tache rouge
            • une vue de Saturne qui montre ses anneaux de sable de lune, à la fois avec un vrai fond de ciel et
            • une vue de Mars qui affiche une image basée sur une carte d'albédo d'orbiteur de 1 degré carré.

            Une distribution du code source de Xephem est disponible, ainsi que des binaires pour les plates-formes HP-UX, SGI IRIX, DEC Alpha, Linux Intel (ELF) et Sun SunOS et Solaris. La compilation nécessite la bibliothèque Motif. Le package est documenté dans une page de manuel et (principalement) via une aide contextuelle en ligne.

            PyEphem Un module Python pour effectuer des calculs astronomiques. Il est principalement destiné à calculer, pour une donnée et une localisation arbitraires sur la Terre, la position du Soleil, de la Lune, des planètes ou de tout astéroïde ou comète dont les éléments orbitaux sont disponibles. Des fonctions supplémentaires incluent des utilitaires pour calculer la séparation angulaire entre deux objets, déterminer la constellation dans laquelle se trouve un objet et trouver les heures auxquelles un objet se lève, transmet et se couche un jour spécifique. Ceci est fortement basé sur Xephem.

            • validation de document facultative
            • inclusion facultative d'entités générales externes
            • inclusion facultative d'entités de paramètres externes et du sous-ensemble DTD externe
            • performances facultatives du traitement de l'espace de noms
            • avertissements de déclaration d'attribution en double
            • extension de nœud DOM paresseux ou complet
            • création facultative de nœuds EntityReference dans l'arborescence DOM et
            • création facultative de nœuds décrivant la grammaire dans l'arbre DOM.

            xesca Le simulateur étendu X Window d'automates cellulaires 2&ndashD est un simulateur à usage général pour les automates cellulaires 2&ndashD popularisés dans le jeu de la vie de John Conway. Ceci étend le jeu original de telle sorte que l'état des cellules à t+1 peut dépendre non seulement de leur état à l'instant t mais aussi à l'instant t-1. Une distribution de code source est disponible qui a été testée sous Linux.

            Xew L'ensemble de widgets Eurobridge X 11 contient un ensemble de widgets permettant d'afficher et de présenter des types d'informations de base, par ex. texte, images, graphiques, audio et vidéo. Il (5/97) prend actuellement en charge le texte mixte multinational, les images raster ( PBM , JPEG /JIF, TIFF, GIF), le son uLaw 8 kHz et la vidéo MPEG -1. Chaque widget est un conteneur d'informations qui sont importées dans le widget dans l'un de ces formats. Des exemples de programmes qui démontrent les bases des widgets sont inclus. Ce sont : viewer , qui active un widget Xew dans un widget Xaw Hublot et le contrôle avec un widget Panner simple , qui active les widgets dans des shells séparés textuels , une interface brute de bas niveau vers le widget XeTextEd qui peut être utilisé pour tester ses fonctionnalités et audio et vidéo pour tester ces capacités.

            Une distribution du code source de Xew est disponible. Il peut être compilé et utilisé sur plusieurs plates-formes UNIX à l'aide du script autoconfig fourni. Il est documenté dans plusieurs fichiers ASCII et HTML inclus dans la distribution. Xew est utilisé dans le package Wafe.

            X-extension Une interface Python étendue vers les bibliothèques du système X Window, y compris X Toolkit ( Xt ), les widgets Athena ( Xaw ) et les widgets Motif. Une interface vers les widgets NCSA Mosaic HTML est également incluse.

            XF Un package qui permet la construction interactive et la modification d'une interface utilisateur graphique (GUI) basée sur le package Tcl/Tk. La sortie générée par XF est un script qui peut être exécuté avec wish ou tout autre interpréteur Tcl/Tk.

            Le code source de XF est disponible. L'installation et l'utilisation nécessitent Tk 4.x. Le programme est documenté dans un manuel d'utilisation de plus de 120 pages disponible au format PostScript.

            XFarbe Un programme de contournage pour les iso-lignes. Il comporte une interpolation non linéaire de haute qualité avec des bicubiques sur une grille rectangulaire, un remplissage de zone, une sortie X Window et PostScript, une personnalisation avec un fichier de ressources, un étiquetage interactif des lignes de contour, une recherche interactive des données pour la valeur et les dérivés, le placement de symboles en fonction des informations lues à partir d'un fichier, localisation exacte des extrema et des points de selle, et calcul des profils. Il doit s'installer et fonctionner sur des machines UNIX avec un compilateur ANSI C et X Windows.

            Xfax Un programme de fax X Window qui comprend une visionneuse de fax et plusieurs autres outils qui sont utilisés via l'interface graphique pour envoyer et traiter des fax. Il prend en charge la génération de page d'accueil, ASCII, PostScript, la conversion GIF et plus encore. Il est basé sur le programme efax mais peut aussi éventuellement être utilisé avec Hylafax.

            • faxserver , qui inspecte le répertoire spool pour les fax et les envoie tous dans l'ordre séquentiel
            • faxqueue , qui déplace le répertoire de fax complet avec tous les fichiers G3, la page d'accueil et faxinfo vers le répertoire de spool
            • faxdirect , un programme de fax alternatif qui tentera d'envoyer le fax immédiatement via un modem fax
            • g3toxpm , qui produit (en utilisant efix) un fichier PPM à partir d'un fichier G3 et appelle ppmtoxpm pour le convertir au format XPM
            • giftog3 , qui convertit un fichier GIF en un fichier G3 et
            • g3view , qui s'affiche sur la page G3.

            Xfax est disponible soit sous forme de code source, soit sous forme de distribution binaire. La compilation à partir des sources nécessite la bibliothèque XForms et la distribution efax. L'utilisation du package nécessite en outre l'installation des logiciels Ghostscript et Netpbm sur votre système. Un makefile spécifique à Linux est inclus avec la distribution source. Le programme est documenté dans le fichier README de la distribution.

            XFB Une bibliothèque de niveau utilisateur qui fonctionne avec le pilote de tampon de trame du noyau Linux pour fournir une fonctionnalité de dessin 2&ndashD accélérée par le matériel. L'API fournit un accès direct à la mémoire framebuffer de la carte graphique et utilise automatiquement les fonctionnalités du chipset graphique accéléré lorsqu'elles sont disponibles. Il fournit également des fonctionnalités identiques dans le logiciel pour dessiner sur des tampons d'images stupides et des bitmaps hors écran. Il s'agit d'une API plein écran conçue comme une plate-forme de base pour un système de fenêtrage ou une bibliothèque de jeux/multimédia.

            XFCE Une barre d'outils pour le système X Window qui permet de lancer facilement d'autres applications. L'environnement XF orms C ool est entièrement configurable via la souris et utilise le gestionnaire de fenêtres FVWM par défaut. Une distribution du code source de XFCE est disponible ainsi que des binaires pour plusieurs plateformes dont Linux Intel.

            • prise en charge de plusieurs partitions principales visibles
            • installation du gestionnaire de démarrage sans changer la table de partition
            • avertissements pour les modifications du bloc de démarrage
            • paramètres de ligne de commande pour contrôler les types de partition par défaut
            • compatibilité optionnelle Partition Magic
            • mots de passe maître et partition
            • désactivation facultative de l'initialisation de la nouvelle partition à des fins de récupération et
            • prise en charge des disques de plus de 8 Go.

            xfig Un outil X11 piloté par menu qui permet de dessiner et de manipuler des objets de manière interactive dans une fenêtre X. Les images résultantes peuvent être enregistrées, imprimées ou converties dans une variété d'autres formats. L'utilisation de xfig nécessite le package TransFig, qui contient le post-processeur nécessaire pour convertir les fichiers fig dans l'un des nombreux formats de sortie.

            Xfig est utilisé en sélectionnant des icônes dans les fenêtres du panneau de dessin et d'édition, puis en déplaçant et en cliquant sur la souris de manière appropriée (ou en utilisant des équivalents clavier). Plusieurs objets de dessin de base sont disponibles, notamment des cercles, des ellipses, des polylignes, des polygones, des boîtes, des arcs-boîtes, des polygones réguliers, des arcs, du texte, des objets PostScript encapsulés, des splines, des splines fermées, des splines interpolées et des splines interpolées fermées. En mode édition, on peut choisir de coller ensemble des objets primitifs pour créer des objets composés, casser des objets composés, mettre des objets à l'échelle, aligner des objets, déplacer un point, déplacer un objet, ajouter ou supprimer des points, copier/couper dans un tampon, supprimer, éditer objets, mettre à jour, retourner verticalement ou horizontalement, faire pivoter, transformer un polygone en un objet spline interpolé fermé, ajouter et supprimer des flèches, etc. Plus de choix sont généralement disponibles dans la plupart des fonctions d'édition, par ex. un choix de polices pour le texte, etc.

            Le package xfig peut être installé sur la plupart des plates-formes UNIX génériques avec X11. Un fichier de configuration Imake est fourni pour faciliter l'installation. Le paquet est documenté dans une page de manuel disponible aux formats troff et PostScript, ainsi que dans un aperçu rapide au format PostScript.

            • zoom et défilement
            • modification de diverses quantités (par exemple, luminosité, contraste et couleur)
            • détermination des positions célestes dans une image
            • enregistrer les positions et les luminosités des pixels sélectionnés
            • marquer des positions spécifiées dans une image
            • comparer les images par clignotement et
            • visualisation d'images 3&ndashD sous la forme d'un film.

            Le code source de XFITSview est disponible. Il peut être compilé et installé sur la plupart des plates-formes UNIX/X11 qui ont la bibliothèque Motif. Des versions binaires sont également disponibles pour les plates-formes HP-UX, IBM AIX, SGI IRIX, DEC Alpha, Linux (a.out et ELF) Intel et Sun SunOS et Solaris. Le programme dispose d'une documentation en ligne complète.

            XFMail Une application de messagerie basée sur XForms pour les systèmes d'exploitation UNIX. Il est partiellement compatible avec les boîtes aux lettres de style mh mais ne nécessite pas l'installation d'outils mh sur le système.

            • une interface utilisateur graphique (GUI)
            • configurabilité complète via l'interface graphique
            • prise en charge de la récupération de courrier à partir de POP ou d'un fichier spool
            • envoi de courrier à partir de sendmail ou d'une passerelle SMTP
            • un carnet d'adresses interne
            • une base de données de règles flexible
            • prise en charge des visages et des picons
            • prise en charge complète de MIME
            • prise en charge des dossiers distants IMAP 4
            • plusieurs carnets d'adresses avec prise en charge des listes de diffusion
            • règles de filtrage des messages flexibles
            • plusieurs signatures avec des règles de pièce jointe
            • support multilingue et PGP et
            • un éditeur interne configurable et une aide en ligne.

            Le package XFMail est disponible sous forme de code source. Il est écrit en C et nécessite la bibliothèque XForms et la bibliothèque XPM pour la compilation. Il est documenté via des fichiers d'aide en ligne.

            XForms Une bibliothèque et un programme qui vous permettent de créer des formulaires d'interaction avec des boutons, des curseurs et de nombreux autres widgets de manière simple. La bibliothèque se compose d'un grand nombre de routines C qui sont utilisées pour créer des formulaires avec les widgets disponibles. Ces routines peuvent être utilisées dans les programmes C et C++. Les objectifs de conception de XForms étaient de créer un package intuitif, facile à utiliser, puissant, esthétique et facilement extensible.

            L'idée de base derrière XForms est celle d'un formulaire, c'est-à-dire une fenêtre sur laquelle sont placés différents objets ou widgets. Un formulaire peut être défini avec relativement peu de lignes de code, et plusieurs formulaires couramment utilisés (par exemple, le choix d'un fichier) ont des routines spéciales qui leur permettent d'être définis en une seule ligne de code. L'interaction de l'utilisateur avec les formulaires de demande créés est entièrement gérée par les routines de la bibliothèque, et cette interaction peut avoir lieu de différentes manières. Les classes de widgets disponibles incluent des boutons, des curseurs, des champs de saisie, des menus, des navigateurs, etc., et l'ajout de nouvelles classes est une tâche simple détaillée dans le manuel. Pour rendre les choses encore plus faciles, un concepteur de formulaires est inclus dans le package. Ce programme vous permet de concevoir des formulaires de manière interactive et de générer le code C correspondant. Les objets peuvent être choisis et placés et les attributs modifiés à l'aide d'une simple souris.

            La distribution comprend la bibliothèque, le générateur d'interface graphique et le code source de plus de 50 programmes de démonstration. Il est disponible uniquement sous forme binaire pour les systèmes Linux, Sun, SGI, DEC Alpha, HP, IBM RS6000, FreeBSD, NetBSD, BSDi, unixware, Solaris, SCO, DEC Ultrix, Cray et Convex. Un didacticiel de plus de 200 pages et un manuel de référence au format PostScript sont disponibles séparément. Le numéro de février 1996 du Linux Journal contient un article sur XForms par Karel Kubat.

            • DAP , un processeur audio numérique pour UNIX
            • EMTOOL , un programme pour l'affichage et la manipulation de micrographies électroniques
            • Lyx , un front&ndashend WYSIWYG pour LaTeX
            • MAD , un système de traitement d'images pour récupérer des images à partir de représentations floues ou bruitées
            • Ra-vec , un convertisseur d'images matricielles en images vectorielles
            • RPlay , un panneau de contrôle X11 pour le système audio réseau RPlay
            • Unix Cockpit , un gestionnaire de fichiers UNIX/X11
            • Xfax , un programme de fax X11
            • XFCE , une barre d'outils X11
            • XFMail , un agent d'utilisateur de messagerie
            • xldlas , un progiciel d'applications statistiques
            • XUser , une interface X11 pour masquer les fichiers d'administration des mots de passe
            • XWatch , un visualiseur de fichiers journaux

            Xforms4Perl Une extension Perl qui donne accès à la bibliothèque de l'API XForms GUI et permet ainsi aux applications X d'être écrites complètement en Perl. La distribution Xforms4Perl est livrée avec une collection de programmes de démonstration qui vont de simples exemples d'API aux utilitaires et applications système à part entière.

            XFree86 L'organisation qui porte le système X Window sur les plates-formes Linux. Il existe également un site FTP XFree86. Voir ().

            xfsft Un ensemble de correctifs pour X11 R6 qui permettent l'utilisation de polices TrueType.

            Xfstt Un serveur de polices X11 pour les polices TrueType.

            • un noyau formé d'un ensemble de fonctions communes appelées bibliothèque XFL qui effectue l'analyse de passage et sémantique des spécifications XFL et les stocke à l'aide d'un arbre de syntaxe abstrait
            • un ensemble de modules en charge des différentes étapes de conception autour de la bibliothèque noyau et
            • l'interface graphique au-dessus des modules.
            • xfplot , un module pour tracer des surfaces impliquant des variables système floues à l'aide de Gnuplot
            • xfsim , un module de vérification
            • xfbpa , un module d'apprentissage supervisé pour régler les paramètres des définitions XFL
            • xfc , un module de compilation de moteurs d'inférence en code C
            • xftl , un module pour traduire une spécification XFL en une table look&ndashup qui peut être implémentée sur un FPGA
            • xfvhdl , un module pour traduire une spécification XFL en une description VHDL basée sur une architecture spécifique et
            • modules implémentant les éditeurs d'appartenance et de règles.
            • XgClockLabel , un widget d'horloge numérique qui utilise des chaînes de format standard strftime()
            • XgComboBox , une implémentation d'une boîte combinée MS Windows
            • XgExtPushButton , qui permet d'afficher simultanément des pixmaps ( XPM ) et du texte
            • XgFastLabel , un widget d'étiquette conçu pour être beaucoup plus rapide que XmLabel et dans lequel le texte peut être tourné dans n'importe quelle direction
            • XgNumEntry , un widget d'entrée numérique qui permet de limiter la plage et de vérifier les entrées
            • XgTabs , un widget onglet qui peut être orienté de n'importe quel côté de son parent
            • XgTimeEntry , un widget de saisie de date/heure et
            • XgToolBar , un widget de barre d'outils qui permet à n'importe quel widget sur une interface d'être enregistré pour être déposé sur la barre d'outils.

            Les widgets Xg peuvent être utilisés sur n'importe quelle plate-forme générique UNIX/X11 avec Motif . Il n'y a actuellement (5/97) aucune documentation disponible.

            XGCL Une interface X Window vers G nu C ommon L isp Il fournit des fenêtres, des menus et des fonctions graphiques. Il fournit également un système interactif pour faire des dessins, des programmes de dessin et des menus graphiques.

            XGKS Le système de noyau graphique X Window est une version X11 de l'ANSI GKS. Il s'agit d'un système GKS de niveau 2C complet. Celui-ci a été installé sur plusieurs plates-formes UNIX/X Window et des instructions spéciales pour l'installation sur les plates-formes Linux sont données dans la distribution indiquée. La documentation se compose d'un ensemble de pages de manuel, d'un manuel décrivant la liaison au langage C utilisée par XGKS et d'un manuel expliquant les aspects spécifiques à l'implémentation de GKS qui sont particuliers à XGKS.

            XGobi Un programme graphique dynamique pour l'analyse des données implémenté sur le système X Window. Les méthodes graphiques dynamiques offrent une capacité de mouvement, une interaction étendue et une réponse rapide pour découvrir et comprendre les relations de dimension supérieure entre les variables. XGobi propose la manipulation de nuages ​​de points qui peuvent être des graphiques en bande à une seule variable, des graphiques par paires ou des combinaisons linéaires de trois variables ou plus. Ils peuvent également être transformés de plusieurs manières, et les tracés peuvent être déplacés et remodelés et les variables transformées de manière interactive. Il est conçu pour être un complément aux outils d'analyse existants. Un exemple est sa capacité à travailler simultanément dans l'environnement de langage statistique S (voir R ).

            • tracés de points texturés à une&ndashvariable
            • deux nuages ​​de points variables auxquels les lignes connectées peuvent être ajoutées
            • Rotation 3&ndashD autour d'un axe arbitraire avec contrôle du trackball, y compris la possibilité d'enregistrer les coefficients de rotation
            • rotation du grand tour, c'est-à-dire une séquence aléatoire fluide de projections 2&ndashD pour explorer un nuage de points de dimension supérieure&ndash
            • une visite guidée de poursuite de projection, c'est-à-dire une méthode pour aider le grand tour à trouver des vues intéressantes des données
            • brossage, c'est-à-dire la possibilité de changer la couleur ou le caractère de tracé d'un point ou d'un groupe de points, y compris la possibilité de transmettre cette information à d'autres fenêtres et d'enregistrer les vecteurs indicateurs des informations de brossage
            • déplacer et remodeler les données dans la zone de tracé
            • identification, c'est-à-dire affichage de l'étiquette de cas ou du numéro de ligne d'un point intéressant en positionnant le curseur à proximité, y compris la possibilité de faire étiqueter le même point dans d'autres fenêtres
            • transformation variable et
            • l'aide en&ndashline.

            Une distribution du code source de XGobi est disponible. Il est écrit en C et peut être compilé sur des plates-formes génériques UNIX/X11, par ex. il a été compilé et installé du premier coup sur ma machine Linux Intel. Une version 1992 du manuel de l'utilisateur au format PostScript est disponible dans le même répertoire que le code source, bien que des manuels plus récents soient disponibles pour $. Consultez le fichier Lisezmoi.doc dans la distribution pour plus de détails sur la façon d'obtenir des manuels plus récents.

            XGraph Un programme de traçage interactif pour créer des tracés linéaires et des tracés de surface restreints. Il dessine un graphique sur un affichage X en fonction des données lues à partir de fichiers de données ou d'une entrée standard. Il peut afficher jusqu'à 64 ensembles de données indépendants en utilisant différentes couleurs ou styles de ligne pour les distinguer. Il annote chaque graphique avec un titre, des étiquettes d'axe, des lignes de grille, des graduations, des étiquettes de grille et une légende, et a la capacité de modifier la plupart d'entre eux. Cette version a été modifiée pour effectuer des tâches d'animation simples. Le code source de XGraph est disponible ainsi que des binaires pour les plateformes Cray, Convex, HP, IBM, SGI, Sun et Linux.

            Xgraphic Un progiciel facile à utiliser et puissant pour dessiner des graphiques. J'aimerais vraiment décrire cela un peu plus en détail mais la documentation n'est pour l'instant (4/97) disponible qu'en français.

            Xgraphic est disponible sous forme binaire pour les plates-formes Linxux Intel (ELF), Sun Solaris et SunOS, DEC Alpha, IBM RS6000, SGI IRIX et HP700. Il s'agit d'un manuel d'utilisation disponible au format PostScript qui est rédigé en français.

            XGS Un émulateur pour l'ordinateur Apple IIGS. Celui-ci est disponible sous forme de code source ou au format binaire pour plusieurs plates-formes dont Linux Intel.

            XHoughtool Un package pour mesurer l'efficacité et visualiser la transformation de Hough et ses variantes pour la détection de ligne. Le package dispose d'une interface graphique bien que les composants puissent également être utilisés en mode commande et en ligne. Le package comprend des implémentations des transformations de Hough standard, randomisées, dynamiques, à fenêtre aléatoire, à fenêtre aléatoire, à ajustement de courbe, probabilistes, adaptatives, combinatoires et combinatoires dynamiques. XHoughtool peut être utilisé pour examiner des images de bords binaires avec des arrière-plans signés par des zéros et des bords par des valeurs comprises entre 1 et 255 dans plusieurs formats, notamment PGM, CVL, VIS, SKE et RAW.

            Une distribution du code source de XHoughtool est disponible. Les transformations sont écrites en C et l'interface graphique en utilisant Xlib et XView . La documentation peut être trouvée dans la distribution ainsi que dans ().

            • les balises sont toutes en minuscules
            • les éléments doivent s'imbriquer, c'est-à-dire ne pas se chevaucher
            • tous les éléments non&ndashempty doivent être fermés
            • les éléments vides doivent être terminés
            • les valeurs d'attribut doivent être entre guillemets
            • les valeurs d'attribut ne peuvent pas être minimisées et
            • l'ajout des éléments <script> et <style>.

            XHTML Un éditeur HTML qui facilite la création, le développement et la maintenance de fichiers HTML. Il est écrit en C à l'aide de Motif et du widget HTML NCSA. Ceci est également connu comme ASHE. Il existe une version binaire de ceci ainsi que le code source. Ceci est également appelé ASHE.

