Astronomie

Date des solstices pré-0 après JC

Date des solstices pré-0 après JC


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai écrit un script basé sur les algorithmes astronomiques de Meeus pour calculer la position du soleil, de la lune, etc. jusqu'à environ 4000 av. Tout a l'air bien, sauf quand je vais à 4000 av. résultats et vu que nous avons des dates très similaires.

La précession signifie-t-elle que les solstices et les équinoxes peuvent changer à ce point ? Ou ai-je oublié une étape ?

Merci beaucoup.


Cela ressemble à un glissement du calendrier julien.

Le calendrier grégorien, celui que nous utilisons actuellement, a été créé pour résoudre un problème avec le calendrier julien : le fait que l'année solaire n'était pas exactement de 365,25 jours. En conséquence, par rapport à l'année civile, la date de l'équinoxe de printemps (et plus important encore à l'époque, Pâques) avançait.

Pour remédier à cela, dix jours calendaires en 1582 (ou jusqu'à treize jours calendaires en 1918, selon le temps qu'un pays particulier a attendu pour adopter le calendrier grégorien) ont été omis, et le calendrier grégorien a ajouté une modification à la règle du calendrier julien d'Un année bissextile tous les 4 ans : pas d'année bissextile sur les siècles qui ne sont pas divisibles par 400.

Si votre code passe automatiquement du calendrier grégorien au calendrier julien à l'année appropriée, l'adoption du calendrier julien se termine probablement à peu près aux jours attendus lorsque le calendrier julien a été adopté au milieu du premier siècle avant notre ère.

Mais tous les 400 ans en arrière, votre calendrier glisse d'environ trois jours supplémentaires.

Et à 4000 AEC, cela fait trente jours.


Le solstice de décembre et une possible étoile de Noël ?

Le solstice de décembre de cette année est à 5 h 02 HNE demain, le lundi 21 décembre. Ce sera le début officiel de l'hiver dans l'hémisphère nord et le début de l'été dans l'hémisphère sud. Ce jour sera également le jour le plus court de l'année dans l'hémisphère nord et le jour le plus long dans l'hémisphère sud. Pour les endroits de l'hémisphère nord, le soleil de midi apparaîtra à son plus bas absolu dans le ciel au solstice de décembre. Inversement, dans l'hémisphère sud, le soleil de midi sera à son maximum absolu dans le ciel au solstice de décembre (sauf dans les tropiques du sud).

L'inverse est vrai au solstice de juin (dans six mois). Au solstice de juin, le soleil sera à son point le plus septentrional, le soleil de midi étant le plus élevé pour les emplacements de l'hémisphère nord qui ne se trouvent pas dans les tropiques. Dans l'hémisphère sud, le soleil de midi sera le plus bas dans le ciel. Le solstice de juin marque le début officiel de l'été dans l'hémisphère nord et le début de l'hiver dans l'hémisphère sud.

A mi-chemin entre les solstices se trouvent les équinoxes de mars et septembre. Aux équinoxes, toutes les régions de la terre, à l'exception des pôles, connaissent douze heures de soleil au-dessus de l'horizon et douze heures de soleil au-dessous de l'horizon (le mot équinoxe vient du latin pour « nuit égale »). Les équinoxes sont les débuts traditionnels du printemps et de l'automne dans la plupart des cultures.

Beaucoup de gens sont surpris d'apprendre que le soleil ne se lève pas toujours à l'est et ne se couche pas toujours à l'ouest. Le soleil se lève plein est et se couche plein ouest uniquement aux équinoxes. Entre les équinoxes de mars et de septembre, le soleil se lève au nord-est et se couche au nord-ouest. C'est vrai dans le monde entier, sauf près des pôles. Inversement, entre les équinoxes de septembre et de mars, le soleil se lève au sud de l'est et au sud de l'ouest, également dans le monde entier. Au solstice de décembre, le soleil se lève le plus au sud de l'est possible et se couche le plus au sud de l'ouest possible.


BIBLIOGRAPHIE

E.M. Bruins et M. Rutten, Textes mathématiques de Suse, dans la série Mémoires de la Mission Archéologique en Iran (Paris. 1961).