            Xi Un langage de programmation interactif de type C avec des extensions vectorielles pour le rendre plus facile à analyser et à manipuler rapidement des données issues de simulations numériques ou d'expériences scientifiques. Les calculs peuvent être effectués de manière interactive via un interpréteur pour obtenir un retour instantané, ou le fichier contenant les instructions Xi peut être traité via une opération par lots. Xi est capable d'un large éventail de techniques numériques et de visualisation et peut produire des graphiques de sortie de pixels ou de vecteurs. Il prend également en charge le système de transmission de messages PVM pour effectuer des calculs sur un supercalculateur virtuel composé de plusieurs postes de travail dans un cluster.

            Les capacités de visualisation de Xi incluent la création de tracés 2D (par exemple, des tracés de fonction, de contour et de vecteur, ainsi que des images et des tracés multiples) et 3D (par exemple, des tracés de fonction, de surface et de vitesse). La sortie peut être générée aux formats X11, PostScript et PPM (ce dernier pour une utilisation par le package POV-Ray). Xi dispose également d'un utilitaire graphique X11 à orientation vectorielle qui permet à l'utilisateur de modifier librement la taille et la position relative des objets dans une seule fenêtre. Il utilise actuellement des widgets graphiques spécialement développés bien que des versions utilisant soit les widgets FSF ou Motif soient prévues.

            • algèbre linéaire (par exemple, résolution d'équations linéaires, matrices d'inversion, décomposition QR, LU et SVD, détermination de vecteurs propres et de valeurs, calcul de déterminants et de nombres de conditions, etc.)
            • intégration numérique et différenciation
            • interpolation et approximation (par exemple, splines cubiques sous tension, ajustements aux moindres carrés, ajustements de distance les moins orthogonaux, etc.)
            • transformées de Fourier rapides et leurs inverses
            • EDO multi&ndashdimensionnelles (par exemple, méthodes non rigides et rigides)
            • fonctions spéciales et complexes et
            • générateurs de nombres aléatoires.

            Xi est disponible sous forme binaire pour les plates-formes DEC Alpha (OSF), Linux (a.out et ELF), DEC Ultrix, IBM RS6000 et Sun SPARC Solaris. La documentation est disponible sous forme de paquet goudronné de documents hypertexte ou sous forme de deux documents PostScript séparés.

            XIcon Un utilitaire qui convertit les icônes X11 XBM, OS/2 (v1.2 et v2.0), Windows et Mac en fichiers OS/2, Windows et X11 XPM. Une version du code source (écrit en C) est disponible.

            XIE L'extension X I mage fournit un mécanisme pour le transfert et l'affichage de presque toutes les images sur du matériel prenant en charge le système X Window. Il fournit un ensemble vaste et robuste de primitives de rendu et d'amélioration d'images qui peuvent être combinées en expressions arbitrairement complexes ainsi que des fonctions d'importation et d'exportation pour déplacer des images entre les clients et les serveurs. Bien que XIE n'essaie pas d'être un système de traitement d'image général, il fournit des outils d'amélioration d'image en tant qu'opérations de filtrage telles que l'amélioration du contraste, la convolution, le tramage, les transformations géométriques et la génération d'histogrammes. Il prend également en charge la transmission d'images compressées entre le client et le serveur afin d'éviter les goulots d'étranglement pouvant être causés par la transmission de grandes quantités de données de bas niveau trouvées dans les images. Le package XIE est inclus dans les distributions X11 standard. Voir ().

            XImage Un outil d'imagerie couleur et d'analyse de données basé sur le système X Window. Il comprend l'affichage des valeurs de données réelles sous forme de feuille de calcul, l'affichage raster couleur cartésien et polaire des images de données, des tracés de contours en noir et blanc et des données ombrées, des capacités de création et de manipulation de palettes de couleurs, plus de détails, des capacités d'ordinateur portable, des contours de couleur, et plus encore. Le code source est disponible avec des binaires pour plusieurs plates-formes, et il doit être installé sur des plates-formes UNIX génériques exécutant X Windows.

            xindy Un framework puissant et flexible pour générer des index pour de nombreux types de documents, par ex. ceux créés en utilisant TeX , LaTeX , Nroff , HTML ou même SGML . Il n'est lié à aucun système spécifique et peut être configuré pour une grande variété d'objectifs. Xindy peut être configuré pour traiter des index pour de nombreuses langues avec de nombreux jeux de lettres différents et différentes règles de tri. Il a également des types d'emplacement définissables par l'utilisateur et un balisage hautement configurable.

            Une distribution du code source de xindy est disponible ainsi que des binaires pour plusieurs machines dont Linux Intel. Il est documenté à la fois dans un didacticiel et un manuel d'utilisation, tous deux disponibles au format PostScript.

            • lecture de vidéos MPG&ndash2 et MPG&ndash1
            • lecture de DVD déverrouillés/non cryptés
            • lecture de CD vidéo et de SVCD
            • lecture de fichiers AVI à l'aide de codecs Win32
            • audio et vidéo synchronisés et
            • plein écran facultatif utilisant les extensions Xv dans XFree86 4.x.
            • contrôle d'accès intégré et ndashin
            • consignation de différents services dans différents fichiers
            • rendre les services disponibles uniquement pendant des heures spécifiées
            • empêcher les attaques par déni de service en plaçant des limites sur les serveurs
            • spécifiant des plages de numéros IP sous la forme 1.2.3.4/30
            • rediriger les services vers différents hôtes et ports et
            • lier différents services à différentes interfaces.
            • centraliser la tenue des dossiers en stockant toutes les transactions dans des fichiers spécifiques au compte
            • calculer les rendements totaux et annualisés, y compris les effets des achats, des ventes et des dividendes
            • tracer divers paramètres de transaction tels que le prix de l'action, les actions par transaction, le coût de transaction, etc. dans des graphiques à barres basés sur les transactions ou basés sur la date
            • voir l'allocation d'actifs des comptes d'un portefeuille
            • utiliser une calculatrice financière avec des équations financières courantes et
            • enregistrer l'état de la session pour la prochaine session.

            Xinvest est disponible soit sous forme de code source, soit sous forme de binaire ELF lié de manière statique pour les machines Linux. La compilation nécessite à la fois les bibliothèques Motif et XPM.

            XIT Le X User I nterface Toolkit est un environnement de développement d'interface utilisateur orienté objet pour le système X Window basé sur Common Lisp, CLOS, CLX et CLUE. Il s'agit d'un cadre pour les applications Common Lisp/CLOS avec des interfaces graphiques pour le système X Window, et contient des boîtes à outils d'interface utilisateur, y compris des blocs de construction généraux et des mécanismes pour créer des éléments d'interface utilisateur arbitraires et un ensemble d'éléments communs prédéfinis (widgets), ainsi que des outils interactifs de haut niveau pour la construction, l'inspection et la modification d'interfaces utilisateur par manipulation directe. Le système est stable bien qu'en cours de développement actif. Un manuel XIT partiellement incomplet en PostScript est disponible, tout comme le code source. Il est connu pour fonctionner sur l'implémentation gratuite de Common Lisp CLISP ainsi que sur Allegro CL, une implémentation commerciale.

            Xitami Un serveur Web multithread rapide, portable, évolutif et efficace à des charges élevées. Il est basé sur le noyau multithread SMT et plus rapide que la plupart des serveurs Web gratuits ou commerciaux. Xitami prend en charge les opérations HTTP GET, POST et HEADER ainsi que les hôtes virtuels, CGI, les images cliquables, la journalisation CERN/NCSA, le cycle des journaux, les répertoires protégés, l'exécution directionnelle des programmes Perl et de nombreuses options de configuration. Il gère toutes les connexions au sein d'un seul processus sans créer de processus enfants (comme la plupart des autres serveurs), ce qui rend le coût de création d'une nouvelle connexion très faible. Il a été conçu dès le départ en tant que moteur de serveur Web hautes performances qui peut traiter rapidement des fichiers volumineux tout en gérant de nombreux accès simultanés. Il est également économique en termes d'espace disque, de mémoire et de temps CPU, et s'installe en quelques minutes avec de nombreuses options de configuration, notamment un hébergement virtuel complet.

            • conformité totale HTTP/1.0
            • hôtes multirésidents basés sur des adresses IP
            • prise en charge directe des langages de script CGI
            • Prise en charge de l'applet Java
            • types MIME définissables par l'utilisateur&ndash
            • tolérance pour plusieurs racines de document
            • utilisation du protocole d'authentification de base
            • messages d'erreur personnalisables
            • Fall&ndashback automatique du port HTTP
            • on&ndashthe&ndashfly la reconfiguration du serveur et la gestion des utilisateurs/mots de passe et
            • une interface CGI personnalisable.

            Le code source de Xitami est disponible. Il peut être installé et utilisé sur n'importe quel système capable de compiler ANSI C et disposant d'une bibliothèque de sockets standard. Il est documenté dans un guide d'utilisation disponible au format HTML.

            XITE Le X-based I mage processing T ools and E nvironment est un système de traitement d'images qui permet d'effectuer le traitement, la transformation et la description d'images avec de nombreuses fonctions intégrées. De nouvelles fonctions ou programmes peuvent également être créés par l'utilisateur dans le système. Les images sont stockées et traitées dans un format interne appelé Blab Image File Format (BIFF), bien que d'autres formats courants puissent être utilisés. Le programme d'affichage principal de XITE est xshow, qui sert également d'interface utilisateur graphique à presque tous les autres programmes.

            • conversion de format (c'est-à-dire écriture vers TIFF, PostScript , PBM , PGM , PPM , raw binary, ascii, MATLAB et Sunraster et lecture à partir de tout sauf PostScript)
            • statistiques (par exemple, taille, min, max, médiane, etc.)
            • représentation d'images (par exemple, sous-images, fusion d'images, pyramide, etc.)
            • opérations arithmétiques (par exemple, négation, échelle, valeur absolue, conjugué complexe, multiplication, etc.)
            • opérations logiques et relationnelles
            • rotation, miroir et transformations affines
            • conception de convolution et de filtre (par exemple passe-bas, passe-haut, passe-bande et coupe-bande)
            • Transformées de Fourier, Hartley, Haar et Hough
            • manipulation des couleurs (par exemple, correction gamma, tramage, quantification, etc.)
            • histogrammes et scattergrammes
            • seuillage global et local
            • éclaircissement binaire et détection des contours astucieux
            • la génération et l'ajout de bruit
            • diverses opérations morphologiques
            • classification non supervisée et
            • estimation de texture.

            Le code source XCITE est disponible et fonctionne sur les systèmes Sun SPARC, SGI Indy et Power Challenge, DEC Ultrix et Alpha, IBM RS6000 et Linux. La documentation se compose d'un manuel de l'utilisateur et d'un manuel du programmeur, tous deux disponibles aux formats hypertexte et PostScript.

            x-kernel Un cadre basé sur des objets pour la mise en œuvre de protocoles réseau qui définit une interface que les protocoles utilisent pour invoquer des opérations les uns sur les autres, c'est-à-dire pour envoyer un message et recevoir un message d'un protocole adjacent. Il s'agit également d'une collection de bibliothèques permettant de manipuler des messages, des adresses de participants, des événements, des tables de mémoire associative, des threads, etc. La distribution comprend également x-sim qui permet au noyau x d'être exécuté comme un simulateur de réseau ainsi que sur un vrai réseau.

            La distribution comprend le code source qui est écrit en C. Il a été testé sur les systèmes Linux (Intel), SGI IRIX, DEC OSF/1 et Sun SunOS et Solaris. Une grande partie de la documentation sous forme de divers manuels et rapports techniques est disponible au format HTML et PostScript.

            • écrit en utilisant Xlib pour une portabilité maximale
            • il se situe entre les clients et le serveur et est transparent pour les deux
            • il n'est pas intrusif et peut automatiser n'importe quelle application X11
            • les fichiers enregistrés sont au format ASCII lisible et modifiable par l'homme et
            • il peut être utilisé comme analyseur de protocole X.

            xldlas X L ies, D amned L ies et Statistics est un programme permettant d'effectuer de manière interactive diverses tâches statistiques. Il peut effectuer la plupart des tâches statistiques standard telles que les résumés de données, la régression OLS, l'ANOVA, les tracés linéaires, les diagrammes de dispersion et les histogrammes. Il comprend également des techniques expérimentales d'ajustement de données qui utilisent des réseaux de neurones et des algorithmes génétiques.

            Xldlas est disponible sous forme de code source ou au format binaire pour les plates-formes Linux Intel, HP-UX et OS/2. La compilation de la source nécessite la bibliothèque XForms. La documentation est un peu clairsemée mais ce logiciel enseigne pratiquement comment il s'utilise.

            XLF Le format de journal e X tensible est un format basé sur XML et ndash destiné à rendre les informations de journal plus simples et plus faciles à utiliser.

            xli Un utilitaire qui permet de visualiser plusieurs types d'images sous X11 ou de les charger sur la fenêtre racine de X11. Plusieurs options sont disponibles pour la modification des images avant l'affichage, notamment l'écrêtage, le tramage, la réduction de la profondeur, le zoom, l'éclaircissement ou l'assombrissement, la correction gamma d'entrée et la fusion d'images. Un utilitaire ( xlito ) est fourni qui permet d'ajouter ces options aux fichiers image.

            Il prend actuellement en charge (version 1.16) plusieurs formats, notamment les fichiers raster CMU Window Manager, les images du projet Faces, les images Fuzzy Bitmap (fbm), les images bit GEM, les images GIF, les images G3 FAX, les images JPEG de style JFIF, les fichiers de zone McIDAS, les images MacPaint, Images Windows ou OS/2 MPB, images monochromes PC Paintbrush (pcx), photographies sur CD images, images bitmap portables (pbm, pgm, ppm), fichiers raster Sun monochromes et couleur RVB, fichiers Targa (tga), fichiers URT (rle) , fichiers X pixmap (xpm), fichiers bitmap X10 et X11 et fichiers de vidage X Window.

            Le code source de xli, écrit en C, est inclus dans la distribution et peut être compilé sur la plupart des plates-formes UNIX/X11 génériques, la compilation étant facilitée par l'inclusion d'un fichier Imake. Le paquet est documenté via une page de manuel. Voir aussi xv , ImageMagick et xloadimage .

            • fonctions d'affichage pour renvoyer des informations sur l'affichage
            • fonctions de fenêtre pour créer, détruire, configurer et modifier des fenêtres
            • fonctions d'information de fenêtre
            • pixmap et fonctions de curseur
            • fonctions de gestion des couleurs
            • contexte graphique et fonctions graphiques
            • fonctions de gestionnaire de fenêtres et de sessions
            • fonctions de gestion des événements
            • fonctions du périphérique d'entrée
            • fonctions de texte internationalisées
            • fonctions de communication inter-clients
            • fonctions de gestionnaire de ressources et
            • fonctions utilitaires de l'application.

            XLISP-PLUS Une amélioration évolutive par rapport au XPLUS précédent avec de nombreuses améliorations et corrections de bugs. Une distribution de code source est disponible qui peut être compilée sur plusieurs plateformes dont Linux.

            Xlisp-Stat Un environnement informatique statistique extensible pour l'analyse de données, l'instruction statistique et la recherche en mettant l'accent sur la fourniture d'un cadre pour explorer l'utilisation de méthodes graphiques dynamiques. L'extensibilité a été obtenue en le construisant sur le langage Xlisp, un dialecte Lisp qui est le plus étroitement lié à Common Lisp bien qu'il contienne également quelques extensions pour prendre en charge la programmation orientée objet. L'interface du système de fenêtres a été conçue pour fonctionner de manière identique dans différents environnements GUI (par exemple, Mac OS, X Windows et MS Windows)

            Le prototype de système de programmation orienté objet est utilisé pour implémenter le système graphique ainsi que pour implémenter des représentations de modèles statistiques telles que la régression linéaire et non linéaire et les modèles linéaires généralisés.Les fonctionnalités de modélisation statistique ont été améliorées en ajoutant des extensions aux opérations arithmétiques Lisp standard pour effectuer des opérations par élément sur des listes et des vecteurs et également en ajoutant une variété de fonctions d'algèbre statistique et linéaire de base. Les fonctions statistiques incluent des fonctions pour renvoyer la densité et les quantiles pour un certain nombre de types de distributions, pour calculer les moyennes et les médianes, pour effectuer des tâches max/min, pour calculer des listes de nombres aléatoires, et bien d'autres. Les fonctions de traçage incluent celles pour créer des boîtes à moustaches, des histogrammes, des tracés x-y, des nuages ​​de points, des probabilités et des courbes de niveau, et pour faire pivoter les tracés dans l'espace 3-D.

            Les implémentations de Xlisp-Stat sont disponibles pour les systèmes Macintosh, Ms Windows et UNIX/X11, les deux premiers étant disponibles en binaire et le dernier sous forme source. Je n'ai eu aucun problème à le compiler et à l'installer sur ma plate-forme Linux. La documentation disponible comprend un livre quelque peu daté, une introduction de tutoriel plus à jour et plusieurs rapports techniques. Tous, sauf le livre, sont disponibles aux formats HTML et PostScript. L'implémentation du langage Xlisp est incluse dans le package Xlisp-Stat mais est également disponible séparément. Plusieurs programmes auxiliaires écrits par des utilisateurs tiers sont disponibles dans le référentiel UCLA Xlisp-Stat.

            Il existe également de la documentation tierce disponible. Le Surfer's Guide to Lisp-Stat est une bonne introduction disponible aux formats HTML et PostScript. Un package d'analyse statistique appelé ViSta qui s'exécute sur Xlisp-Stat et possède de très bonnes capacités est également disponible. Il vaut également la peine de consulter occasionnellement les pages Penn State sur les projets basés sur XlispStat ainsi que sur Univ. des statistiques de l'enseignement de la Caroline du Sud avec le projet Xlisp-Stat. Il existe également un site spécialisé dans le suivi des ressources Xlisp-Stat.

            Slisp Une version extensible de Xlisp qui facilite l'ajout de nouvelles fonctions C à Slisp. Slisp est également la base d'un package graphique 3-D appelé skandha4 qui est disponible dans le même répertoire. La distribution skandha4 contient la distribution Slisp disponible séparément. Un manuel de plus de 300 pages au format Texinfo est inclus avec la distribution. Une version en ligne de la documentation Slisp est disponible.

            AXIS Un package qui fournit une interface pointer-cliquer chargée de dialogues à Xlisp-Stat. L'interface est extensible et comprend des fonctionnalités pour prendre en charge diverses vues liées. Le code source, écrit en Xlisp, est disponible ainsi que la documentation au format PostScript et divers exemples et ensembles de données.

            xloadimage Un utilitaire pour afficher plusieurs types d'images sous X11 , charger des images sur la fenêtre racine ou vider des images compressées dans l'un des nombreux formats d'image. Il lit actuellement de nombreux formats courants et certains formats peu courants et peut également créer des images dans plusieurs formats, notamment JPEG et TIFF.

            Le code source, écrit en C, est disponible et devrait s'installer sur la plupart des plates-formes UNIX/X11 génériques avec l'utilisation du fichier Imake dans la distribution. La documentation est contenue dans une page de manuel. Voir aussi xv , ImageMagick et xli .

            Xlogmaster Un programme GNU qui permet de surveiller un nombre presque infini de fichiers journaux et tous les autres périphériques pouvant être lus via la commande cat, par ex. les fichiers /proc. Xlogmaster possède à la fois les modes TAIl et CAT, le premier effectuant une tâche similaire au programme de queue avec une sortie plus esthétique. Ce dernier concatène un fichier ou un périphérique à des intervalles définis par l'utilisateur, permettant à l'utilisateur de garder une trace d'un nombre quelconque de périphériques /proc. Les informations récupérées par l'un ou l'autre mode peuvent être traitées de différentes manières, notamment en les affichant dans une fenêtre de texte. La surveillance en arrière-plan est également prise en charge, c'est-à-dire que des filtres peuvent être définis pour déclencher certaines actions en fonction des correspondances de sous-chaînes. Une distribution de code source est disponible. La compilation et l'utilisation nécessitent la boîte à outils GTK.

            XMAD Un programme GUI pour l'acquisition de données qui utilise Real-Time Linux .

            • spécification des dépendances one&ndashto&ndashmany et many&ndashto&ndashone
            • appliquer une seule liste de commandes à de nombreuses dépendances one&ndashto&ndashone
            • incorporation de commandes shell dans des définitions de variables et d'autres
            • générer des conversions de modèles génériques à la volée, par ex. lister les fichiers source et générer les fichiers objet et toutes les dépendances à partir de la liste des fichiers source
            • exécuter le préprocesseur C
            • maintenir des variables de dépendance spéciales qui peuvent être utilisées dans des séquences de commandes
            • permettant aux variables d'être définies dans une séquence de commandes où la directive .set est exécutée lorsque la séquence de commandes est exécutée et
            • comprendre les spécifications des variables d'expansion retardée dans lesquelles la variable est entièrement résolue lorsqu'elle est utilisée dans une dépendance ou exécutée dans le cadre d'une liste de commandes.

            Xmap Un système d'affichage de carte interactif pour les plates-formes Linux. Il permet d'afficher des cartes numérisées qui, si elles sont dans un système de coordonnées rectangulaires, peuvent être calibrées pour la navigation. Vous pouvez également mesurer des distances et des directions via un élastique virtuel sur l'écran. Il peut être connecté à un GPS pour tracer votre position sur l'écran (via un démon gpsd disponible séparément). Les changements de position peuvent être enregistrés sur le disque et rejoués plus tard, et vous pouvez également dessiner sur les cartes. Une version binaire de Xmap est disponible. Il nécessite Motif 2.0 bien que des versions liées statiquement et dynamiquement soient disponibles.

            Xmap8 Il a été renommé Geotouch en janvier 2000.

            xmbase-grok Un gestionnaire de base de données simple et un constructeur d'interface utilisateur qui peut conserver des listes de téléphones et d'adresses, stocker des journaux d'appels téléphoniques, conserver des bases de données de pages Web, conserver des listes de tâches, gérer d'autres bases de données après un peu de personnalisation basée sur l'interface graphique et une exportation personnalisée aux formats de données programmables (avec exportation HTML intégrée). Xmbase-grok est utilisé pour afficher et éditer des chaînes disposées en grilles composées de lignes et de colonnes. Le format de présentation des données est programmable à l'aide d'un constructeur d'interface utilisateur qui permet d'agencer graphiquement les champs. Le package contient également un langage de requête simple qui permet des requêtes sophistiquées et la récupération de données. Il a été conçu pour les petites applications typiques des ordinateurs de bureau et peut ne pas convenir aux applications générales ou très volumineuses.

            Le code source de xmbase-grok est disponible et peut être compilé sur n'importe quelle plate-forme disposant de Motif . Une version binaire est disponible qui est liée statiquement à la bibliothèque Motif.

            • chargement et ouverture simultanés de plusieurs polices
            • couper et coller des glyphes entre les polices
            • en utilisant simultanément plusieurs éditeurs de bitmap de glyphes et en coupant et collant entre eux
            • exportation de fichiers XBM à partir d'éditeurs bitmap
            • correction automatique de certaines métriques lors du chargement d'une police
            • génération de noms de police XLFD pour les polices sans eux
            • mise à jour d'un nom de police XLFD à partir de ses propriétés
            • mise à jour des propriétés de police à partir d'un nom de police XLFD
            • éditeurs de propriétés de police et de commentaires
            • prise en charge des glyphes non codés
            • aide en ligne build&ndashin
            • importation de PK/GF, HBF , console Linux (PSF, CP et FNT), console Sun (vfont), serveur X, polices Windows FON/FNT et TrueType
            • exportation des polices PSF et HEX.
            • wwwWarp , un utilitaire pour contrôler un navigateur Web à partir de xmcd pour visiter des sites liés à la musique en cours de lecture
            • une fenêtre principale de l'interface graphique à double&ndashmode avec des modes d'encombrement complets et réduits&ndash
            • toutes les fonctions standard pour la lecture, le chargement, l'éjection, etc. CD
            • prise en charge du changeur multi&ndashdisc
            • un clavier d'accès direct pour le disque et le suivi des modifications
            • caractéristiques de conicité de volume sélectionnables
            • un contrôle d'équilibre
            • fonctions de lecture aléatoire, d'échantillonnage et de répétition
            • programmation des pistes pour lire les pistes dans un ordre personnalisé
            • une fonction de base de données de CD pour stocker et extraire des informations
            • fonctionnalité de base de données de CD à distance via CDDB et
            • des fichiers de configuration spécifiques au périphérique et à la plupart des pilotes de CD&ndashROM et de CD&ndashR.

            XMD Un programme pour effectuer des simulations de dynamique moléculaire qui a été conçu principalement pour simuler des métaux et des céramiques. XMD permet la génération de structures de réseau spécifiques sur lesquelles vous pouvez effectuer à la fois des calculs statiques (énergies ou forces) et dynamiques (dynamique moléculaire). Un fichier d'entrée contenant une description d'un système atomique initial, la simulation à effectuer et la sortie souhaitée est utilisé pour effectuer chaque simulation.

            • température constante à l'aide d'un algorithme de rééchelonnement de la vitesse
            • pression constante en utilisant l'un des deux algorithmes
            • un algorithme de relaxation de système efficace pour trouver des minima locaux
            • contraindre les atomes sélectionnés à rester fixes dans l'espace ou à rester dans une ligne ou un plan
            • application d'une force externe unique à des atomes individuels
            • attache d'atomes sélectionnés à leurs positions initiales avec des ressorts avec diverses constantes
            • application de coefficients d'amortissement de vitesse à des atomes sélectionnés et
            • utilisation du potentiel de paire, des potentiels de la méthode des atomes intégrés (EAM), du potentiel Silicon&ndashCarbide de Tersoff ou du potentiel Si de Stillinger&ndashWeber.

            Une distribution du code source de XMD est disponible ainsi qu'un manuel d'utilisation au format HTML. Le programme est écrit en C et peut être compilé à l'aide de threads POSIX pour tirer parti des machines à plusieurs processeurs.

            XmdvTool Ce logiciel permet aux utilisateurs d'explorer visuellement des données multivariées à l'aide de diverses méthodes. Ceci est accompli via plusieurs techniques de projection de données ainsi que par l'utilisation d'un concept appelé pinceau à N dimensions.

            • nuages ​​de points, dans lesquels des nuages ​​de points n&ndashdimensionnels sont représentés graphiquement et visualisés sous différentes perspectives
            • glyphes, l'une quelconque d'un grand nombre de techniques qui mappent des valeurs de données à divers attributs géométriques et de couleur de primitives ou de symboles graphiques
            • coordonnées parallèles, où chaque dimension correspond à un axe avec les N axes organisés en lignes verticales uniformément espacées et avec des éléments de données se manifestant comme un ensemble de points connectés
            • l'empilement dimensionnel, qui consiste à projeter des données de grande dimension en incorporant des dimensions dans d'autres dimensions et
            • brushing, une méthode pour récupérer les relations spatiales des données lorsqu'un nombre donné de dimensions est projeté sur un plus petit nombre en mettant en évidence des points de données qui tombent dans un sous-espace défini par l'utilisateur.

            Le code source de ce package est disponible et il semble être installable sur des boîtiers UNIX génériques exécutant X-Windows. Cela nécessite que l'ensemble de widgets Athena ( Xaw ) et le WCL soient d'abord installés. La documentation est disponible sous la forme d'un manuel d'utilisation au format PostScript.

            XmGraph Un widget Motif qui permet d'afficher n'importe quel groupe de widgets sous forme de graphique, chaque widget représentant un nœud. Le graphe peut être déconnecté et contenir des cycles. Les arcs utilisés pour connecter les nœuds sont des instances d'un widget XmArc qui a été développé pour fonctionner avec le XmGraph. Le widget XmGraph a la capacité d'organiser tous les nœuds horizontalement ou verticalement selon un algorithme de mise en page interne, et il prend en charge un mode d'édition dans lequel les arcs et les nœuds peuvent être repositionnés et créés de manière interactive. Il dispose également d'un mode lecture seule dans lequel tous les événements sont transmis directement aux enfants du widget Graph.

            Une distribution du code source de XmGraph est disponible. Il est écrit en C et peut être compilé et utilisé sur une variété de saveurs UNIX. La bibliothèque Motif est requise pour compiler XmGraph. Les deux widgets sont décrits dans les pages de manuel.

            • prise en charge des images intégrées et ndashin pour XBM, XPM, GIF87a, GIF89a, JPEG et PNG
            • décodage d'images GIF à l'aide d'un schéma sans brevet
            • prise en charge intégrée et ndashin des images GIF89a animées
            • prise en charge des images couvrant tous les types visuels X11 et les profondeurs d'affichage
            • chargement d'image retardé et progressif
            • une interface de défilement intégrée et ndashin
            • ancres qui peuvent être affichées sous forme de boutons poussoirs ou mises en évidence
            • dimensionnement automatique
            • prise en charge de la norme HTML 3.2 complète et des balises FRAMESET 4.0
            • un vaste ensemble de ressources de rappel
            • justification du texte intégral
            • mappage de polices intelligent et définissable par l'utilisateur
            • quatre méthodes de tramage différentes et
            • Prise en charge des tableaux HTML.

            Une distribution de code source de XmHTML est disponible. C'est un widget Motif et peut être utilisé avec cette boîte à outils, mais heureusement, il est également compatible avec le clone LessTif. La documentation comprend un guide du programmeur et de référence ainsi que de nombreuses pages de manuel.

            XMI Le format d'échange de métadonnées X ML spécifie un modèle d'échange d'informations ouvert destiné à donner aux développeurs utilisant la technologie objet la possibilité d'échanger des données de programmation de manière standardisée pour assurer la cohérence et la compatibilité des applications créées dans des environnements collaboratifs. L'objectif principal de XMI est de permettre l'échange facile de métadonnées entre les outils de modélisation et entre les outils et les référentiels de métadonnées dans des environnements distribués et hétérogènes. XMI représente l'intégration des normes XML , UML et MOF pour combiner le meilleur des métadonnées et des technologies de modélisation OMG et W3C.

            XML Le langage de balisage e X tensible est conçu pour être un pont entre HTML et SGML sur le Web. XML est un profil d'application de SGML, c'est-à-dire un métalangage qui vous permet de définir votre propre langage de balisage personnalisé. Il définit un dialecte simple de SGML, dont le but est de permettre au SGML générique d'être servi, reçu et traité sur le Web d'une manière similaire au HTML. Une norme XML est proposée en raison d'un consensus croissant selon lequel HTML atteint la limite de son utilité que d'autres extensions ne peuvent tout simplement pas guérir.

            • AIML , le langage de balisage d'images astronomiques est un cadre pour la commande et le contrôle d'instruments astronomiques
            • AML , l'Astronomical Markup Language, un format d'échange standard pour les métadonnées en astronomie
            • BSML , le langage de balisage de séquence bioinformatique pour les affichages génomiques graphiques
            • CDIF , pour l'échange de données entre les outils CASE
            • CML , le Chemical Markup Language étend SGML pour la gestion des informations chimiques
            • DOM , le Document Object Model est une interface permettant aux programmes et scripts d'accéder et de mettre à jour dynamiquement le contenu, la structure et le style des documents
            • DRP , le protocole de distribution et de réplication vise à améliorer l'efficacité et la fiabilité de la distribution des données sur HTTP
            • ICE , le protocole d'échange d'informations et de contenu est destiné aux syndicateurs de contenu et à leurs abonnés
            • IML, l'Instrument Markup Language est un framework qui s'applique à tout instrument pouvant être contrôlé par un ordinateur
            • MathML , une spécification de bas niveau pour décrire les mathématiques pour la communication machine
            • MCF , le Meta Content Framework fournit un modèle de données pour décrire les structures d'organisation de l'information pour les collections d'informations en réseau
            • OMF , le format de balisage d'observation météorologique sert à coder les rapports d'observation météorologique
            • OTP , l'Open Trading Protocol fournit un cadre interopérable pour le commerce sur Internet
            • PGML , le Precision Graphics Markup Language est une norme graphique évolutive
            • RDF , le cadre de description des ressources fournit une infrastructure pour prendre en charge les métadonnées dans les activités Web et ndash
            • SDML , le langage de balisage de document signé permet aux signatures de devenir une partie standard d'un document
            • SGF , le format graphique structuré sert à décrire la structure des sites Web
            • SMIL , le langage d'intégration multimédia synchronisé permet l'intégration d'objets multimédia dans une présentation multimédia synchronisée
            • Topic Maps , une norme permettant la création et la maintenance d'index électroniques, de glossaires, de thésaurus et de tables des matières cohérents pour de multiples documents hétérogènes
            • VML , le langage de balisage vectoriel sert à coder les informations vectorielles et leur mode d'affichage
            • WDDX , le Web Distributed Data eXchange est une méthode d'échange de données entre différentes plateformes de développement Web
            • WIDL , le langage de définition d'interface Web est une syntaxe de métadonnées permettant de définir des API pour des données et des services Web
            • WML , le langage de balisage sans fil sert à spécifier le contenu et les interfaces utilisateur pour les téléphones portables et les téléavertisseurs
            • XBEL , le XML Bookmark Exchange Language est un format d'échange de signets
            • XLF , le format de journal extensible est destiné à rendre les informations de journal plus intelligentes et plus faciles à utiliser
            • XMI , le format d'échange de métadonnées XML spécifie un modèle d'échange d'informations ouvert pour l'échange de données de manière standardisée à l'aide de la technologie objet
            • XML&ndashRPC , une spécification et un ensemble d'implémentations permettant aux logiciels exécutant n systèmes et environnements disparates d'effectuer des appels de procédure sur Internet et
            • XSL , le langage de style extensible est un langage de feuille de style conçu pour le Web.

            AElfred Un analyseur XML basé sur Java &ndash. Il a été conçu pour être petit, utiliser peu de fichiers de classe, être portable au maximum, utiliser peu de mémoire, fonctionner rapidement, produire une sortie correcte pour des documents bien formés et valides, et fournir une internationalisation complète. Une distribution de code source est disponible gratuitement pour des utilisations commerciales et non commerciales.

            docproc Un package Java pour le traitement et la mise en page de documents XML basés sur des scripts XSL. Il peut être utilisé comme préparateur serveur et côté serveur pour servir des documents XML sur le Web.

            expat Un analyseur XML 1.0 écrit en C.

            • un algorithme d'analyse rapide et efficace
            • écrit en C++ standard pour la portabilité et
            • une documentation complète comprenant un document de conception et un guide de mise en œuvre.

            JUMBO Un navigateur XML écrit en Java . Il peut être utilisé soit comme une applet, soit comme une application autonome.

            Lark Un processeur XML non&ndashvalidating implémenté dans le langage Java qui tente d'obtenir des compromis raisonnables entre compacité, exhaustivité et performances.

            • XML::Parser::PerlSAX , un analyseur Perl SAX qui utilise XML::Parser
            • XML::Handler::Sample , un gestionnaire Perl SAX qui imprime les noms d'événements tels qu'ils sont analysés par un analyseur SAX
            • XML::ESISParser , un analyseur de validation Perl SAX qui utilise nsgmls
            • Data::Grove , Data::Grove::Tied et Data::Grove::Visitor , fournissent une classe de base pour les structures de graphes profondément imbriquées ou dirigées et
            • XML::SAX2Perl et XML::Perl2SAX , pour traduire les événements d'analyse entre les méthodes SAX de style Java/CORBA et les méthodes SAX de style Perl.

            LT XML Un ensemble intégré d'outils XML et une boîte à outils de développeur comprenant une API basée sur C. La boîte à outils comprend des outils autonomes pour un large éventail de tâches de traitement impliquant des documents XML bien formés ainsi que la bibliothèque à partir de laquelle les outils sont construits. La bibliothèque peut être utilisée pour construire d'autres outils et applications.

            • sggrep , un programme pour interroger des fichiers XML
            • sgmltrans , traduit les fichiers XML dans d'autres formats
            • sgrpg , transforme systématiquement les documents d'entrée en documents de sortie modifiés
            • knit , traite les documents composés à l'aide d'hyperliens
            • unknit , créé des fichiers hypertextes à partir de fichiers XML
            • sgmltoken , un tokenizer
            • sgmlseg , un segmenteur de jouets
            • sgmlsb , un outil de recherche de limites de phrases
            • pesis , une version simple de nsglms
            • simple et simpleq, exemples de programmes
            • textonly , pour sortir tout le texte d'un fichier XML
            • nslshowddb , un programme utilitaire pour l'impression de fichiers .ddb
            • sgcount , pour compter la quantité de balisage dans un fichier
            • sgsort , pour trier les sous&ndashtrees de documents SGML et
            • xmlnorm , pour la normalisation triviale des fichiers XML.

            RXP Un analyseur XML de validation écrit en C .

            SAX S imple A PI to X ML est une interface standard pour l'analyse XML basée sur les événements et les données. Les implémentations sont disponibles à la fois en Java et en Python.

            SAXON Une bibliothèque de classes Java pour le traitement de documents XML qui fournit un ensemble de services particulièrement utiles pour les applications exécutant des transformations XML&ndashto&ndashXML ou XML&ndashto&ndashHTML. Il est conçu pour aider à écrire des applications qui traitent un type de document spécifique et est moins utile pour écrire des applications à usage général telles que des éditeurs. SAXON fonctionne en numérisant en série un document et en appelant des gestionnaires d'éléments définis par l'utilisateur pour traiter chaque élément.

            • une fonction pour créer un fichier Emacs TAGS pour rechercher facilement n'importe quel élément, entité de paramètre ou définition de notation
            • une fonction pour rechercher des fichiers qui partagent un historique de fichiers
            • verrouillage de police surlignage des déclarations
            • Comportement spécifique à XML déclenché par la détection automatique de la déclaration XML
            • fonctions d'écriture et de modification des déclarations et commentaires d'éléments, d'attributs, d'entités de paramètres internes et d'entités de paramètres externes et
            • stockage d'éléments et de noms d'entités paramètres référencés dans des déclarations dans un historique de mini-tampon.
            • TeXML.dtd , une définition de type de document XML
            • TeXML.java , un programme Java qui prend un DOM conforme à TeXML.dtd et génère le code source TeX et
            • TeXMLatte.java , un programme Java qui traduit un document XML conforme à TeXML.dtd et génère une source TeX.

            Visual XML Un outil visuel pour créer des documents DTD et XML. Les versions sont disponibles sous une licence Open Source. Ils fonctionneront avec JDK 1.1.8 et supérieur et Swing 1.1.1.

            W4F The W orld W ide W eb W rapper F acty Une boîte à outils pour la génération de wrappers pour les sources Web. Il s'agit d'une boîte à outils Java qui facilite la transformation de pages HTML en documents XML. W4F se compose d'un langage de récupération pour identifier les sources Web, d'un langage d'extraction déclaratif (langage d'extraction H TML) pour exprimer des règles d'extraction robustes, et d'une interface de mappage pour exporter les informations extraites dans certaines structures de données définies par l'utilisateur. Le kit propose également une prise en charge WYSIWYG via des assistants qui facilitent la génération automatique de wrappers générés sous forme de classes Java.

            XAF Un package Java qui permet le traitement de formulaires architecturaux avec n'importe quel analyseur XML basé sur Java &ndash et conforme à SAX &ndash. Le noyau du package est un pilote SAX qui se situe entre un analyseur SAX standard et le gestionnaire de documents du client, traduisant les événements SAX en fonction de l'architecture de base spécifiée. Cela permet à un document XML de masquer autant de documents différents en associant le document à une ou plusieurs architectures de base, par ex. incorporer RDF ou MathML dans un document XML sans réellement utiliser les noms de type d'élément pour ces langages.

            xml4j Un analyseur XML de validation écrit en Java pur. Le package contient des classes et des méthodes pour analyser, générer, manipuler et valider des documents XML. Ceci est plus conforme à la recommandation XML 1.0 que tout autre processeur actuellement disponible (5/98).

            xmlparse Un analyseur de validation XML 1.0 de référence. Ceci est particulièrement utile pour les documents SGML hérités en cours de conversion (avec leurs DTD) en XML. Celui-ci connaît la différence entre SGML et XML et peut souvent identifier des erreurs résultant d'incompatibilités SGML/XML.

            • implémentation en Python
            • un processeur XML client/serveur basé sur le moteur de base de données client/serveur Paos et
            • une implémentation de WIDL .

            XML&ndashRPC Une spécification et un ensemble d'implémentations pour permettre aux logiciels s'exécutant sur des systèmes d'exploitation disparates et dans des environnements disparates d'effectuer des appels de procédure sur Internet. XML&ndashRPC est un appel de procédure à distance (RPC) utilisant HTTP comme transport et XML comme codage. Il est conçu pour être aussi simple que possible tout en permettant la transmission, le traitement et le retour de structures de données complexes.

            • fonctions de lecture, y compris la recherche dans les fichiers, le volume/la balance, la lecture aléatoire et répétée, un égaliseur et un éditeur de liste de lecture
            • outils de visualisation de forme d'onde comprenant un analyseur de spectre et un oscilloscope
            • une application de dock d'interface graphique pour divers gestionnaires de fenêtres
            • plugins pour la visualisation, les effets, l'entrée et la sortie
            • saut rapide dans la liste de lecture
            • prise en charge de la molette de défilement et
            • prise en charge de l'authentification proxy.

            AACplugin Un plugin XMMS pour lire des fichiers de codage audio avancé (AAC) codés avec FAAC .

            Normaliseur de volume Un plugin XMMS pour s'assurer que toutes les chansons ont à peu près le même niveau de volume.

            xmms&ndashshn Un plugin XMMS pour lire des fichiers raccourcis ( .shn ).

            • XMODEM/CRC, qui a remplacé la somme de contrôle d'un octet XMODEM par un contrôle de redondance cyclique (CRC) de deux octets pour améliorer la détection des erreurs et
            • XMODEM&ndashk, une version de XMODEM/CRC avec des blocs de 1024 octets en option pour réduire la surcharge due aux retards de transmission.

            xmove Un outil qui prend en charge le déplacement de l'interface X11 d'une application d'un serveur X à un autre. Il est implémenté comme un pseudo-serveur, c'est-à-dire un programme interposé entre le client et le serveur qui ressemble à un serveur pour le client et à un client pour le serveur. Le pseudoserveur ou proxy xmove fonctionne en espionnant tous les messages du protocole X et en conservant toutes les informations nécessaires pour déplacer un client d'un serveur à un autre. Une distribution du code source de xmove est disponible. Il est documenté dans une thèse disponible au format PostScript.

            XMovie Un lecteur vidéo pour les films MPEG&ndash2, DVD et Quicktime avec son stéréo (bien qu'il ne lise pas les films Quicktime téléchargés sur Internet qui sont compressés avec Sorenson Vision). Ceci est utilisé pour lire de longs fichiers DVD non cryptés et des films Quicktime haute résolution capturés ou composés vous-même. C'est le seul lecteur prenant en charge l'audio et la vidéo synchronisés pour les DVD, et le seul lecteur pratique pour les films de plus de 50 minutes. Il prend également en charge les rapports d'aspect et le son stéréo, des fonctionnalités très utiles pour le remplacement d'un magnétoscope. Ceci est basé sur LibMPEG2 et fonctionne pour les films créés avec MPEG&ndash2 Movie ainsi que pour les fichiers VOB obtenus à partir d'Internet. Les formats MPEG&ndash2 pris en charge sont l'audio MP2 et MP3, l'audio AC3, la vidéo MPEG&ndash2, les programmes et les flux élémentaires.

            xmp La couche de modules étendue est un lecteur de modules de sons Open Source. Sur les machines basées sur PC et ndash avec des cartes GUS ou AWE, il peut tirer parti du séquenceur OSS pour lire des modules avec presque aucune charge système. Il lit (par mixage logiciel) à des fréquences d'échantillonnage jusqu'à 48 KHz en mono ou stéréo, 8 ou 16 bits, signés ou non signés, et des échantillons petit ou gros boutian avec interpolation linéaire 32 bits. Cela prend en charge 46 formats de fichiers MOD.

            Xm++ Un framework d'interface utilisateur pour le langage C++ conçu pour être une interface de programmation simple et intuitive pour accéder aux fonctionnalités des objets de la boîte à outils GUI couramment utilisés. Xm++ a été construit à l'origine sur X11 et la boîte à outils X, mais il est devenu un système expérimental pour le développement d'interfaces graphiques multiplateformes et client/serveur. Il prend actuellement en charge (4/97) Motif , Xaw (dans une mesure limitée) et TIP .

            Les objets de niveau supérieur dans Xm++ sont Windows , SystemDialogs et ToolBoxes , qui utilisent la fonction de mise en page automatique de divers widgets composites dans Motif et Xaw, et UserDialogs , qui peuvent être mis en page individuellement avec un générateur d'interface utilisateur. Ces objets de niveau supérieur contrôlent divers objets enfants tels que staticText , staticImage , pushButton , checkBox , radioButton , edit , listBox , comboBox , groupBox , paneArea , drawing et toolBar . La staticImage et toutes les classes de boutons peuvent afficher des images XBM ou GIF comme alternative à un texte d'étiquette, et la gestion des événements est effectuée par un mécanisme simple mais facile à utiliser qui redirige les rappels Xt vers les fonctions membres des objets Xm++.

            Le code source Xm++ est disponible et peut être compilé avec g++ et d'autres compilateurs C++. Les configurations sont fournies pour les plates-formes Sun SunOS, HP-UX, SGI IRIX, IBM AIX et Linux Intel. Le système est documenté dans un guide de l'utilisateur disponible au format PostScript.

            • XUT , une bibliothèque d'utilitaires étendus comprenant des classes pour l'allocation dynamique de mémoire et la manipulation de chaînes de caractères
            • XGA , une bibliothèque d'algèbre géométrique étendue qui implémente les opérations d'algèbre géométrique, y compris l'addition, la soustraction, la division, le produit géométrique, le produit intérieur et extérieur, le commutateur et le produit anti-commutateur, la négation, la réversion et l'inversion, le double, la jointure, la rencontre, la projection et la grandeur au carré
            • XMA , une bibliothèque contenant des classes de génération de matrices, de tenseurs et de nombres aléatoires.
            • une bibliothèque multimédia ( libxmm ) assurant l'interface entre les applications et les plugins d'entrée/sortie
            • plugins, c'est-à-dire des bibliothèques dynamiques qui prennent en charge les formats d'entrée et de sortie ainsi que les périphériques graphiques et sonores et
            • un lecteur multimédia, c'est-à-dire une interface utilisateur personnalisée vers les bibliothèques.
            • prise en charge audio pour WAVE (PCM et GSM 6.10), MPEG (1,2 et 2.5 couches 1, 2 et 3) et tous les formats de module pris en charge par MikMod
            • prise en charge vidéo pour MPEG 1, MPEG2 et ac3 audio et AVI
            • sortie son pour ALSA et OSS et
            • sortie graphique pour X11 et SDL .

            XMW XM ega Wave est un environnement de traitement d'images GUI dans lequel les images peuvent être visualisées et enregistrées dans plusieurs formats ainsi que manipulées avec un grand nombre de procédures de traitement d'images classiques. Les images peuvent également être créées à l'aide de diverses primitives géométriques. XMW est également une bibliothèque extensible dans laquelle toutes les fonctionnalités de l'interface graphique sont disponibles et des fonctionnalités supplémentaires peuvent être ajoutées via une procédure bien définie. La fenêtre principale de l'interface graphique de XMW contient des menus pour l'accès aux fichiers, l'édition, les filtres morphologiques, la détection/segmentation des contours et les filtres linéaires. Des versions de ceci sont disponibles pour plusieurs plates-formes, y compris Linux Intel. Un manuel d'utilisation est disponible dans les formats habituels.


            Observations de l'émission luminescente OH(3,1) à l'aide d'un interféromètre de Michelson à 62° S

            Un interféromètre de Michelson a été utilisé pour observer l'émission d'hydroxyle (OH) dans la mésosphère supérieure à la station King Sejong (62,22° S, 301,25° E), Antarctique. L'instrument a été installé en février 1999 et a été utilisé en routine depuis lors. Un effort opérationnel intensif a abouti à un ensemble de données substantiel entre avril et juin 1999. Une analyse spectrale a été effectuée sur des données individuelles pour examiner l'information des vagues dominantes. Une analyse harmonique a également été réalisée sur les données moyennes mensuelles pour étudier les caractéristiques des principales oscillations à basse fréquence. Les oscillations de température sur 12 heures présentent un accord frappant avec un modèle de marée théorique, soutenant l'origine de la marée (migration). L'onde de 8 heures s'avère persistante et dominante, reflétant son rôle majeur dans la dynamique mésosphérique supérieure à la latitude donnée. L'oscillation de 6 heures n'est observée qu'en mai avec sa valeur proche de la prédiction pour les marées à symétrie zonale.


            Différence entre coaching et conseil

            encadrement….la première image qui me vient à l'esprit est celle de Pulela Gopichand derrière PV Sindhu ou Andre Agassi acclamant Novak Djokovic depuis les tribunes.

            Dans le monde de l'entreprise, cependant, le coaching prend un nouveau sens. Si vous êtes un coach exécutif, vous traiterez avec les personnes les plus importantes d'une organisation - le PDG, le CXO, le CFO, etc.

            Dans tout cabinet de conseil, il y a des personnes qui animent/forment des personnes qui coachent et des personnes qui consultent. Il s’agit généralement d’une équipe de facilitateurs, de consultants et de coachs qui apportent leur expertise aux clients.

            Un nouveau membre de mon organisation m'a demandé « quelle est la différence entre le coaching et le conseil ? Puis-je faire les deux ? J'ai dit: "Eh bien, vous pouvez certainement faire les deux, mais il existe une différence entre les deux."

            Caigreur emprunte aux domaines de Conseils, Psychothérapie et Consultant. Le coaching commence par une session « Alignement » dans laquelle le responsable hiérarchique, la personne coachée et la partie qui a parrainé l'intervention sont impliqués. On l'appelle aussi une séance de chimie généralement de 90 minutes, entre le coach et la personne coachée. Si cela ne se passe pas bien et qu'il y a un décalage entre les attentes et les résultats de la encadrement le tout est annulé.

            Consultant consiste à apporter des solutions à problèmes d'organisation avec différents types d'interventions. Le consultant vous remet un rapport basé sur vos problèmes et vous aide à trouver des solutions. Normalement, un grand groupe est impliqué ici. Le consultant interagit avec de nombreuses personnes de l'organisation.

            Le conseil est généralement axé sur les problèmes, tandis que le coaching s'appuie sur les forces d'une personne.

            Le coaching aide les gens à découvrir leur véritable potentiel. Il aide les gens à trouver leurs propres solutions à leurs problèmes en découvrant leur propre chemin. Une fois que c'est fait, l'entraîneur passe à autre chose. Un coach aide les gens à créer leurs propres IDP (Individual Development Plans). Les deux choses les plus importantes qu'un entraîneur doit faire sont

            Le conseil résout le problème l'idée derrière le coaching est le développement de l'individu, pas la correction des déficiences de la personnalité. En coaching, la propriété joue un rôle important. Le coaching se concentre sur le modèle d'objectif - quelle est votre réalité actuelle, quelles sont les options disponibles pour y faire face, lesquelles choisiriez-vous, votre volonté d'aller sur cette voie, quel est votre engagement pour réussir et surmonter les obstacles.

            Lors de la consultation, le temps est limité, il se concentre généralement sur des résultats à court terme et axés sur les projets. Le coaching se déroule sur une période de temps et est axé sur les résultats à long terme.

            UNE entraîneur construit une expertise relationnelle et facilite la croissance!


            Silent Coup commence à dépasser l'Amérique maintenant - Larry Nichols

            Par USAWatchdog.com de Greg Hunter

            L'ancien initié de Clinton, Larry Nichols, a travaillé avec, et maintenant contre, les Clinton. Nichols possède certaines des meilleures relations politiques et financières de la planète. Nichols espère que le public réalise enfin l'énorme lutte de pouvoir en cours. Nichols explique : « Il n'y a pas de système bipartite aux États-Unis d'Amérique. Mettons cela au clair. Il n'y a pas de système bipartite, il y en a un. Une partie est une équipe rouge et une partie est une équipe bleue. Vous pensez que vous avez le choix, mais comme vous le savez, vous n'avez le choix qu'entre les deux pour lesquels ils vous donnent de voter, mais voici Trump. Trump n'a pas besoin de leur argent. . . il fera exploser le système, et non seulement il fera exploser le système du Parti républicain, mais il fera exploser le système (pour les deux partis). Ainsi, de nombreux républicains de l'establishment ont déclaré qu'ils préféreraient voter pour Hillary plutôt que pour Trump. . . . Ils doivent maintenir le statu quo du système pour que ces élites au pouvoir restent là où elles veulent être. »

            Nichols poursuit en disant, « Nous sommes au début d'un coup de velours ou silencieux. Cela dure depuis des années. Il y a eu une lente et subtile prise de contrôle de notre forme de gouvernement, qui a commencé il y a des années et des années, mais elle touche à sa fin. C'est pourquoi il y a ce jeu de pouvoir maintenant. C'est plus agressif que vous ne l'avez vu auparavant. Si nous n'arrêtons pas Hillary, c'est fini. Trump est-il la réponse à tous nos problèmes ? Je ne sais pas. Voici ce que je sais de Donald Trump. Donald Trump n'est pas dans le système. Comment puis-je le savoir ? Aussi dur qu'ils travaillent pour le garder à l'extérieur, c'est une très bonne recommandation pour moi. Il n'est pas l'un d'entre eux. Il pourrait être un bon président. Lorsque vous mentionnez Hillary ou l'establishment, il n'y a pas de « pouvoir ». Avec eux, nous obtiendrions ce que nous obtenons, mais en pire. Il n’y a pas de ‘pouvoir’ là-bas.

            Nichols dit que la bonne nouvelle pourrait arriver lors des élections générales de novembre. Nichols explique : « Le vote des électeurs américains compte aux élections générales. Rappelez-vous cela. Le jeu dans le système a toujours été de le tromper dans les primaires et d'obtenir les deux personnes qui sont de la même couleur mais de couleurs différentes. Les élections générales ont toujours été organisées là où les gens peuvent voter, et ils pourront choisir le bailleur de deux maux. Cette fois, c'est différent. Cette fois, les électeurs américains peuvent faire la différence si Trump peut rester et obtenir la nomination. »

            À propos du système financier chancelant, Nichols déclare : « L'une des cinq grandes banques a beaucoup trop de cette dette portoricaine de 72 milliards de dollars. Cela pourrait ne pas les faire couler, mais cela pourrait causer un problème. Si l'une des grandes banques prenait un coup comme ça. . . . La FDIC vient de dire qu'elle n'a pas assez de liquidités si deux grandes banques sont en défaut. Si l'une des grandes banques tombait ou si une grande banque s'apprêtait à plonger, les gens courraient sur toutes les banques, n'est-ce pas ? Si tout le monde essayait de retirer son argent des banques en même temps, ils obtiendraient environ 6 cents par dollar. Vous pensez que vous avez 100 000 $ protégés à la banque, ce n'est pas le cas. »

            Nichols, qui suit actuellement des traitements pour le cancer du poumon, a également déclaré : « Je crois que le président Obama ne veut pas vraiment partir. Maintenant, comment pourrait-il rester ? Il suffit d'une crise. Si une crise nationale est déclarée. . . La FEMA entre en jeu. La plupart des gens ne connaissent même pas le plan provisoire de la FEMA. Au cas où un météore frapperait l'Amérique et que nous entrions dans une crise nationale, la FEMA a déjà mis en place un plan prêt à aller où ils mettront en place un gouvernement provisoire. Alors, si les banques commençaient à s'effondrer, devinez ce que ferait Obama ?

            Il irait au Congrès et les ferait voter et boom, arrive le gouvernement provisoire de la FEMA, qui fait du président . . . Roi."

            Rejoignez Greg Hunter en tête-à-tête avec l'ancien initié de Clinton, Larry Nichols.

            (Il y a beaucoup, beaucoup plus dans l'interview vidéo approfondie.)

            Après l'entretien :

            Vous pouvez suivre Larry sur sa page Facebook. Il a également une émission de radio qu'il télécharge sur YouTube. Ça s'appelle Larry Nichols Live


            Décalages d'étalonnage revisités

            L'accord avec Motte et al 2007 est désormais parfait avec un décalage ADDITIF vertical au lieu du décalage multiplicatif ennuyeux. Un décalage additif peut être expliqué de manière triviale par une fonction de transfert spatial. Comme le montrent les images de différence, les données MAMBO semblent reposer sur un plateau.


            Tracer une grille AltAz sur une grille carrée de points RADec - Astronomie

            Le rapport LIGO Scientific Collaboration and Virgo : L'analyse en ligne pycbc CBC a identifié un candidat avec l'ID GraceDB G268556 lors du traitement des données de l'observatoire LIGO Hanford (H1) et de l'observatoire LIGO Livingston (L1) au 04/01/2017 10:11:58.599 UTC (heure GPS : 1167559936.599). G268556 est un événement intéressant car son taux de fausses alarmes, tel que déterminé par une analyse préliminaire, est inférieur à (c'est-à-dire plus important que) 6,1e-08 Hz (environ un sur 6 mois). Les propriétés de l'événement peuvent être trouvées à cette URL : https://gracedb.ligo.org/events/G268556 Sur la base d'estimations préliminaires par filtre apparié des masses et des rotations, il y a 0% de chance que le compagnon le moins massif dans le binaire a une masse inférieure à 3 Msun. Sur la base de la condition de perturbation de marée et de la formule de masse du disque de Foucart (PRD 86, 124007), en utilisant une implémentation basée sur Pannarale & Ohme (ApJL 791, 7), nous estimons qu'il y a 0% de chance que le système ait éjecté suffisamment de neutrons. matériau riche pour alimenter un transitoire électromagnétique. Une carte du ciel avec des informations sur la distance (par exemple, Singer et al. 2016, ApJL 829, 15) est actuellement disponible et peut être récupérée à partir de la page de l'événement GraceDB : bayestar.fits.gz, une localisation initiale générée par le pipeline BAYESTAR. La probabilité est concentrée dans deux arcs longs et fins. La région crédible à 50 % s'étend sur environ 400 deg2 et la région à 90 % sur environ 1600 deg2. C'est la carte du ciel préférée en ce moment. Cet événement a également été détecté par la recherche en rafale non modélisée cWB, avec une carte du ciel cohérente avec celle de BAYESTAR. L'événement candidat n'a pas été signalé par les pipelines d'analyse à faible latence, car le réajustement de l'étalonnage du détecteur LIGO Hanford n'est pas encore terminé après l'arrêt des vacances. Il en a résulté un délai de plus de 4 heures avant que le candidat puisse être pleinement examiné. Nous sommes convaincus qu'il s'agit d'un événement candidat hautement significatif, mais le problème d'étalonnage peut affecter les cartes du ciel initiales. Nous fournirons une mise à jour dans environ 48 heures, qui peut inclure une carte du ciel améliorée. /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20365 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Observations Fermi GBM DATE : 17 /01/04 21:18:26 GMT DE: E. Burns at U of Alabama/Huntsville E. Burns (UAH) rapporte au nom du groupe GBM-LIGO: Lindy Blackburn (CfA), Michael S.Briggs (UAH), Jacob Broida (Carleton College), Jordan Camp (NASA/GSFC), Tito Dal Canton (NASA/GSFC), Nelson Christensen (Carleton College), Valerie Connaughton (USRA), Adam Goldstein (NASA/MSFC), Rachel Hamburg (UAH), C. Michelle Hui (NASA/MSFC), Pete Jenke (UAH), Dan Kocevski (NASA/MSFC), Nicolas Leroy (LAL), Tyson Littenberg (NASA/MSFC), Julie McEnery (NASA/GSFC) ), Rob Preece (UAH), Judith Racusin (NASA/GSFC), Peter Shawhan (UMD), Karelle Siellez (GA Tech), Leo Singer (NASA/GSFC), John Veitch (Birmingham), Peter Veres (UAH), Colleen Wilson-Hodge (NASA/MSFC) GBM observait 82,4 % de la carte de probabilité initiale LIGO BAYESTAR pour G268556 au moment de l'événement, avec une grande partie de la région sud à haute probabilité occultée par la Terre (en particulier, les emplacements dans

            67 degrés de (RA=297,7, Dec=-25,3)). L'heure de déclenchement à bord la plus proche était plus de 12 heures plus tôt et était due à une activité élevée de particules à l'entrée de la SAA. La recherche SGRB au sol non ciblée de données GBM entre dix et onze heures UTC (Briggs et al., en préparation) n'a trouvé aucun candidat autour de G268556. La recherche ciblée des données GBM ([1], [2]) n'a pas non plus trouvé de signal gamma significatif. Cette recherche traite des échelles de temps de 0,265 à 8,192 s dans les 30 s suivant l'événement LIGO. Le candidat le plus significatif a été trouvé sur l'échelle de temps la plus longue avec le modèle spectral doux, correspondant à un taux de fausses alarmes de

            0,003 Hz. La fenêtre de 8,192 s de ce candidat débute 5,4 s avant le T0 de G268556. L'emplacement identifié par la recherche est cohérent avec la région à haute probabilité de l'anneau LIGO, avec la localisation GBM culminant autour de (130, 10) l'emplacement de recherche ciblé est marginalement cohérent avec une origine galactique. Cependant, le signal apparaît dans des détecteurs observant différentes régions du ciel. Une enquête plus poussée exclut une origine solaire. Il existe une structure à plus long terme pour des dizaines de secondes dans les canaux à basse énergie de GBM. Les limites supérieures immédiates et à plus long terme seront communiquées dans une prochaine circulaire. [1] L. Blackburn et al. 2015, ApjS 217, 8 [2] A. Goldstein et al. arXiv:1612.02395 ///////////////////////////////////////////// //////////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20366 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : recherche INTEGRAL de émission de rayons X durs instantanés coïncidents dans le temps DATE : 17/01/04 22:55:59 GMT DE : Carlo Ferrigno à ISDC/INTEGRAL V. Savchenko et C. Ferrigno (ISDC, Université de Genève, CH) au nom de l'INTEGRAL groupe : S. Mereghetti (IASF-Mi, Italie), E. Kuulkers (ESTEC/ESA, Pays-Bas), A. Bazzano (IAPS-Roma, Italie), E. Bozzo, TJ-L. Courvoisier (ISDC, Université de Genève, CH) S. Brandt (DTU - Danemark) R. Diehl (MPE-Garching, Allemagne) L. Hanlon (UCD, Irlande) P. Laurent (APC-CeA, France) A. Lutovinov ( IKI, Russie) JP Roques (CESR, France) R. Sunyaev (IKI, Russie) P. Ubertini (IAPS-Roma, Italie) Nous avons étudié les observations fortuites d'INTEGRAL réalisées à l'époque du LIGO/Virgo G268556. Le satellite pointait vers RA = 00:04:02 Dec = +67:14:38, loin de la région à forte probabilité, dérivée du pipeline LIGO Bayestar. Le bouclier anti-coïncidence du spectromètre à bord d'INTEGRAL (SPI/ACS) couvrait toute la région de confiance LIGO à 90 % et fournissait les contraintes les plus strictes sur le flux d'éventuels homologues électromagnétiques dans la gamme d'énergie couverte par les instruments INTEGRAL. Nous avons étudié la courbe de lumière SPI-ACS entre -100 et +100 s à partir de l'instant de déclenchement (2017-01-04 10:11:59 UTC) sur des échelles temporelles de 0,1 à 10 s et n'avons trouvé aucun excès significatif sur un fond très stable . Les courbes de lumière SPI/ACS, groupées à 50 ms, sont dérivées de 91 détecteurs indépendants avec différents seuils d'énergie inférieurs (principalement entre 50 keV et 150 keV) et un seuil supérieur à environ 100 MeV. La réponse de l'ACS varie en fonction de l'angle incident. En supposant une direction perpendiculaire optimale de la salve à la direction de pointage INTEGRAL, nous estimons une limite supérieure 3-sigma correspondant à des fluences de 1,6e-7 erg/cm2 pour une durée de 1 s, 4,5e-7 erg/cm2 pour 10 s, et 5e-8 erg/cm2 pendant 0,1 s. Pour ce calcul, nous adoptons un seuil bas à 100 keV et des paramètres de modèle de bande -0,5, -2,5 avec pic E_0

            600 keV. L'orientation optimale est compatible avec une grande partie de la région du ciel à haute probabilité du déclencheur. La limite n'importe où dans la plage de confiance de 90 % de la localisation LIGO Bayestar est au plus 50 % moins stricte. Les investigations des courbes de lumière des autres instruments INTEGRAL couvrant une partie de la région de localisation LIGO (IBIS VETO, ISGRI et PICsIT) n'ont révélé aucun événement transitoire significatif dans la fenêtre temporelle de 200 s centrée sur LIGO/Virgo G268556, mais fournissent des informations moins strictes. limite supérieure de la fluence. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20369 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : régions d'observation par Project Mini- GWAC de SVOM DATE : 17/01/05 15:52:45 GMT DE : Chao Wu à NAOC JY Wei (NAOC), X.H. Han (NAOC), N.Leroy (LAL), C. WU (NAOC), S. Antier (LAL), L.P. Xin (NAOC), X.M. Meng (NAOC), L. Huang (NAOC), Y. Xu (NAOC), H.B. Cai (NAOC), J. Wang (NAOC), X.M. Lu (NAOC), Y.L. Qiu (NAOC), J.S. Deng (NAOC), L. Cao (NAOC), S. Wang (NAOC), E.W.Liang (GXU), Y.G. Yang (HBNU), B. Cordier (CEA), S.N. Zhang (NAOC), S. Basa (LAM), BB Wu (IHEP), Jean-Luc Atteia (IRAP), D. Götz (CEA), C. Lachaud (APC) au nom du groupe d'astronomie gravitationnelle SVOM rapport : Nous observé environ 5600 degrés carrés (14 régions du ciel) de la carte du ciel du déclencheur avancé LIGO G268556, avec Mini-GWAC (Mini Ground Wide Angle Camera), à l'observatoire Xinglong de NAOC équipé d'une caméra U9000 (FOV

            400 degrés carrés/caméra). Le Mini-GWAC, faisant partie des instruments au sol de la mission SVOM, comprend 12 caméras grand angle (ouverture=7cm), fonctionnant avec bande non filtrée. Les observations sont opérées en mode série chronologique, en prenant une exposition en 15 secondes (exposition 10s + lecture 5s). La grandeur limite est

            12 mag en bande R. Nous estimons à 84,4% une probabilité a priori que ces 14 régions contiennent le véritable emplacement de la source. Les coordonnées des 14 régions et l'heure d'observation sont les suivantes : Ra Dec Camera_ID start-obs(UTC) end-obs(UTC) Camera_ID start-obs(UTC) end-obs(UTC) 07:46:49.578 +29:35 :33.46 C1 12:30:41.1 13:49:41.5 C3 19:14:39.9 21:17:22:8 07:48:54.239 +10:34:56.09 C2 12:30:41.1 13:49:49.5 C4 19 :14:39.9 21:17:36.8 09:10:51.599 +29:36:54.60 C1 13:50:29.3 15:14:52.1 09:12:54.096 +10:36:25.88 C2 13:50:29.3 15: 14:44.2 10:34:57.404 +29:33:02.67 C1 15:15:28.4 16:22:20.7 10:36:57.072 +10:32:32.51 C2 15:15:28.4 16:22:07.9 09:17 :21.644 +69:37:03.40 C1 19:14:27.3 22:39:37.7 09:21:25.794 +50:35:59.26 C2 19:14:27.3 22:39:25.3 11:52:01.006 +70:06 :03.83 C3 16:21:28.7 17:57:31.9 C5 19:14:32.9 22:39:31.9 12:02:07.741 +50:03:10.98 C4 16:22:17.5 17:57:30.2 C6 19:14 :32.9 22:39:25.2 06:34:42.357 +69:28:01.79 C5 14:55:58.2 17:57:22.7 06:40:16.529 +50:28:28.89 C6 14:56:10.4 17:57: 35.7 14:34:10.239 +70:01:52.84 C7 19:14:55.3 22:39:18.3 14:44:41.102 +49:56:05.18 C8 19:14:55.3 22:39:21.9 Mini-GWAC fonctionne dans le ciel mode enquête. La première image a été prise 2 heures 20 minutes après l'événement. Aucun transitoire significatif n'est trouvé dans notre pipeline en ligne. L'analyse de l'image est en cours dans le traitement détaillé avec notre pipeline hors ligne. D'autres observations de ces champs sont prévues. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20370 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : recherche ANTARES DATE : 17/ 01/05 16:07:50 GMT DE : Damien Dornic au CPPM/CNRS M. Ageron (CPPM/CNRS), B. Baret (APC/CNRS), A. Coleiro (APC/Université Paris Diderot), D. Dornic ( CPPM/CNRS), A. Kouchner (APC/Université Paris Diderot), T. Pradier (IPHC/Université de Strasbourg) rapport au nom de la Collaboration ANTARES : En utilisant les données en ligne du détecteur ANTARES, nous avons effectué un suivi- jusqu'à l'analyse de l'événement LIGO/Virgo G268556 récemment signalé à l'aide de la carte de probabilité initiale LIGO BAYESTAR au moment de l'événement. La visibilité ANTARES au moment de l'alerte ainsi que le contour à 90% de la carte de probabilité sont indiqués sur : https://www.cppm.in2p3.fr/

            dornic/events/G268556.png (gwantares/[email protected]). Compte tenu de la probabilité de localisation fournie par la collaboration LIGO, il y a 50,6% de chance que l'émetteur GW soit dans le champ de vision ANTARES. ANTARES, installé dans les eaux profondes de la Méditerranée, est le plus grand détecteur de neutrinos de l'hémisphère nord. Il est principalement sensible aux neutrinos astrophysiques dans la gamme d'énergie TeV-PeV. À 10 TeV, la résolution angulaire médiane des neutrinos du muon est inférieure à 0,5 degré. Dans la gamme 1-100 TeV, ANTARES a la meilleure sensibilité à une grande partie du ciel austral. Aucun événement candidat neutrino du muon ascendant n'a été enregistré dans le contour de 90 % pendant une fenêtre temporelle de +/- 500 s centrée sur le temps de l'événement G268556. Une estimation de la limite supérieure de la fluence des neutrinos associés sera transmise dans une circulaire ultérieure. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20371 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : sources Swift-XRT DATE : 17/01/05 17:45:23 GMT DE : Phil Evans à l'U de Leicester

            PENNSYLVANIE. Evans (U. Leicester), J.A. Kennea (PSU), S.D. Barthelmy (NASA/GSFC), A.P. Beardmore (U. Leicester), A.A. Breeveld (UCL-MSSL), D.N. Burrows (PSU), S. Campana (INAF-OAB), S.B. Cenko (NASA/GSFC), G. Cusumano (INAF-IASF PA), A. D'Ai (INAF-IASFPA), P. D'Avanzo (INAF-OAB), V.D'Elia(ASDC), N. Gehrels (NASA/GSFC), P. Giommi (ASI), C. Gronwall (PSU), HA Krimm (CRESST/GSFC/USRA), N.P.M. Kuin (UCL-MSSL), A.Y. Lien (GSFC/UMBC), D. Malesani (DARK/NBI), F.E. Marshall (NASA/GSFC), A. Melandri (INAF-OAB), B. Mingo (U. Leicester), J.A. Nousek (PSU), S.R. Oates (U. Warwick), P.T. O'Brien (U. Leicester), J.P. Osborne (U. Leicester), C. Pagani (U. Leicester), K.L. Page (U. Leicester), D.M. Palmer (LANL), M. Perri (ASDC), J.L. Racusin (NASA/GSFC), B. Sbarufatti (INAF-OAB/PSU), M.H. Siegel (PSU), G. Tagliaferri (INAF-OAB), E. Troja (NASA/GSFC/UMCP) rapport au nom de l'équipe Swift : Swift a effectué une série de 291 observations de galaxies (du catalogue GWGC) dans le Région d'erreur LVC pour le déclencheur GW G268556, en utilisant la carte de localisation 'bayestar' GW. Les observations s'étendent actuellement de 50 ks à 86 ks après le déclenchement du LVC ​​et couvrent 31,3 degrés carrés dans le ciel (corrigé des chevauchements). Cela couvre 0,047 de la probabilité dans la carte du ciel LVC et 0,051 de la probabilité dans la carte LVC après pondération par les galaxies dans le catalogue GWGC. Nous avons détecté 3 sources de rayons X. Chaque source se voit attribuer un rang de 1 à 4 qui décrit sa probabilité d'être liée au déclencheur GW, 1 étant le plus probable et 4 le moins probable. Les classements sont décrits sur http://www.swift.ac.uk/ranks.php. Nous avons trouvé : * 0 sources de rang 1 * 0 sources de rang 2 * 0 sources de rang 3 * 3 sources de rang 4 Pour toutes les conversions de flux et comparaisons avec les catalogues et limites supérieures d'autres missions, nous avons supposé un spectre en loi de puissance avec NH=3e20 cm^2 et indice de photons (Gamma)=1.7 sources de RANG 4 ============== Ce sont des sources de rayons X cataloguées, ne montrant aucun signe d'explosion par rapport aux observations précédentes , ils ne sont donc pas susceptibles d'être liés au déclencheur GW. Source 1 : ============= RA : 133.0839 ( = 08h 52m 20.14s) J2000 Dec : +47.5827 ( = +47d 34' 57.7") Erreur J2000 : +5.4 (arcsec, rayon, Taux de confiance à 90 %) Taux de crête : 1,8e-01 +/- 6,7e-02 ct/sec (0,3-10 keV) Flux de crête : 7,9e-12 +/- 2,9e-12 erg cm^-2 s^- 1 (0,3-10 keV) Cat Source : 1RXS J085218.0+473456 dans le catalogue ROSAT/RASSBSC Séparation : 21,8" de la source XRT Cat Rate : 6,9e-02 +/- 1,4e-02 ct/sec Cat Flux : 1,9e-12 +/- 3,8e-13 erg cm^-2 s^-1 (0,3-10 keV) donc la source est 2,1-sigma au-dessus du flux catalogué. Il n'y a aucune preuve de décoloration. REMARQUE : cette source n'est PAS à moins de 200 kpc d'une galaxie GWGC ou 2MPZ. Un objet SIMBAD '[VV2006] J085220.5+473458' est à 3.1" de distance. Source 2 : ============= RA : 133.4418 ( = 08h 53m 46.03s) J2000 Dec : +47.3117 ( = +47d 18' 42,1") Erreur J2000 : +5,0 (sec d'arc, rayon, confiance de 90 %). Taux de crête : 2,1e-01 +/- 6,8e-02 ct/sec (0,3-10 keV) Flux de crête : 9,1e-12 +/- 2,9e-12 erg cm^-2 s^-1 (0,3-10 keV) Cat Source : 1RXS J085345.1+471847 dans le catalogue ROSAT/RASSBSC Séparation : 10,6" de la source XRT Cat Rate : 1,8e-01 +/- 2,3e-02 ct/sec Cat Flux : 5,2e-12 + /- 6,5e-13 erg cm^-2 s^-1 (0,3-10 keV) donc la source est 1,3-sigma au-dessus du flux catalogué. Il n'y a aucune preuve d'évanouissement. REMARQUE : cette source n'est PAS à moins de 200 kpc de une galaxie GWGC ou 2MPZ. Un objet SIMBAD `BD+47 1620' est à 2,8" de distance. Il y a 1 objet 2MASS dans le rayon d'erreur 3-sigma de la source. Source 3 : ============= RA : 350.3156 ( = 23h 21m 15.74s) J2000 Dec : -26.9822 ( = -26d 58' 55.9") Erreur J2000 : +7.6 (arcsec, rayon, 90 % de confiance). Taux de crête : 2,6e-01 +/- 6,0e-02 ct/sec (0,3-10 keV) Flux de crête : 1,1e-11 +/- 2,6e-12 erg cm^-2 s^- 1 (0,3-10 keV) Cat Source : 2RXP J232115.1-265908 dans le catalogue ROSAT/ROSPSPC Séparation : 15,4" de la source XRT Cat Rate : 1,9e+00 +/- 7,6e-02 ct/sec Cat Flux : 5.2e-11 +/- 2.1e-12 erg cm^-2 s^-1 (0,3-10 keV) donc la source n'est pas au dessus du flux catalogué. Il n'y a aucune preuve de décoloration. REMARQUE : cette source n'est PAS à moins de 200 kpc d'une galaxie GWGC ou 2MPZ. REMARQUE : La source est proche d'un

            6 mag star (HR 8883) donc le flux de rayons X peut être déformé par la présence de photons optiques. Cette circulaire est un produit officiel de l'équipe Swift. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20373 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Suivi Mini-MegaTORA observations DATE: 17/01/05 19:24:22 GMT DE: Sergey Karpov à Special Astrophysical Obs S.Karpov, G.Beskin (SAO RAS et Université fédérale de Kazan, Russie), S.Bondar, E.Ivanov, E. Katkova, A.Perkov (OJS RPC PSI, Russie), A.Biryukov (SAI MSU et Université fédérale de Kazan, Russie), V.Sasyuk (Université fédérale de Kazan, Russie) Suite à GCN #20364 sur le possible événement GW G258556, nous avons observé une partie de sa région de localisation du ciel avec le système de surveillance à champ large à neuf canaux Mini-MegaTORTORA (situé à l'Observatoire spécial d'astrophysique près du télescope russe de 6 m) à partir du 04/01/2017 à 18:32:48 UT (8,3 heures depuis le déclenchement) dans des conditions météorologiques modérées. Le champ de vision du système a été centré sur RA, Dec = 136, 54 couvrant environ 900 degrés carrés simultanément. Cela couvre environ 30% de la probabilité dans la carte BAYESTAR. La carte de couverture des neuf canaux est affichée sur http://mmt.favor2.info/scheduler/1416/lvc Chaque canal a acquis des images d'exposition de 10 x 60 s en lumière blanche entre le 04/01/2017 18:32:48 UT et 2017- 01-04 18:41:50 TU. Les empreintes des images acquises sont téléchargées sur GraceDB. L'analyse rapide n'a révélé aucun transitoire plus lumineux que V

            14,5 magnitude dans les données. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20374 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : Fermi-LAT recherche de haut -homologue en énergie gamma DATE : 17/01/05 22:13:02 GMT DE : Giacomo Vianello à Stanford U/Fermi LAT Giacomo Vianello (Stanford), Daniel Kocevski (NASA/MSFC), Francesco Longo (Trieste University et INFN) /Trieste), Julie McEnery (NASA/GSFC), Jeremy S. Perkins (NASA/GSFC) et Judy Racusin (NASA/GSFC) rapportent au nom de l'équipe Fermi-LAT : Nous avons recherché les données collectées par le Fermi Large Area Telescope (LAT) pour une éventuelle émission de rayons gamma à haute énergie (E > 100 MeV) en coïncidence spatio-temporelle avec le déclencheur LIGO/Virgo G268556. Fermi/LAT avait une couverture instantanée de

            55% au moment du déclenchement (T0 = 04/01/2017 10:11:59 UTC), et atteint une couverture cumulée de 100% en 5 ks. Nous définissons la « couverture instantanée » comme l'intégrale sur la région de la carte de probabilité LIGO qui se trouve dans le champ de vision LAT à un instant donné, et la « couverture cumulée » comme l'intégrale de la couverture instantanée dans le temps. Nous avons effectué une recherche d'une contrepartie transitoire dans le contour à 90 % de la carte LIGO Bayestar sur la fenêtre temporelle de T0 à T0 + 10 ks et n'avons trouvé aucun excès significatif. Le Fermi-LAT est un télescope à conversion par paire conçu pour couvrir la bande d'énergie de 20 MeV à plus de 300 GeV. Il est le produit d'une collaboration internationale entre la NASA et le DOE aux États-Unis et de nombreuses institutions scientifiques en France, en Italie, au Japon et en Suède. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20375 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : AGILE MCAL et Super-AGILE Observations DATE : 17/01/05 22:51:15 GMT DE : Francesco Verrecchia à ASDC, INAF-OAR M. Tavani (INAF/IAPS, et Univ. Roma Tor Vergata), A. Ursi (INAF/IAPS), F Fuschino (INAF/IASF-Bo), Y. Evangelista, I. Donnarumma (INAF/IAPS), F. Verrecchia (ASDC et INAF/OAR), G. Minervini (INAF/IAPS), M. Marisaldi (INAF/IASF -Bo et Bergen University), A. Bulgarelli, A. Zoli (INAF/IASF-Bo), C. Pittori, F. Lucarelli (ASDC et INAF/OAR), G. Piano, P. Munar-Adrover, A. Argan (INAF/IAPS), M. Cardillo (INAF/OA-Arcetri et INAF/IAPS), A. Giuliani (INAF/IASF-Mi), M. Pilia, A. Trois (INAF/OA-Cagliari), F. Longo (Univ. Trieste et INFN Trieste) rapport au nom de l'équipe AGILE : En réponse à l'événement LIGO/Virgo GW G268556 à T0 = 2017-01-04 10:11:58.599 UTC, une analyse préliminaire des données AGILE-GW la procédure de traitement a identifié un M Acquisition de données ini-Calorimeter (MCAL) dans l'intervalle de temps proche de T0. L'acquisition de télémétrie complète MCAL (à la suite d'un déclenchement interne) a commencé à T1 = 10:11:47.397 UTC et s'est terminée à T2 = 10:11:59.997 UTC.L'acquisition a duré 12,6 secondes et comprenait le temps d'intérêt T0. Une analyse de ces données ne révèle aucun événement transitoire significatif dans la gamme d'énergie 0,4-100 MeV. Les limites supérieures trois sigma (UL) sont obtenues pour un temps d'intégration de 1 s à différentes positions célestes dans la région de localisation G268556 accessible, d'un minimum de 5.45e-7 erg cm^-2 à un maximum de 6.18e-7 erg cm ^-2, dans la gamme d'énergie 400-10000 keV. Le détecteur AGILE-MCAL a une acceptation complète de l'angle solide et est opérationnel dans la plage de 0,4 à 100 MeV. Le taux de déclenchement actuel MCAL est en moyenne

            0,15 toutes les 20 secondes. Le détecteur Super-Agile (SA) avait une couverture partielle de la région de localisation G268556 à T0 (en 1 s), qui a été observée entre 0 et 30 degrés hors axe. Aucune détection significative n'a été obtenue dans la courbe de lumière SA (20-60 keV), pour un bruit de fond stable à +/- 100 s à partir de T0. L'UL 3-sigma a été dérivée pour un temps d'intégration de 1 s, et varie entre 1,5e-8 erg cm^-2 (pour une position dans l'axe) et 6,6e-8 erg cm^-2 (pour une position de 30 degrés position hors axe). SA est un instrument à masque codé aux rayons X avec un champ de vision de 40x40 degrés à demi-sensibilité. De plus, une recherche dans les données des débitmètres AGILE anti-coïncidence (AC) et GRID n'a produit aucune détection significative. L'instrument d'imagerie GRID à grand FoV (2,5 sr) avait une exposition proche de T0 pour une fraction significative de la région de localisation G268556. L'analyse des données GRID dans la gamme d'énergie 30 MeV - 10 GeV est en cours et les résultats seront communiqués dans un prochain GCN. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20376 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : observations DESGW/DECam DATE : 17/01/05 23:14:01 GMT DE : M. Soares-Santos au Fermi Lab M. Soares-Santos (Fermilab), J. Annis (Fermilab), E. Berger (Harvard) DJ Brout (UPenn), R Butler (Laboratoire Fermi), H.-Y. Chen (UChicago), P. Cowperthwaite (Harvard), HT Diehl (Fermilab), Z. Doctor (UChicago), B. Farr (UChicago), D. Finley (Fermilab), R Foley, WF Fong (Arizona), J. Frieman (UChicago), M. Garcia-Belido (CIEMAT/Madrid), R. Gruendl (NCSA), K. Herner (Fermilab), D. Holz (UChicago), R. Kessler (UChicago), E. Neilsen (Fermilab) , A. Palmese (UCL), M. Sako (UPenn), B. Yanny (Fermilab) Au nom de l'équipe de suivi DECam GW et de l'équipe DESGW : Nous rapportons les observations du déclencheur LVC G268556 réalisées avec la caméra Dark Energy (DECam) sur le télescope Blanco au CTIO dans le cadre du programme NOAO 2016B-0124 (PI : Berger). Les observations ont commencé le 2017-01-05 01:34:45 UT (15 heures après la détection GW), et consistaient en des expositions de 90 secondes en bande i. Nous avons observé environ 10% de la carte de probabilité de localisation en 4h de temps d'observation, couvrant 230 mètres carrés. à une magnitude limite de source ponctuelle de 5 sigma de i

            23 AB mag. Les coordonnées sont données ci-dessous. L'analyse est en cours. radec 0,430246 -35,4841 358,640221 -34,45238 4,146646 -37,5131 14,386904 -42,5855 355,722346 -33,4384 2,265329 -36,4986 16,634896 -43,5999 355.386617 -31,41045 6,077717 -38,5275 353,648446 -33,4384 2,265329 -36,4986 16,634896 -43,5999 355.386617 -31.41045 6.077717 -38.5275 353.648424 9.5-32.4230-3 0,096254. -39.542 1.970025 -38.5275 16.510696 -41.571 10.106204 -40.5565 18.962325 -44.6144 5.874796 -40.5565 10.018408 -42.5855 12.1923 -43.5999 14.3376 -40.5565 3.894796 -39.542 21.375646 -45.6289 21.37. 23.482921 -44,6144 -44,6144 14,441625 25,97865 -45,6289 -46,6434 23,882129 8,196946 6,261133 -37,5131 -36,4986 -45,6289 16,772746 18,568996 16,398796 -40,5565 -39,542 53,652854 25,519996 -47,6579 -43,5999 -46,6434 32,378042 19,192333 55,827133 -46,6434 -46,6434 -41,571 20,808883 27,492404 29,962592 -42,5855 - 43,5999 28,003529 -44,6144 58,434467 -47,6579 30,305954 -45,6289 28,572029 -46,6434 -48,6723 36,758192 37,067833 33,226408 -46,6434 -42,5855 -47,6579 39,308158 57,923654 60,517033 -45,6289 -46,6434 -47,6579 48,871258 34,908854 29,744954 -45,6289 -47,6579 -42,5855 23,123908 25,107092 51,137342 -41,571 -46,6434 -45,6289 53,32065 46,5153 -48,6723 -46,6434 46,447529 59,948521 -44,6144 51.3939 -48.6723 34.526567 -47.6579 31,879696 -48.6723 26.489458 -47.6579 32.824725 -44.6144 60.393646 -37.5131 44.089667 -47.6579 -- Marcelle Soares-Santos http://home.fnal.gov/

            19) dans la nuit du 57759. Un fondu aussi rapide est inhabituel si l'objet est extragalactique. Les explications immédiates évidentes de cet objet sont 1) Ce n'est pas un véritable transitoire astrophysique. Nous considérons cela comme peu probable. 2) Les erreurs photométriques sont sous-estimées et c'est plat. Nous considérons que cela est peu probable et que les erreurs sont fiables. 3) C'est un CV Galactique. Mais la décoloration est trop rapide pour les CV typiques. 4) C'est une fusée éclairante M-naine. Mais la décoloration est lente pour un nain M typique (qui se situe généralement entre 2 et > 5 mags par heure). Nous notons qu'il n'y a pas de source ponctuelle faible dans le ciel empilé Pan-STARRS 3Pi (Chambers et al. 2017, arXiv : 1612.05560 et http://panstarrs.stsci.edu). Il n'y a pas d'équivalent dans les catalogues MPC, Vizier, WISE, divers CV et stellaires. L'objet est à 23 secondes d'arc de la galaxie SDSS J091312.36+610554.2 qui a un décalage vers le rouge spectroscopique de z = 0,199 +/- 0,00004. Ceci implique une distance de luminosité de 990 Mpc (pour Ho=69). Si ATLAS17aeu est lié, ce serait à une distance projetée de 75kpc de la Galaxie. Cette distance de luminosité est cohérente avec le rendu de volume 3D BAYESTAR (Singer et al. 2016, ApJ 829, L1) de G268556 qui suggère une probabilité de 10-90 percentile de 520-1010 Mpc dans cette direction. S'il était associé à la galaxie z = 0,199 +/- 0,00004, alors il serait anormalement lumineux (M_g

            -21,5). Si une origine galactique est encore la plus probable, elle reste à confirmer. Nous encourageons une recherche de toutes les données contemporaines prises en même temps que nous avons détecté cet objet et une imagerie profonde de la position pour récupérer tout objet hôte (étoile ou galaxie). /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20383 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Observations Pan-STARRS1 des skymap DATE: 17/01/06 20:08:36 GMT DE: SJ Smartt à Queens U Belfast KC Chambers (IfA), KW Smith (QUB), ME Huber (IfA), SJ Smartt, DR Young, DE Wright (QUB ), M. Coughlin (Harvard), L. Denneau, H. Flewelling, A. Heinze, EA Magnier (IfA), A. Rest (STScI), B. Stalder (IfA), ASB Schultz, CW Stubbs (Harvard) J Tonry, C. Waters, RJ Wainscoat, H. Weiland (IfA) Nous rapportons les observations de la carte du ciel de localisation pour LIGO/Virgo G268556 avec le télescope Pan-STARRS1 (voir Chambers et al. arXiv:1612.05560) et notre recherche de transitoires ( Smartt et al 2016, MNRAS, 462, 4094). L'alerte pour G268556 est arrivée trop près du lever du soleil pour des observations immédiates au moment du déclenchement de l'événement et nous avons commencé à observer la région de localisation LIGO/VIRGO à 57758.309 (2017-01-05 07:34:57 UT), à partir de RA=114 DEC=+5 et balayage du lobe d'erreur vers le nord et vers l'est jusqu'à environ R=140, DEC=+65. Un tracé des empreintes a été téléchargé sur GraceDB. Les images ont été prises dans la bande i Pan-STARRS dans une série d'expositions superposées de 45 secondes, avec généralement 4 images à chaque position. Celles-ci ont été combinées en piles et soustraites de l'image de référence Pan-STARRS1 3Pi (comme discuté dans Chambers et al. arXiv:1612.05560, et disponible sur http://panstarrs.stsci.edu). Les images combinées atteignent généralement i

            21. Nous avons localisé plusieurs dizaines de candidats transitoires et les signalerons dans un GCN après une nouvelle nuit d'observation sur 57759 et la confirmation de sources stationnaires. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20384 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : suivi HAWC du nord sky DATE: 17/01/06 20:34:07 GMT DE: Joshua Wood à UW-Madison J. Wood (UW-Madison) et I. Martinez (UMD) rapportent au nom de la collaboration HAWC: La partie nord de la La région d'erreur LIGO signalée était dans le champ de vision HAWC au moment du déclenchement LVC G268556. HAWC fonctionnait et notre analyse de surveillance GRB tout ciel en temps réel était en cours à ce moment-là. Cette analyse recherche les dénombrements excédentaires par rapport au fond de rayons cosmiques à l'état d'équilibre à l'aide de 4 fenêtres temporelles glissantes (0,1, 1, 10 et 100 secondes) décalées dans le temps de 10 % de leur largeur au cours de la journée entière. Dans chaque fenêtre de temps, nous recherchons le ciel HAWC à moins de 50 degrés du zénith en utilisant des cases carrées de 2,1 deg x 2,1 deg décalées de

            0,1 deg le long des directions de l'Ascension Droite et de la Déclinaison. Cette analyse est conçue pour détecter

            photons de 100 GeV et est sensible aux GRB les plus fluides. Il n'a signalé aucun événement post-essai significatif proche du moment du déclenchement des ondes gravitationnelles G268556. Le 05/01/2017, nous sommes revenus et avons réanalysé les données dans les +/- 60 secondes du déclenchement des ondes gravitationnelles G268556 sur 3 échelles de temps (1, 10, 100 secondes) pour rechercher des excès cohérents avec la dernière carte LIGO. Aucun n'a été trouvé. En guise d'analyse complémentaire, nous avons intégré le

            2 heures après l'heure de déclenchement. Cela correspond à l'intervalle de temps pendant lequel la région recherchée (contour de probabilité de 90 %) est restée dans notre champ de vision. L'analyse effectuée sur cet ensemble de données est sensible à

            0,5-100TeV. Nous n'avons trouvé aucun excès significatif. HAWC est un réseau Cherenkov d'eau à rayons gamma TeV situé dans l'État de Puebla, au Mexique, qui surveille les 2/3 du ciel chaque jour avec un champ de vision instantané de

            2 sr. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20385 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : carte du ciel mise à jour à partir de la gravitation- données d'onde DATE : 17/01/06 21:44:29 GMT DE : Giuseppe Greco à U degli Studi di Urbino La collaboration scientifique LIGO et le rapport Virgo : nous avons réanalysé les données LIGO à l'époque de la coalescence binaire compacte (CBC ) événement candidat G268556 (GCN 20364) en tenant compte de notre compréhension actuelle des incertitudes d'étalonnage. Bien qu'un recalibrage complet reste à faire, nous nous attendons à ce que cet événement soit confirmé avec un taux de fausses alarmes (FAR) inférieur à 1 pour 100 ans. L'estimation des paramètres a été effectuée à l'aide de LALInference (Veitch et al., PRD 91, 042003) et une nouvelle carte du ciel, LALInference_skymap.fits.gz, est disponible pour récupération à partir de la page de l'événement GraceDB : https://gracedb.ligo.org/ events/G268556 C'est la carte du ciel préférée en ce moment. Cette carte a deux arcs dans presque les mêmes positions que la carte du ciel originale de BAYESTAR, mais la probabilité est divisée plus également entre les arcs nord et sud. Les régions crédibles à 50 % et 90 % s'étendent sur environ 500 deg2 et 2000 deg2, respectivement, ce qui est un peu plus grand que la carte du ciel BAYESTAR initiale en raison de la marginalisation des incertitudes de calibrage. Nous recalculerons la carte du ciel une fois le recalibrage complet terminé et la partagerons à ce moment-là, mais c'est probablement dans au moins quelques semaines. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20386 OBJET : LIGO/Virgo G268556/GW170104 : Observations Asiago DATE : 17/01/06 23:46:03 GMT DE : Andrea Melandri à INAF-OAB M. Berton, G. La Mura, S. Chen (DFA-UNiPd), L. Tomasella, E. Cappellaro (INAF-OAPD), A. Melandri (INAF-OAB), S. Piranomonte (INAF-OAR), G. Greco (Urbino University/INFN Firenze), P. D'Avanzo (INAF-OAB), G. Stratta (Urbino University/INFN Firenze) , S. Ascenzi (INAF-OAR), MT Botticella (INAF-OAC), V. D Elia (INAF-ASDC), E. Palazzi (INAF-IAFS Bo), A. Rossi (INAF-IASF Bo), S. Covino (INAF-OAB), L.Amati (INAF-IASF Bo), LA Antonelli, (INAF-OAR), M. Branchesi (Urbino University/INFN Firenze), S. Campana (INAF-OAB), F. Getman (INAF-OAC), A. Grado (INAF -OAC), L. Limatola (INAF-OAC), M. Lisi (INAF-OAR), L. Nicastro (INAF-IASF Bo), E. Pian (SNS-Pise), L. Pulone (INAF-OAR), G. Tagliaferri (INAF-OAB), V. Testa (INAF-OAR), S. Yang (INAF-OAPD), E. Brocato (INAF-OAR) au nom de GRavitational Wave Inaf TeAm rapport : The transitoire MASTER OT J090021. 21+635049,7 (GCN 20381) a été observé avec le télescope Copernico Asiago 1,82 m équipé de la caméra AFOSC le 2017-01-06.883 UT. Le spectre bruyant montre une large caractéristique de type P-Cygni avec l'absorption centrée à 674 nm. Le meilleur ajustement avec SNID (Blondin et Tonry 2007, ApJ, 666, 1024) est avec un type Ia SN proche du maximum à un décalage vers le rouge

            0,10. Le transitoire a une magnitude apparente V

            19,4, cela indiquerait une magnitude absolue de -18,9, tout à fait conforme à la classification spectroscopique. Cependant, nous remarquons que cela est incompatible avec le décalage vers le rouge photométrique de la galaxie hôte répertorié dans SDSS-DR13 (z=0,245). Nous avons également obtenu une exposition en bande r de 15 min centrée sur le transitoire inhabituel ATLAS17aeu 09:13:13.89 +61:05:33.6 (GCN20382) le 2017-01-06.913 UT. Aucune source n'a été détectée avec une limite supérieure r

            21,7 (2,5 sigma). /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20388 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : imagerie optique SWASP DATE : 17 /01/07 09:54:03 GMT DE : Danny Steeghs à U of Warwick/GOTO D. Steeghs, D.Pollacco, K.Ulaczyk, R.Cutter, R.West, A.Levan (U. Warwick), D Galloway, E.Rol, E.Thrane (Monash U.), V. Dhillon, M.Dyer, S.Littlefair, E.Daw, J.Mullaney (U. Sheffield), G. Ramsay (Armagh O.), P. O'Brien, R. Starling (U. Leicester) Au nom de la collaboration GOTO : Nous rapportons des observations optiques avec le réseau de caméras SuperWASP Exoplanet sur La Palma, en réponse à GCN #20364. Observations ciblées contenant

            45 % de la probabilité d'emplacement de la source BAYESTAR a été effectuée entre 21h47 TU le 4 janvier 2017 et 06h20 UT le 5 janvier 2017. Chaque pointage consistait en 3 expositions de 30 s dans le filtre transparent et les champs ont été répétés entre 20 et 35 fois au cours de cette fenêtre d'observation. . Ces régions ont également été observées dans le cadre d'un programme en mode levé la nuit précédente avec des expositions de 2x30s à chaque position entre 4h37 et 6h35 TU le 4 janvier 2017 (4-6 heures avant l'événement). Compte tenu de la carte LALInference mise à jour (GCN #20385), nos pointages couvrent 40% de la probabilité totale. Les conditions n'étaient pas photométriques avec quelques nuages ​​minces variables présents. Typiquement une profondeur photométrique (5 sigma) équivalente à V

            15 a été atteint par pointage 3x30s. L'analyse est en cours et les détections de sources notables seront signalées dans une future circulaire. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20390 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : détection Swift-XRT d'ATLAS17aeu DATE: 17/01/07 13:33:36 GMT DE: Phil Evans à l'U de Leicester

            3,0 d après le temps de déclenchement GW). La source optique est clairement détectée dans les trois filtres, avec les magnitudes AB suivantes (voir aussi Kasliwal et al., LVC Circ. 20393) g = 22,45 +/- 0,05 r = 22,08 +/- 0,05 i = 21,96 +/- 0,05 Le SED résultant est raisonnablement bien ajusté par une loi de puissance (fnu

            0.9. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20398 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Candidats transitoires optiques iPTF DATE : 17/01/08 02:57:57 GMT DE : Mansi M. Kasliwal à Caltech MM Kasliwal (Caltech), LP Singer (NASA/GSFC), E. Karamehmetoglu (OKC), SB Cenko (NASA/GSFC), R. Quimby (SDSU), D. Cook (Caltech), T. Barlow (Caltech), V. Bhalerao (IUCAA), J. Rana (IUCAA), A. Goobar (OKC), J. Sollerman (OKC), R. Amanullah (OKC), Y. Cao (UW Seattle), AA Miller (Northwestern/Adler) rapport au nom des collaborations iPTF et GROWTH : Nous avons effectué des observations en mosaïque de LIGO/Virgo G268556 (LVC, GCN 20364) à l'aide du Palomar 48- télescope Oschin pouces (P48). En raison de la météo, nos observations n'ont commencé que le 2017-01-07 UTC. L'île de probabilité nord de la localisation mise à jour de LALInference (LVC, GCN 20385) était observable depuis Palomar pendant la majeure partie de la nuit. À partir de 13h03 UT (2,88 jours après le déclenchement du LIGO), nous avons imagé 85 des champs deux fois ou plus, couvrant 622 degrés carrés. Nous estimons une probabilité a priori de 32 % que ces champs contiennent le véritable emplacement de la source. Au cours du tri préliminaire des sources variables candidates à l'aide de la soustraction d'images à la fois par notre pipeline IPAC (Masci et al. 2016) et notre pipeline NERSC (Cao et al. 2016), et en appliquant les procédures de vérification iPTF standard, nous avons signalé les candidats transitoires optiques suivants pour un suivi ultérieur -up: nom RA Dec time mag z notes -------- ---------- ---------- ----- ----- -- ---- --------- iPTF17bo 132.510142 +46.663565 06:13 18.57 0.038 =ATLAS16ecj (GCN 20377) iPTF17bq 132.192751 +44.006807 06:11 19.11 0.054 spec-z iPTF17bs 128.827313 +44.022911 06:11 20.35 0.049 photo -z iPTF17bt 130.174781 +39.306960 06:08 20.05 0.1166 spec-z iPTF17bu 124.471393 +40.726652 06:06 20.69 0.0608 spec-z iPTF17bv 124.186115 +41.266753 06:06 19.23 0,039 spec-z iPTF17cc 125.3368.09 06:00z-spéc iPTF17ce 122.265555 +24.773640 05:55 20.19 0.350 photo-z iPTF17cf 122.967123 +25.422642 05:55 19.06 0.199 photo-z iPTF17ch 123.698029 +27.836746 05:53 20.22 0.118 photo-z iPTF17ck 115.465769 +29.353904 07: 08 19.18 0,169 photo-z iPTF17cp 115.146554 +17.018280 07:05 19.90 0,072 spec-z iPTF17cs 115.613615 +13.805968 07:03 19.48 0,066 photo-z iPTF17cv 114.643374 +23.994179 07:01 20.60 0,081 photo-z iPTF17cv. 0,069 photo-z iPTF17dn 115.013574 +13.340217 09:11 19.08 0,037 photo-z iPTF17du 114.886641 +10.661666 07:15 20.05 0.412 photo-z iPTF17dz 126.106981 +24.997750 09:40 19.33 0.235 photo-z iPTF17eb 118.198.169444 0.5:10 -z iPTF17ec 111.440505 +17.716475 09:13 19.50 pas de redshift disponible iPTF17ee 146.552954 +60.363235 10:07 19.15 0.102 éventuellement variable iPTF17ef 117.10532 +20.863792 07:06 20.32 0.162 photo-z iPTF17eh 116.453873 +19.318206 0.0:07 +25.736748 09:29 19.56 0.101 photo-z iPTF17ej 116.903063 +25.599466 09:29 20.40 0.543 photo-z iPTF17ep 137.758943 +62.963989 09:38 19.97 0.115 photo-z iPTF17et 126.46248 +32.611008 07:30 + 19.3005340 iPTF spec-17- 07:14 20.19 0.538 pho to-z iPTF17fa 130.091957 +38.723745 06:08 19.94 0.673 photo-z iPTF17fb 123.253486 +41.307429 06:06 20.38 0.282 photo-z iPTF17fc 123.845936 +40.118490 06:04 19.78 0.067 photo-z Certains transitoires supplémentaires non énumérés ci-dessus sont tombés juste en dehors du 90 % contour de localisation contour, par ex. iPTF17cw 135.909904 +43.097300. Les positions sont indiquées dans l'ICRS. Les heures sont en UTC. Les grandeurs sont basées sur la soustraction d'image, elles sont dans le filtre Mold R et dans le système AB, calibrées par rapport aux sources ponctuelles dans SDSS comme décrit dans Ofek et al. 2012. Aucun des transitoires ci-dessus ne montre d'antécédents de détection dans les images d'archives iPTF. Tous les transitoires ci-dessus coïncident avec une galaxie visible dans les images iPTF et/ou SDSS. Les décalages vers le rouge spectroscopiques ou photométriques d'archives des galaxies hôtes probables des transitoires sont indiqués ci-dessus. Parmi les transitoires, ceux qui sont les plus cohérents avec l'estimation de la distance directionnelle de LIGO (par exemple, |[distance galaxie] - [distance moyenne GW]| T. Sakamoto, A. Yoshida, Y. Kawakubo, M. Moriyama, Y. Yamada (AGU), K. Yamaoka (Nagoya U), S. Nakahira (JAXA), I. Takahashi (IPMU), Y. Asaoka, S. Ozawa, S. Torii (Waseda U), Y. Shimizu, T. Tamura ( Kanagawa U), W. Ishizaki (ICRR), ML Cherry (LSU), S. Ricciarini (U de Florence), PS Marrocchesi (U de Sienne) et la collaboration CALET : Le CALET Gamma-ray Burst Monitor (CGBM) fonctionnait au moment du déclenchement de G268556 (GCN Circ. 20364).Aucun déclencheur CGBM embarqué ne s'est produit au moment de l'événement. Sur la base de la carte du ciel de localisation de LIGO BAYESTAR, l'arc sud de la zone à haute probabilité se trouvait dans le champ de vision du CGBM. Les probabilités LIGO additionnées à l'intérieur du champ de vision HXM et SGM sont de 37% et 40%. Sur la base de l'analyse des données de la courbe de lumière avec une résolution temporelle de 0,125 s de -60 s à 60 s à partir du temps de déclenchement, nous n'avons trouvé aucun excès significatif autour du temps de déclenchement dans le HXM (7-1000 keV) ou le SGM (0,1 -20 MeV). Le calorimètre CALET (CAL) fonctionnait en mode de déclenchement à haute énergie au moment du déclenchement de G268556. En utilisant les données CAL, nous avons recherché des événements de rayons gamma au-dessus de 10 GeV de -60 s à +60 s à partir du temps de déclenchement GW et n'avons trouvé aucun candidat. La somme des probabilités LIGO à l'intérieur du champ de vision CAL est

            10 fois par jour. La limite supérieure pour le flux 1s-GRB dans 50-300 keV est de 0,5 cm-2*s-1 équivalent à 1e-7 erg/cm2 pour les spectres GRB typiques. Ce message peut être cité. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20404 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : GWAC_F60B (60cm) follow- jusqu'à deux événements de EWE001 et EWE002 DATE : 17/01/09 12:50:04 GMT DE : Chao Wu au NAOC JY Wei (NAOC), L.P. Xin (NAOC), X.M. Meng (NAOC), X.H. Han (NAOC), N.Leroy (LAL), S. Antier (LAL), C. WU (NAOC), L. Huang (NAOC), Y. Xu (NAOC), H.B. Cai (NAOC), J. Wang (NAOC), X.M. Lu (NAOC), Y.L. Qiu (NAOC), J.S. Deng (NAOC), L. Cao (NAOC), S. Wang (NAOC), L. Jia (NAOC), S.C. Zou (NAOC), S.F. Liu (NAOC), c.r. Feng (NAOC), H.L. Li (NAOC), D.W. Xu (NAOC), Y.J. Xiao (NAOC), W.L. Dong (NAOC), Y.T. Zheng (NAOC), E.W.Liang (GXU), X.G. Wang (GXU), Y.G. Yang (HBNU), B. Cordier (CEA), S.N. Zhang (NAOC), S. Basa (LAM), BB Wu (IHEP), Jean-Luc Atteia (IRAP), D. Götz (CEA), C. Lachaud (APC) au nom du groupe d'astronomie gravitationnelle SVOM rapport : Nous a pris des images sur l'emplacement de deux événements de EWE001 et EWE002 (Liu et al LVC Circ. 20382) avec notre télescope GWAC_F60B (60cm), qui est dédié à identifier les candidats transitoires trouvés par GWAC (une partie de l'instrument au sol de la mission SVOM) à Observatoire de Xinglong, Chine. Les observations ont été obtenues en bande R pendant 15 X 900s expoures pendant 16:49:29 et 22:02:03 (UTC) le 8 janvier 2017. Les deux événements correspondent à des objets connus dans le catalogue USNO-B1.0. . -------------------------------------------------- --------------------- EWE001 : mag_R = 16,98 mag_R2(dans USNO) = 15,35 EWE002 : mag_R=16,77 mag_R2(dans USNO) = 16,57 ----- -------------------------------------------------- ----------------- L'incertitude photométrique est

            5%. L'étoile de comparaison est un objet avec mag_R2 = 16.17 (09:13:19.611 61:05:44.13 J2000). //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20406 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Triangulation IPN du GRB 170105A ( association avec ATLAS17aeu) DATE : 17/01/09 16:38:27 GMT DE : Dmitry Svinkin à Ioffe Institute D. Svinkin, S. Golenetskii, R. Aptekar, D. Frederiks, A. Tsvetkova, A. Kozlova et T Cline au nom de l'équipe Konus-Wind, K. Hurley, au nom de l'IPN, et A. von Kienlin, X. Zhang, A. Rau, V. Savchenko, E. Bozzo et C. Ferrigno, au nom de l'équipe INTEGRAL SPI-ACS GRB, rapport : Le GRB 170105A à spectre mou de longue durée a été détecté par POLAR (Marcinkowski et al., GCN Circ. 20387), AstroSat (CZTI Sharma et al., GCN Circ. 20389) , Konus-Wind et INTEGRAL (SPI-ACS) à environ 22447 s UT (06:14:07). Nous avons triangulé ce GRB en un anneau Konus-INTEGRAL centré à RA(2000)=129,749 deg (08h 38m 60s) Dec(2000)=+27.904 deg (+27d 54' 14"), dont le rayon est 34.255(-14.832, +1,812) deg (3 sigma). Cette localisation peut être améliorée. La distance entre l'axe de l'anneau et le transitoire optique ATLAS17aeu rapporté par Tonry et al. (LVC Circ. 20382) est de 0,57 degrés, renforçant l'association du transitoire avec le GRB initialement suggéré par Kasliwal et al. (LVC Circ. 20393). Une carte de triangulation est publiée sur http://www.ioffe.ru/LEA/GRBs/GRB170105_T22450/IPN/. Comme observé par Konus-Wind, le burst avait une fluence de 2,56(-0,13,+0,18)x10^-6 erg/cm2, et un flux d'énergie de pointe de 64 ms, mesuré à partir de T0-0,204 s, de 2,47(-0,30,+0,58)x10^-6 erg /cm2/s (tous deux dans la gamme d'énergie 20 keV - 10 MeV). La courbe de lumière Konus-Wind de ce GRB est disponible sur http://www.ioffe.ru/LEA/GRBs/GRB170105_T22450/. //// /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////// TITRE : GCN CIRC NUMÉRO ULAR : 20407 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Observations du spectre Gemini et Pan-STARRS d'ATLAS17aeu DATE : 17/01/09 16:52:22 GMT DE : SJ Smartt at Queens U Belfast KC Chambers (IfA), S. Smartt (QUB), J. Tonry, L. Denneau, A. Heinze, B. Stalder, H. Weiland (IfA), CW Stubbs (Harvard), KW Smith (QUB), T.-W. Chen (MPE), T. Kruehler (MPE), DR Young (QUB), A. Rest (STScI), M. Coughlin (Harvard), ME Huber (IfA), DE Wright (QUB), H. Flewelling, EA Magnier , ASB Schultz, C. Waters, RJ Wainscoat (IfA) Suite à notre découverte d'ATLAS17aeu (Tonry et al. GCN 20382), nous avons pris un spectre avec Gemini-North + GMOS (réseau R400, 4491-8778 Angs) sur MJD = 57761.595. Nous avons également pris une image en bande r la même nuit. Le spectre a un continuum bleu sans relief, avec un rapport signal/bruit dans le continuum S/B

            10 à 7000Angs. Il n'y a pas de lignes d'émission ou d'absorption claires visibles qui peuvent ancrer une estimation du décalage vers le rouge. Le spectre n'est pas sans rappeler certaines rémanences GRB comme le montre la compilation de Fynbo et al. 2009, ApJS 185, 526 par ex. GRB060512, à z

            2.1, GRB061110A (z=0,7578), GRB070129 (pas d'estimation de z, mais inférieur à z SJ Smartt, (QUB), KW Smith (QUB), ME Huber (IfA), KC Chambers (IfA), DR Young, DE Wright (QUB ), M. Coughlin (Harvard), L. Denneau, H. Flewelling, A. Heinze, EA Magnier (IfA), A. Rest (STScI), B. Stalder (IfA), ASB Schultz, CW Stubbs (Harvard) J Tonry, C. Waters, RJ Wainscoat, H. Weiland (IfA) Suite à Chambers et al. GCN 20383, nous rapportons que nous avons couvert 632 degrés carrés la première nuit (début 57758.3) . Nous estimons que cela correspond à une probabilité de contenant la source de 33 %. Nous avons depuis réduit cette zone à la région centrale à plus forte probabilité, en récupérant 357 degrés carrés et une probabilité de confinement de 26 % (basé sur la carte LALInference, GCN 20385). Les images ont été prises dans le Pan-STARRS i-band dans une série d'expositions superposées de 45 s, avec généralement 4 à 8 images à chaque position. Celles-ci ont été combinées en piles et soustraites de l'image de référence Pan-STARRS1 3Pi (Chamb ers et al. arXiv:1612.05560, et disponible sur http://panstarrs.stsci.edu). En utilisant des techniques discutées dans Smartt et al. (2016, MNRAS, 462, 4094), nous avons localisé et vérifié les transitoires avec des filtres de qualité et un algorithme d'apprentissage automatique sur les images. Nous récupérons 6 objets iPTF et 15 anciens transitoires connus avant l'alerte GW (donnés à la fin pour être complet). ATLAS17aeu a été récupéré comme discuté dans Chambers et al. (GCN 20407) Dans le tableau suivant, nous donnons nos 55 cibles, triées par magnitude. La tendance de la courbe de lumière est indiquée (tendance LC), indiquant le changement d'amplitude entre la première et la dernière MJD de détection. Pour sélectionner ces cibles, nous avons requis un minimum de 2 détections sur 2 nuits distinctes. Notre zone est complètement dans l'empreinte SDSS DR12, et nous donnons les décalages vers le rouge (p pour photométrique et s pour spectroscopique) des galaxies hôtes. Les objets sans hôte évident sont étiquetés « sans hôte ». Certaines cibles coïncident avec des sources faibles dans SDSS pour lesquelles la séparation étoile/galaxie et les estimations de photo-z ne sont pas fiables et nous les notons. Nous avons supprimé l'AGN évident et l'AGN candidat (faible variabilité associée aux noyaux de galaxies), ainsi que les variables stellaires. Dans les commentaires, nous notons des coïncidences iPTF (Singer et al. GCN 20401 Kasliwal et al. GCN 20364). Un petit nombre de candidats ont un faible facteur d'apprentissage machine réel faux (RB) et doivent être traités avec prudence. Tous ont été scannés par des examinateurs humains. Les redshifts photométriques de SDSS ne doivent pas être utilisés comme un filtrage robuste pour la distance (voir la discussion dans Smartt et al. 2016), mais nous les fournissons comme guide. Nous ciblons les objets avec des courbes de lumière changeantes avec Gemini+GMOS. Nom RA DEC LC tendance Premier mjd mag Dernier mjd z Commentaire PS17df 08:50:02.42 +46:39:48.8 évanouissement 00.09 57758.43699 18.39 57759.4911 0,038 s iPTF17bo PS17fg 08:48:46.25 +44:00:24.6 évanouissement 00.15 57758.43699 18.39 57759.4911 0,038 s iPTF17bo PS17fg 08:48:46.25 +44:00:24.6 évanouissement 00.15 5789758.4271.488 18.15 s iPTF17bq PS17fr 08:11:52.10 +25:25:21.4 en hausse 00.57 57758.43263 19.19 57761.4619 0.199 p iPTF17cf PS17fe 09:00:21.22 +63:50:49.8 en baisse 00.09 57758.39189 19.60 57759.4726 0.245 p PS17.59 09:14:54:30 28:34.4 évanouissement 00.04 57758.42705 19.75 57759.4660 0,045 s 0.6" du noyau PS17dp 09:00:51.09 +45:26:44.3 montant 00.06 57758.39978 19.97 57759.5043 0,051 s PS17gl 08:34:50.85 +61:13:02.2 montant 00.07 57758.39093 0,038 s PS17ft 08:16:52.72 +26:27:25.3 évanouissement 00.05 57758.44356 20.05 57761.4790 0,042 s PS17fs 08:14:47.53 +27:50:12.2 évanouissement 00.11 57758.45845 20.09 57761.4891 0,118 p iPTF17ch PS17bz 08:04:49.22 19:48.8 décoloration 00.08 57758.40250 20.23 57761.4809 0.047 s PS17fb 08:49:18.13 +44:38:31.1 montant 00.01 57758.41320 20.30 57759.4831 0,151 p PS17fh 07:55:14.13 +26:25:11.5 fondu 00.14 57758.39608 20.32 57761.4492 0,119 p PS17fw 08:19:05.64 +23:20:42.8 fondu 00.04 57758.40905 20.35 57761.4478 0,034 p PS17gb 08:21:17.00 +51:10:17.1 en hausse 00.13 57758.38839 20.36 57759.4635 0.197 p PS17fa 08:47:22.51 +51:08:17.4 en baisse 00.02 57758.44371 20.41 57759.4865 0.497 p PS17en 08:40:22.10 +38:43:25.0 en baisse 00.07 57758.44053 20.41 57731.4923 0.613 p PS17en 08:40:22.10 +38:43:25.0 en baisse 00.07 57758.44053 20.41 57731.4923 :00.78 +41:18:26.9 en hausse 00.00 57758.42812 20.43 57761.4760 0.282 p iPTF17fb PS17er 08:41:57.26 +40:55:07.7 en hausse 00.36 57758.45114 20.44 57761.4854 0.296 p PS17fj 07:59:30.67 +28:27:03.8 en baisse 1011.37 57758.4 20.46 57761.4771 sans hôte PS17fl 08:02:09.73 +28:49:44.7 en hausse 00.32 57758.42406 20.47 57761.4876 0,080 p PS17dw 07:49:25.36 +20:28:00.6 évanouissement 00.05 57758.38695 20.48 57759.4846 0,171 p PS1715.52 08:18:18:18:18 45:03.4 décoloration 00.06 57758.45210 20.56 57761.5017 0.188 s PS17gf 08:24:43.98 +35:29:45.8 montée 00.14 57758.46042 20.62 57761.4786 0.362 p PS17gr 0 8:20:14.14 +27:13:44.2 décoloration 00.20 57759.47191 20.64 57761.4792 sans hôte PS17gk 08:33:00.93 +38:51:04.7 décoloration 00.18 57758.43419 20.68 57761.4721 0,163 p PS17fy 08:19:47.91 +42:39:45.9 décoloration 00.09 57758.41450 20,73 57761.4678 0,166 p PS17gv 08:54:41.22 +57:10:45.9 en hausse 00.08 57758.46079 20.82 57759.5027 0,076 p PS17gm 08:35:15.00 +48:27:06.2 décoloration 00.04 57758.44909 20.83 57759.4940 0,159 p PS1736f. 48:06:38.9 décoloration 00.04 57758.42693 20.84 57759.4803 sans hôte PS17dk 08:55:48.76 +46:55:04.8 montée 00.10 57758.42465 20.85 57759.4746 0.567 p PS17fp 08:06:52.00 +34:18:04.4 décoloration 00.22 57758.43612 20.4726 0,1 567 p PS17fp 08:06:52.00 +34:18:04.4 décoloration 00.22 57758.43612 20.4726 0,1 08:02:26.56 +26:20:07.5 décoloration 00.05 57758.42467 20.85 57761.4661 sans hôte faible facteur RB PS17dj 08:54:13.87 +48:19:42.7 en hausse 00.05 57758.44299 20.86 57759.4844 0.382 p PS17ea 08:30:11.01 +32:57: 35.8 montant 00.32 57758.43602 20.88 57761.5046 0.110 p PS17fn 08:05:51.40 +28:42:51.9 montant 00.59 57758.44882 20.88 57761.4973 0.072 p PS17ga 08:20:47.13 +30:24:47.9 évanouissement 00.03 57758.45271 20.90 57761.4895 r=22.35, faible source PS17fo 08:06:49.10 +28:16:05.9 montant 00.27 57758.44882 20.92 57761.4804 0.179 p PS17gg 08:30:06.42 +48:28:34.4 évanouissement 00.17 57758.43638 20,93 57759.4841 0,144 p faible facteur RB PS17cj 08:10:23.04 +23:59:52.6 évanouissement 00.10 57758.39319 20.94 57761.4614 r=22.9, source faible PS17dh 08:50:43.44 +56:42:44.0 en hausse 00.06 57758.43403 20.95 5758.4340.4998 hôte sans 08:17:35.59 +47:05:06.3 montant 00.23 57758.41830 20.95 57761.4746 0,040 s PS17ei 08:37:00.85 +38:42:47.2 évanouissement 00.01 57758.44228 20.98 57761.4775 sans hôte PS17fz 08:19:57.24 +45:12:59.8 évanouissement 00.17 57758.44267 21.14 57761.4625 0,175 p PS17gj 08:32:56.15 +41:12:22.3 en hausse 00.08 57758.44494 21.17 57761.4882 0,276 p PS17ec 08:35:47.59 +46:25:09.4 en hausse 00.11 57758.46003 21.24 57759.4855 0.403 p PS1730.92 08: 36:26:24.8 évanouissement 00.08 57758.40284 21.33 57761.4500 sans hôte PS17dz 08:24:48.80 +30:53:37.3 évanouissement 00.10 57759.48293 21.35 57761.4982 0.308 p PS1 7el 08:39:41.07 +39:24:30.2 décoloration 00.03 57758.45160 21.37 57761.4788 sans hôte PS17gt 08:11:47.50 +37:44:39.4 montée 00.12 57759.47465 21.42 57761.4739 0.348 s PS17cw 08:38:37.02 +42:57:05.4 décoloration 00.12 57758.44623 21.46 57761.4923 0.35 p PS17gw 08:48:29.00 +43:24:48.4 en hausse 00.05 57759.47696 21.54 57761.4915 sans hôte PS17gd 08:23:08.94 +43:55:57.1 en hausse 00.06 57758.44611 21.56 PS5761.4711 fa r=2172.4, 23:44.47 +36:53:39.2 en hausse 00.15 57759.49179 21.62 57761.4837 0.224 p PS17gs 08:11:41.68 +38:28:22.4 en baisse 00.06 57759.47749 21.63 57761.4760 r=22.45, source faible PS17gu 08:11:48.78 +37:18: 50.3 fading 00.19 57759.46588 21.99 57761.4715 r=22,faible source Cet objet n'a été détecté qu'une nuit (nous n'avons aucune couverture de la zone spécifique par la suite), mais a un facteur RB élevé et coïncide avec une galaxie en formation d'étoile. Par conséquent, cela semble réel, mais nous avertissons que nous n'avons pas de détections nocturnes multiples. PS17co 08:13:46.29 +18:59:02.4 en hausse 00.02 57758.40522 18.30 57758.4070 0,124 s Les transitoires suivants ont tous été récupérés dans notre imagerie, mais ont été découverts et signalés bien avant la découverte de G268556. AT2017M 08:23:09.79 +25:53:22.9 alias MLS150212-082310+255323 AT2017N 08:25:42.74 +39:19:00.6 PS1-14amh 07:55:40.63 +26:46:18.0 SN2016hrv 08:33:21.92 +52:31:50.4 ASASSN-16el 08:56:39.07 +52:06:08.0 AT2016iyx 08:43:24.73 +37:32:45.8 AT2016jax 08:32:53.76 +42:08:01.6 SN2016gil 08:10:13.72 +33:57:25.6 SN2016ins 08:07:27.35 +25:07:47.3 AT2016jau 08:00:40.94 +28:19:31.8 SN2016hqh 07:57:05.78 +23:08:55.2 AT2016jci 07:56:05.83 +28 :22:35.3 AT2016jay 09:21:43.35 +61:31:59.6 AT2016hys 08:14:42.11 +38:24:08.5 ////////////////////// //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// //////// TITRE : NUMÉRO DE CIRCULAIRE GCN : 20411 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Spectroscopie du télescope de Liverpool des candidats iPTF DATE : 17/01/09 21:50:14 GMT DE : Iain Steele à Liverpool/JMU Liverpool Spectroscopie au télescope de l'iPTF-17bq et de l'iPTF-17ee IA Steele, A.S. Piascik, M.J.Darnley, C.M. Copperwheat (LJMU), M. M. Kasliwal (Caltech) et D. Perley (Dark Cosmology Centre, Copenhague) rapportent au nom d'une collaboration plus large. Nous rapportons la spectroscopie des homologues iPTF iPTF-17bq et iPTF-17ee. Les données ont été obtenues avec le spectrographe SPRAT du télescope de Liverpool, La Palma, dans la nuit du 08 janvier 2017 avec une résolution R=350 et une gamme de longueurs d'onde de 400-800nm. Dans les deux cas, le transitoire n'a pas pu être clairement distingué de la galaxie hôte dans nos spectres, qui ont été obtenus dans des conditions médiocres (

            2 arcsec) voir. iPTF17-bq montre un spectre de galaxie avec un décalage vers le rouge (SNID) z=0,059 et des raies d'émission de type AGN. iPTF17-ee montre un spectre de galaxie avec un décalage vers le rouge (SNID) z=0,085. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20413 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : la position ATLAS17aeu est cohérente avec GRB170105A DATE: 17/01/10 06:15:41 GMT DE: Varun Bhalerao à IUCAA Varun Bhalerao (IUCAA), Sujay Mate (IUCAA), Dipankar Bhattacharya (IUCAA), Sukanta Bose (IUCAA), Gulab Chand Dewangan (IUCAA), Ranjeev Misra (IUCAA), Sanjit Mitra (IUCAA), AR Rao (TIFR), Tarun Souradeep (IUCAA), Santosh Vadawale (PRL), au nom de l'équipe Astrosat CZTI rapport : Bhalerao et al. (GCN Circ. 20412) ont utilisé AstroSat CZTI pour déduire que GRB170105A est un long GRB, et l'ont localisé à un

            Région de 550 degrés carrés (1-sigma). Cette région comprend 3,9% de probabilité de contenir le déclencheur LIGO G268556, sur la base de la carte du ciel révisée LALInference (Greco et al, 20385). Le chevauchement avec la triangulation IPN (Svikin et al., GCN Circ. 20406) est d'environ 50 degrés carrés. La position d'ATLAS17aeu (Tonry et al., GCN Circ. 20382) est marginalement en dehors de la région d'erreur AstroSat CZTI, cohérente à mieux que 1,1 sigma. Cela indique en outre que ATLAS17aeu est la rémanence de GRB170105A (Kasliwal et al., GCN Circ. 20393). //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20415 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Swift-XRT confirme que ATLAS17aeu s'estompe dans les rayons X DATE: 17/01/10 09:45:26 GMT DE: Phil Evans à l'U de Leicester

            1,5 dans le continuum. Aucune raie d'émission ou d'absorption évidente n'est détectée dans le spectre. Pour rechercher des caractéristiques d'une source galactique à z=0, nous avons fixé une limite de flux 3-sigma autour de 6563 Angstrom de 3,3e-17 ergs/s/cm^2/A. Ce résultat est cohérent avec Chambers et al. (LVC GCN #20407) qui a rapporté un spectre sans particularité d'ATLAS17aeu obtenu avec Gemini. iPTF17cw a été observé le 2017-01-07.55 avec un temps d'exposition total de 20 min qui se traduit par un rapport signal sur bruit

            11 dans le continuum. Le spectre montre un continuum bleu culminant autour de 3850 Angstroem (cadre de repos) avec des caractéristiques faibles et larges. Nous avons trouvé une bonne correspondance du spectre avec le pré-maximum SNIc-BL SN1998bw à z=0,093. Le décalage vers le rouge est cohérent avec le photoz=0.101±0.0279 dérivé par SDSS pour la galaxie hôte. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20420 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Spectroscopie du télescope de Liverpool d'iPTF17bv et iPTF17ck DATE : 17/01/10 21 : 45 : 03 GMT DE : Iain Steele à Liverpool/JMU IA Steele, A.S. Piascik, M.J.Darnley, C.M. Blé cuivré (LJMU), M. M. Kasliwal (Caltech) et D.A.Perley (Dark Cosmology Centre, Copenhague) au nom d'une collaboration de lager. Nous rapportons la spectroscopie des homologues iPTF iPTF17bv et iPTF17ck. Les données ont été obtenues avec le spectrographe SPRAT du télescope de Liverpool, La Palma, dans la nuit du 09 janvier 2017 avec une résolution R=350 et une gamme de longueur d'onde de 400-800nm. Notre spectre d'iPTF17bv est bruité, mais montre un spectre possible de Supernova Ic (post maximum) avec z=0,039. La galaxie hôte la plus proche est 2MASX J08164468+4115597 avec z=0,0385. iPTF17ck montre un spectre AGN/Galaxy probable avec un redshift z=0,121. L'hôte le plus proche est SDSS J074151.78+292114.1 (pas de redshift cité). //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20421 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Limite supérieure du télescope GMG de l'observatoire de Lijiang le ATLAS17aeu DATE : 17/01/10 23:03:21 GMT DE : Mansi M. Kasliwal à Caltech AKH Kong (NTHU/Oxford), J. Mao, X. Hou, J. Wang et J.-M. Bai (YNAO) Nous avons observé le champ du transitoire optique ATLAS17aeu (Tonry et al., LVC GCN 20382 Kasliwal et al., GCN 20398) qui se situe dans la région d'erreur de LIGO/Virgo G268556 (LVC, GCN 20364) avec le 2,4 -m Télescope GMG à l'Observatoire de Lijiang dans le Yunnan, en Chine. Nous avons obtenu une image en bande R avec le Yunnan Faint Object Spectrograph and Camera (YFOSC) le 2017-01-07 14:55:35 UT. ATLAS17aeu n'a pas été détecté avec une limite 3-sigma d'environ R

            23 mag. ATLAS17aeu a été détecté avec i=21,9 mag le 07-01-2017 08:05:33 UT (Kasliwal et al., GCN 20398) et a été proposé comme étant la rémanence du GRB 170105A. Notre observation indique que la source est plus faible que la décroissance suggérée en loi de puissance. Cependant, en raison de l'utilisation de différents filtres dans ATLAS, Palomar et Lijiang, la courbe de lumière doit être traitée avec prudence. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20422 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : recherche de données Swift/BAT DATE : 17/01/11 00:10:36 GMT DE : Takanori Sakamoto à Aoyama Gakuin U AY Lien (GSFC/UMBC), S.D. Barthelmy (NASA/GSFC), D.M. Palmer (LANL), T. Sakamoto (AGU), A. A. Breeveld (MSSL-UCL), A.P. Beardmore (U. Leicester), D.N. Burrows (PSU), S. Campana (INAF-OAB), S.B. Cenko (NASA/GSFC), G. Cusumano (INAF-IASF PA), A. D'Ai (INAF-IASFPA), P. D'Avanzo (INAF-OAB), V.D'Elia(ASDC), P.A. Evans (U. Leicester), N. Gehrels (NASA/GSFC), P. Giommi (ASI), C. Gronwall (PSU), J. A. Kennea (PSU), H.A. Krimm (CRESST/GSFC/USRA), N.P.M. Kuin (UCL-MSSL), D. Malesani (DARK/NBI), F.E. Marshall (NASA/GSFC), A. Melandri (INAF-OAB), B. Mingo (U. Leicester), J.A. Nousek (PSU), S.R. Oates (Unité de Warwick), P.T. O'Brien (U. Leicester), J.P. Osborne (U. Leicester), C. Pagani (U. Leicester), K.L. Page (U.Leicester), M. Perri (ASDC), J.L. Racusin (NASA/GSFC), B. Sbarufatti (INAF-OAB/PSU), M.H. Rapport de Siegel (PSU), G. Tagliaferri (INAF-OAB), E. Troja (NASA/GSFC/UMCP) au nom de l'équipe Swift : Nous rapportons les résultats de la recherche dans les données BAT dans les T0 +/- 100 s du Événement LIGO G268556 (Shawhan et al. GCN Circ. 20364) , où T0 est l'heure de déclenchement LIGO (2017-01-04T10:11:58:599 UTC). La position de pointage BAT à T0 est RA = 166,157 deg, DEC = 38,204 deg, ROLL = 81,247 deg. Le champ de vision BAT (>0.1 codage partiel) couvre 48% de la probabilité de localisation LIGO intégrée. Il n'y a pas de données d'événement BAT dans cette plage de temps (généralement les données d'événement ne sont collectées que pour

            1000 s autour du temps de déclenchement BAT). De plus, aucune détection significative (rapport signal sur bruit > 4 sigma) n'a été trouvée dans les courbes de lumière brute BAT avec des intervalles de temps de 64 ms, 1 s et 1,6 s, respectivement. En supposant un GRB court sur l'axe (100 % codé) avec un spectre typique dans la plage d'énergie BAT (c'est-à-dire un modèle de loi de puissance simple avec un indice de loi de puissance de -1,32 Lien & Sakamoto et al. 2016), le 4 -la limite supérieure de sigma dans la courbe de lumière groupée à 1 s correspond à une limite supérieure de flux (15-350 keV) de

            6,0 x 10^-8 erg/s/cm^2. BAT conserve une sensibilité réduite, mais significative, aux augmentations de taux pour les événements de rayons gamma en dehors de son champ de vision. Environ 19% de la probabilité de localisation LIGO intégrée était en dehors du FOV BAT mais au-dessus du limbe de la Terre à partir de l'emplacement de Swift, et les limites supérieures du flux correspondant pour cette région se situent à peu près dans un ordre de grandeur de celles du FOV. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20425 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : détection AMI 15 GHz d'ATLAS17aeu DATE: 17/01/11 12:58:07 GMT DE: Kunal Mooley à l'U d'Oxford KP Mooley, RP Fender (Oxford), A. Horesh (HUJI) rapport au nom d'une collaboration plus large Nous avons observé le transitoire optique ATLAS17aeu ( Tonry et al., LVC GCN 20382) situé dans la région d'erreur de LIGO/Virgo G268556 (LVC GCN 20364) avec l'AMI Large Array le 07 janvier 2017 UT. A 15,5 GHz, la densité de flux de la source est de 336+/-20 uJy. Nous surveillons actuellement cette source. Nous remercions le personnel de l'AMI d'avoir programmé cette observation. Étant donné que cette source est probablement la rémanence de GRB 170105A (par exemple, Kasliwal et al., LVC GCN 20393 Chambers et al., LVC GCN 20407), nous mettrons à jour la base de données AMI-GRB (http://4pisky.org/ami- grb/) avec les mesures. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20426 OBJET : LIGO/Virgo G268556/GW170104 : Observations de l'observatoire Campo Imperatore DATE: 17/01/11 14:51:16 GMT DE: Paolo D'Avanzo à INAF-OAB

            A. Giunta, A. Di Paola, M. Centrone, N. Napoleone, P. Tedesco (INAF-OAR), S. Covino, P. D'Avanzo, A. Melandri (INAF-OAB), L. Amati (INAF -IASF Bo), LA Antonelli, (INAF-OAR), S. Ascenzi (INAF-OAR), MT Botticella (INAF-OAC), M. Branchesi (Urbino University/INFN Firenze), S. Campana (INAF-OAB), E. Cappellaro (INAF-OAPD), V. D'Elia (INAF-ASDC), F. Getman (INAF-OAC), A. Grado (INAF-OAC), G. Greco (Urbino University/INFN Firenze), L. Limatola (INAF-OAC), M. Lisi (INAF-OAR), L. Nicastro (INAF- IASF Bo), E. Palazzi (INAF-IAFS Bo), E. Pian (SNS-Pise), S. Piranomonte (INAF-OAR), L. Pulone (INAF-OAR), A. Rossi (INAF-IASF Bo) , G. Stratta (Université d'Urbino/INFN Firenze), G. Tagliaferri (INAF-OAB), V. Testa (INAF-OAR), L . Tomasella (INAF-OAPD), S. Yang (INAF-OAPD), E. Brocato (INAF-OAR) au nom de GRavitational Wave Inaf rapport de l'équipe : Nous avons effectué des observations de LIGO/Virgo G268556 (LVC, GCN 20364) avec le Télescope Schmidt de 0,9 m situé à l'observatoire de Campo Imperatore (Italie). Les observations ont été prises dans la bande r-sloan le 04/01/2017 entre 18:49:58 TU et 20:31:15 UT (8,6-10,3 heures après le déclenchement) dans des conditions de ciel médiocres. La zone couverte de

            6 degrés carrés ont capturé une probabilité de confinement de

            1% de la carte LALInference (LVC, GCN 20385). La zone est divisée en 5 points de 1,15x1,15 degrés et 120 sec d'exptime chacun. La séquence de pointage a été générée à l'aide du script GWsky (https://github.com/ggreco77/GWsky) à partir de la région à haute probabilité de la carte du ciel de bayestar et en tenant compte de la masse d'air. Les 5 points sont centrés sur les coordonnées suivantes RA, Dec (J2000): 131.6290 +47.8526 131.6304 +48.8528 132.9895 +47.8364 132.9902 +48.8390 132.9896 +49.8408 Une analyse préliminaire de ces données ne révèle aucun homologue candidat évident jusqu'à une magnitude limite 3sigma r

            22.6 qui est probablement un hôte de galaxie naine. La source s'estompe maintenant. PS17fl : Le spectre a de fortes raies d'émission de la galaxie hôte r=18,47, donnant le redshift de z=0,081. Il est également proche du centre de l'hôte compact dans les cadres de référence PS1 (0,7 seconde d'arc) et le spectre GMOS est probablement contaminé par le flux continu de l'hôte car il n'est pas résolu dans les images 2D. Le spectre a un continuum bleu, cohérent avec la galaxie hôte. Si un continuum de galaxie (correspondant aux couleurs SDSS) est soustrait, des ajustements raisonnables du spectre sont trouvés pour un Ib ou Ic SN au niveau ou avant le pic. Il est possible qu'il soit toujours en hausse, car un ajustement à SN2005bf à -8 jours est raisonnable. L'absence manifeste de Si II signifie qu'un Ia est peu probable. Il est actuellement i = 20,17, soit M_i

            -17,7. PS17fn : PS17fn montre un continumm bleu et des raies d'émission galactique de H-alpha et [SII] à z = 0,074. Il existe un profil d'émission large et peu profond à la position de H-alpha. Le spectre est bruyant en dessous de 5 000 Angs (restframe), mais augmente avec une température continue du corps noir autour de 10 000 K. Il n'y a pas de bonne correspondance entre SNID et GELATO. Il s'agit probablement d'un très jeune type II, ce qui est cohérent avec la montée de la courbe lumineuse de 0,6 mag en 3 jours. Le mag actuel de i=20.27 correspond à un mag absolu de M_i

            -17.4. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20445 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : Observations du réseau TZAC TAROT avec TRE /TCA/TCH DATE : 17/01/13 10:10:50 GMT DE : Michel Boer au CESR-CNRS M. Boer, R. Laugier, K. Noysena (ARTEMIS - CNRS/UCA/OCA), A. Klotz ( IRAP - CNRS/UPS) rapport au nom de la collaboration TZAC. Le réseau de télescopes TAROT a observé une partie de la boîte d'erreur du déclencheur GW G268556 (Shawman et al., GCN 20364). Les observations ont eu lieu au TCA (observatoire TAROT OCA Calern, France), au TCH (TAROT Chili, ESO La Silla Observatory), et au TRE (TAROT Les Makes Observatory, La Réunion, France) au cours de leurs nuits respectives du 5 au 6 janvier et 6-7, 2017. Le champ de vision du TCA et du TCH est de 1,86° (carré) et de 4,2° pour le TRE. 4 champs ont été observés par le TCA, 5 pour le TCH et 9 pour le TRE, pour un total de 175 degrés carrés. exploré dans la zone d'erreur. La source ATLAS17aeu (Tony et al., GCN 20382) n'a pas été incluse dans nos champs. Les expositions ont duré 120 s sans filtre, ce qui a donné une amplitude limite approximative de R M. E. Huber (IfA), K. C. Chambers (IfA), T.-W. Chen (MPE), SJ Smartt, (QUB), KW Smith (QUB), DR Young, DE Wright, E. Kankare, R. Kotak, C. Inserra (QUB), M. Coughlin (Harvard), L. Denneau, H. Flewelling, A. Heinze, EA Magnier (IfA), A. Rest (STScI), B. Stalder (IfA), ASB Schultz, CW Stubbs (Harvard) J. Tonry, C. Waters, RJ Wainscoat, H. Weiland (IfA) Suite à notre campagne Pan-STARRS (Smartt et al, GCN 20410) et à la classification des transitoires (Chambers et al. GCN 20437), nous rapportons les spectres de deux autres objets au cœur des galaxies. -------------------------------------------------- ------------ PS17fr - possible SN ou TDE nucléaire lumineux ------------------------------ --------------------------------- PS17fr a été découvert en coïncidence avec le noyau d'une galaxie r=18.36 (SDSS J081152. 10+252521.3), avec un redshift photométrique z=0,199. La magnitude à la première époque MJD = 57758,433 (à partir de l'image de différence) était de i = 19,2, augmentant de 0,6 mag en 3 jours. Un spectre avec l'UH2.2m + SNIFS (R

            1300, 3200-10000A) a été prise sur MJD = 57997 et montre un large H-alpha, H-beta et He I 5876. Les profils de lignes sont asymétriques. Le fort H-alpha a une largeur à mi-hauteur de 5200 km/s, mais est soit à plusieurs composants, soit significativement asymétrique avec un excès rouge. En supposant que le centroïde de la vitesse maximale est représentatif de l'hôte et du transitoire, alors z = 0,1862 +/- 0,0003. Cela implique une magnitude absolue de M_r = -21.1. L'objet peut être une supernova superlumineuse de type II ou IIn. On note qu'il se situe dans le volume défini par la carte 3D LALInference, à une distance de luminosité de 918 Mpc (Ho=69, Omega_M=0.3, Omega_Lam=0.7). Comme il s'agit d'un transitoire nucléaire, une activité AGN est possible. Mais nous ne voyons pas de forts [N II], [OIII] ou [O II]. Une caractéristique faible proche de, mais pas exactement à la position attendue de [O III] 5007 est visible dans les données SNIFS. Un autre spectre est nécessaire pour confirmer. Un événement de perturbation de marée est également une explication possible. En résumé, il s'agit d'un transitoire exceptionnellement lumineux dans la carte du ciel LIGO et à une distance compatible avec les 80 % centraux de la distribution de probabilité. Un suivi plus poussé sur plusieurs longueurs d'onde est encouragé pour déterminer sa nature. Coordonnées : 08:11:52.11 +25:25:21.4 (J2000) ---------------------------------- --------------------------- PS17er - variabilité probable AGN/Seyfert 2 --------------- ----------------------------------------------- PS17er est aussi un transitoire ascendant (maintenant à i=20) au cœur de la galaxie r=19.2 SDSS J084157.26+405507.6. Un spectre avec Gemini-N+GMOS (réseau R400, 4491-8778 A) sur 57764.4223666319 montre qu'il est à un redshift de z=0.4064 par rapport aux [O III] 4959/5007 Angs, impliquant M_g = -21.3. Ces raies ont une largeur résolue de 700 km/s, et il existe une raie H-bêta plus large (4000 km/s) en émission. Le rapport Log([OIII]/Hb)

            0,8, est normal pour un AGN. En mode d'enquête régulier Pan-STARRS, nous avons vu diverses détections de i

            20 variabilité. Par conséquent, nous considérons qu'il s'agit probablement d'une activité Seyfert 2 en cours, similaire aux épisodes précédemment détectés dans le PSST (Huber et al. 2015, ATel 7153). //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20473 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : observations Swift-XRT de iPTF17cw DATE: 17/01/16 19:47:25 GMT DE: Phil Evans à l'U de Leicester

            dornic/events/G268556_fluenceE2.png (gwantares/[email protected]) en fonction de la direction de la source. Ces limites de fluence des neutrinos sont comprises entre 1 et 3 GeV/cm^ <2> selon la direction de la source. Pour un spectre de neutrinos E^ <-2>, 90 % des neutrinos du signal ANTARES sont dans la gamme d'énergie de 2,8 TeV à 3,2 PeV (valeur moyenne sur le ciel). A partir de la localisation 3D GW et des limites supérieures de fluence spectrale des neutrinos, les limites supérieures préliminaires de l'énergie totale rayonnée dans les neutrinos de haute énergie sur la carte du ciel GW sont calculées pour l'ancêtre de G268556 en fonction de la direction de la source en supposant aa E^ <-2>spectre neutrino intégrant dans la gamme [100 GeV-100 PeV] : https://www.cppm.in2p3.fr/

            dornic/events/G268556_energyE2.png (gwantares/[email protected]). Les limites totales d'émission de neutrinos se situent entre 10^ <54>et 10^ <55>ergs. ANTARES, installé dans les eaux profondes de la Méditerranée, est le plus grand détecteur de neutrinos de l'hémisphère nord. Il est principalement sensible aux neutrinos astrophysiques dans la gamme d'énergie TeV-PeV. À 10 TeV, la résolution angulaire médiane des neutrinos du muon est inférieure à 0,5 degré. Dans la gamme 1-100 TeV, ANTARES a la meilleure sensibilité à une grande partie du ciel austral. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// //////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20553 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : FLOYDS Spectrum of iPTF17cf/PS17fr Favorise une classification AGN DATE : 17/01/28 00:45:29 GMT DE : Griffin Hosseinzadeh chez LCOGT G. Hosseinzadeh, I. Arcavi, DA Howell, C. McCully (Las Cumbres Obs./UCSB) et S. Valenti (UC Davis) rapportent un spectre du candidat EM iPTF17cf/PS17fr (GCN 20398 & 20410) associé à l'événement d'onde gravitationnelle G268556 (GCN 20364) obtenu le 27 janvier 2017 UT avec l'instrument robotique FLOYDS monté sur le télescope de 2 mètres de l'observatoire de Las Cumbres Haleakala, Hawaï. Le spectre montre une large émission H-alpha et H-bêta et une éventuelle émission étroite [O III] au redshift z

            0,19, suggérant une classification AGN (cf. GCN 20459). //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN NUMÉRO : 20735 SUJET : LIGO/Virgo G268556 : ATLAS17aeu / GRB170105A - Hôte TNG détection de galaxie DATE : 17/02/25 12:26:47 GMT DE : Enzo Brocato à INAF-OA Roma A. Melandri (INAF-OAB), S. Piranomonte (INAF-OAR), M. Branchesi (Urbino University/INFN Firenze), S. Covino (INAF-OAB), P. D'Avanzo (INAF-OAB), V. D'Elia (INAF-ASDC), A. Rossi, (INAF-IASF Bo), L. Amati (INAF -IASF Bo), LA Antonelli, S. Ascenzi (INAF-OAR), MT Botticella (INAF-OAC), S. Campana (INAF-OAB), E. Cappellaro (INAF OAPd), F. Getman, A. Grado (INAF-OAC), G. Greco (Urbino University/INFN Firenze) , L. Limatola (INAF-OAC), M. Lisi (INAF-OAR), L. Nicastro (INAF-IASF Bo), E. Palazzi (INAF-IASF Bo), E. Pian (SNS-Pise), L. Pulone (INAF -OAR), G. Stratta (Université d'Urbino/INFN Firenze), G. Tagliaferri (INAF-OAB), V. Testa (INAF-OAR), L. Tomasella, S. Yang (INAF-OAPD), E. Brocato ( INAF-OAR) au nom du rapport GRavitational Wave Inaf TeAm (GRAWITA): Nous avons observé le champ du transitoire ATLAS17aeu (Tonry et al., GCN Circ. 20382) reconnu comme la rémanence possible du GRB170105A (Kasliwal et al., GCN 20393), précédemment rapporté par POLAR (Marcinkowski et al., GCN 20387) et détecté par AstroSAT CZTI (Sharma et al., GCN 20389). ATLAS17aeu a été proposé pour être associé à la galaxie SDSS J091312.36+610554.2 z=0,199, à une distance projetée de 75 kpc (Tonry et al., GCN Circ. 20382). Nous avons utilisé le télescope TNG équipé de DoLoRES en mode imagerie. Une exposition de 70 min (r`-sloan filter) a été obtenue à partir du 24/02/2017 20:48:16 TU. À la position de la rémanence, nous identifions une source étendue, que nous proposons comme étant la galaxie hôte du GRB. La photométrie d'ouverture de l'objet est r = 24,23 +/- 0,20, calibrée par rapport aux étoiles SDSS proches. Une analyse préliminaire montre que cette mesure ATLAS17aeu est supérieure de 2 magnitudes ou plus à la valeur attendue par l'ajustement de la décroissance de la rémanence obtenue à partir des observations précédentes. Nous remercions le personnel de TNG, en particulier Gloria Andreuzzi et Gianni Mainella pour avoir effectué les observations et l'astronome invité Matteo Pinomonti pour avoir consacré son temps d'observation à cette cible.[NOTE GCN OPS(02mar17) : à la demande de l'auteur, la ligne Objet a été modifiée de "G274296" à "G268556".] ////////////////////// /////////////////////////////////////////////////////////////// /////// TITRE : NUMÉRO DE CIRCULAIRE GCN : 21056 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : localisation affinée à partir de l'estimation des paramètres CBC DATE : 17/05/02 14:16:10 GMT DE : Christopher Berry à U of Birmingham/LVC Le rapport LIGO Scientific Collaboration and Virgo Collaboration : nous avons terminé une analyse d'estimation des paramètres bayésiens du candidat GW G268556 (GCN 20364) en supposant que le signal provient d'une coalescence binaire compacte (CBC) et en utilisant le dernier étalonnage de la GW données de contrainte. Les données sont toujours cohérentes avec une fusion de trous noirs binaires. Une localisation affinée du ciel est désormais disponible et peut être récupérée sur GraceDB (https://gracedb.ligo.org/events/G268556) : * LALInference_f.fits.gz, produit à l'aide d'une analyse bayésienne cohérente (Veitch et al. PRD 91, 042003) du signal GW complet, y compris la précession de spin, et incorporant les effets potentiels des erreurs d'étalonnage. Nous considérons cette carte du ciel LALInference comme la localisation la plus autorisée pour cet événement. La localisation est similaire en structure aux précédentes (GCN 20364 et 20385), avec deux arcs traçant une partie de l'anneau défini par le retard de 3 ms du temps d'arrivée entre les observatoires de Hanford et de Livingston. Les différences par rapport aux localisations précédentes sont principalement une conséquence de l'amélioration du calibrage des données. /////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////// TITRE : CIRCULAIRE GCN : 21153 OBJET : LIGO/Virgo G268556 : VERITAS Very High-Energy Observations Gamma-Ray DATE : 17/05/27 00:20:02 GMT DE : David A. Williams à UC Santa Cruz Reshmi Mukherjee (Barnard College et Columbia University) rapporte au nom de la collaboration VERITAS : Le télescope à rayons gamma VERITAS a été utilisé pour effectuer des observations de suivi de la région de localisation du candidat à ondes gravitationnelles G268556 entre le 05/01/2017 07:14:53 et 11:39:39 UTC. Au cours de cette période, la section nord de la zone de confinement à 50 % de l'événement était observable à une altitude supérieure à 50 ° depuis le site VERITAS et 39 expositions consécutives ont été effectuées pour couvrir la région de localisation en utilisant le champ de vision de 3,5 ° de diamètre de les télescopes VERITAS. Chaque pointage a été observé pendant 5 minutes, avec un espacement moyen entre les pointages de 1,83° pour permettre un certain chevauchement entre les champs voisins. Les observations couvrent environ 27 % de la probabilité de confinement de l'événement. Malheureusement, la majorité des expositions ont été affectées par la présence de nuages. De plus, l'un des quatre télescopes VERITAS était hors ligne pendant les deux derniers tiers des observations, diminuant la sensibilité de

            20%. Les résultats préliminaires de l'analyse des données VERITAS ne montrent aucune preuve significative d'émission de rayons gamma. Les observations effectuées par VERITAS sous un ciel clair en utilisant une stratégie d'observation similaire ont permis de détecter la nébuleuse du Crabe avec une signification élevée (> 10 écarts-types) en utilisant des expositions similaires avec les quatre télescopes. Dans des conditions idéales, ces observations de G268556 auraient été sensibles à une source de rayons gamma avec un flux supérieur à


            Tracer une grille AltAz sur une grille carrée de points RADec - Astronomie

            1) manquent de couverture CMB haute résolution et couvrent une superficie insuffisante et/ou ont une profondeur insuffisante pour nos objectifs scientifiques spécifiques. %Les sondages grand-angle existants (SWIRE et B"ootes) couvrent %seulement 58 deg$^2$ au total et n'ont pas de couverture CMB haute résolution, % les rendant inadaptés à bon nombre de ces objectifs scientifiques. Étant donné la rareté des quasars et des amas à $z$ élevés (densités spatiales comoving typiques $sim 10^<-9>$,Mpc$^<-3>$), nous avons besoin d'un volume d'enquête d'au moins $sim 10,$Gpc$^<3>$ à $z>1$, soit une zone d'étude de $sim 200,$deg$^<2>$. Nous proposons le Advanced Deep Infrared-Optical Survey (ADIOS), un levé de 200$,deg$^2$ aux profondeurs SWIRE (intégration 120s) dans les canaux IRAC 1 et 2 qui étendra l'héritage scientifique de au régime de grande surface. % Une combinaison inégalée de spectroscopie étendue et d'imagerie optique profonde, proche infrarouge, ultraviolet, rayons X, radio et millimétrique fait de l'équateur céleste dans la calotte galactique sud un emplacement idéal pour ADIOS ( voir S

            ef). %L'une des frontières importantes de l'astronomie CMB est l'analyse des petites échelles ($ heta 3000$, nous allons permettre une meilleure caractérisation du , détection potentielle du signal de , et des mesures améliorées de . %Nous nous concentrons également sur l'AGN qui semble jouer un rôle clé dans l'évolution des galaxies par le biais de processus de rétroaction (par exemple, Hopkins et al. 2008). %Les trous noirs supermassifs centraux (BHs ) et les sphéroïdes doivent avoir co-évolué, étant donné la relation étroite entre leurs propriétés (par exemple, Ferrarese & Merritt 2000 Gebhardt et %al. 2000) la plupart des galaxies massives ont hébergé un AGN à un moment donné. et les activités de fusion liées au % de carburant d'AGN, sont maintenant considérées comme ayant joué un rôle clé dans l'extinction de la formation d'étoiles et la création de galaxies elliptiques massives (par exemple, Croton et %al. 2006 Hopkins et al. 2008). limité en redshift, angle solide, plage dynamique de luminosité et/ou com plénitude aux objets obscurcis, laissant ouvertes des questions importantes sur la croissance des trous noirs, le rôle de la rétroaction et les halos de matière noire dans lesquels ils se trouvent. Les données IRAC couplées aux observations multi-longueurs d'onde existantes permettront un recensement AGN plus sur une large gamme de luminosités allant de $z=0$ à $>6$. %Avec un levé couvrant 200,deg$^2$, nos mesures de la et des AGN/quasars (en particulier à $z>3$) auront des erreurs suffisamment petites pour casser la dégénérescence entre les modèles concurrents pour le ravitaillement en AGN et la rétroaction. %Nous mesurerons la sur une large plage dynamique et le en fonction de la luminosité, avec des erreurs suffisamment petites pour briser la dégénérescence entre les modèles concurrents pour l'alimentation en AGN et la rétroaction. Les données ADIOS permettront également un large éventail de sciences auxiliaires, permettant des percées dans des domaines allant des et la de l'univers, aux études de la formation et des populations de . % et [MAS : Que vont nous dire ces études ?]. L'un des principaux objectifs de notre projet est de permettre la science communautaire en , en s'appuyant sur notre expérience avec les publications de données SDSS (beaucoup plus volumineuses). subsubsection étiqueter Bien qu'il existe un certain nombre de zones possibles du ciel dans lesquelles un levé de mission chaud de très grande envergure pourrait être effectué, l'existence d'une imagerie profonde complémentaire, spatialement uniforme, couvrant le proche UV jusqu'au millimètre (et une spectroscopie optique étendue), plaide fortement pour placer nos champs dans le SDSS ``Stripe 82'', situé sur l'équateur céleste centré approximativement sur 0,hrs en RA (Fig.

            ef). Le SDSS a imagé cette zone du ciel $sim$80 fois sur huit ans. La photométrie 5 bandes co-ajoutée résultante atteint environ 2 mag plus faible que le levé principal SDSS ($gsim24.5$, $isim23.3$ 5$sigma$ pour les sources ponctuelles) avec des incertitudes photométriques combinées au 1 % (Ivezi'c et al. 2007), tandis que les analyses individuelles donnent des informations détaillées sur la variabilité. %Les données ont été parfaitement calibrées, avec des incertitudes photométriques au niveau de 1\% (Ivezi'c et al. 2007). Une imagerie supplémentaire avec CFHT existe pour 170 deg$^<2>$ de Stripe 82 à une profondeur de $i=23,5$ (7$sigma$ galaxies) avec une excellente visibilité (quasars de 3,5$$. fi %Les données IRAC sont essentielles pour obtenir un échantillon AGN complet, en particulier les objets obscurcis, et affiner nos estimations de décalage vers le rouge photométrique. La couverture spectroscopique existante est limitée aux quasars de type 1 non obscurcis avec $i 3,5$ et aux objets obscurcis. < oindent f Selection & Photo- $z


            Voir la vidéo: Deepthroat by radec (Octobre 2022).