O. Neugebauer, Mathematische Keilschrifttexte, 3 vol., qui est Quellen und Studien zur Geschichte der Mathematik, Astronomie und Physik, env. A, 3 (Berlin. 1935-1937). Cité comme MKT.

O. Neugebauer et A. Sachs, Textes mathématiques cunéiformes, qui est la série orientale américaine. 29 (New Haven, 1945). Cité comme TCM.

F. Thureau-Dangin. Textes mathématiques babyloniens (Leyde, 1938).

Le système sexagésimal , avant 2000 av. les Sumériens. les inventeurs de l'écriture cunéiforme, qui vivaient dans le sud de la Mésopotamie, utilisaient un système positionnel en base 60 pour écrire les nombres entiers et les fractions. « Positionnel » signifie que la valeur d'un chiffre dépend de l'endroit où il se trouve. Le symbole pour I, un coin vertical, peut désigner n'importe quelle puissance de 60 ou n'importe quelle puissance de 1/60. Les nombres entiers jusqu'à 59 ont été écrits dans le système décimal. Ainsi, 21 s'écrirait , les symboles pour 10 et 1 étant répétés aussi souvent que nécessaire. Au-delà de 59, les entiers étaient écrits comme des sommes de multiples de puissances de 60. Ainsi, 80 = 60 + 20 s'écrirait .

La façon normale d'écrire les fractions était de les exprimer en multiples de 1/60, ou de 1/60 2 , et ainsi de suite. Le dénominateur 60 n n'était pas écrit : il fallait l'inférer du contexte. Ainsi, 1 1/2 s'écrirait 1,30 et le lecteur devrait déterminer à partir du contexte s'il s'agit de I 1/2 ou 90, ou même 90 X 60 n ou 1 1/2 X 60 -n .

Après 2000 av. les scribes babyloniens et assyriens ont hérité ce système des Sumériens. avec l'écriture cunéiforme, qu'ils adaptèrent à leurs langues sémitiques.

En transcrivant des chiffres sumériens ou babyloniens, je suivrai la méthode introduite par O. Neugebauer, séparant les places sexagésimales successives par une virgule :

Si l'on sait que la première unité a la valeur 1, les entiers et les fractions seront séparés par un point-virgule :

En revanche, si l'on sait que la première unité a la valeur 60 2 . j'écrirai


Le solstice d'été est-il le même jour chaque année ?

Non, bien qu'il soit réduit à seulement trois jours.

Le solstice d'été peut se produire entre le 20 juin et le 22 juin de chaque année dans l'hémisphère nord selon le moment où le Soleil est directement au-dessus du tropique du Cancer à midi.

Le solstice d'été de cette année a commencé le lundi 21 juin 2021 à 4h31 BST.

Dans l'hémisphère sud, la date de juin marque le solstice d'hiver, ou le jour le plus court, quand ils ont le moins de lumière du jour.


le Solstice est un événement astronomique qui se produit deux fois, une fois en été et une fois en hiver, chaque année lorsque le Soleil atteint sa position la plus élevée dans le ciel, vu du pôle Nord ou Sud. Pendant les solstices, l'inclinaison de l'axe de la Terre (par rapport au Soleil) est maximale à 23° 26'.

Les solstices ont lieu le 20 ou 21 juin et le 21 ou 22 décembre de chaque année. En été, le jour du solstice est le jour le plus long de l'année et en hiver, le jour du solstice est le jour le plus court de l'année.

En juin, c'est le solstice d'été dans l'hémisphère nord et Solstice d'hiver dans l'hémisphère sud. En d'autres termes, sur Solstice de juin c'est l'heure d'été au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Russie, en Inde et en Chine et c'est le jour le plus long de l'année tandis que c'est l'heure d'hiver en Australie, en Argentine, au Chili, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud et c'est le plus court jour de l'année.

De même, en décembre, c'est le solstice d'hiver dans l'hémisphère nord et le solstice d'été dans l'hémisphère sud. En d'autres termes, pendant Solstice de décembre c'est l'heure d'hiver au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Russie, en Inde et en Chine et c'est le jour le plus court de l'année tandis que c'est l'heure d'été en Australie, en Argentine, au Chili, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud et c'est le jour le plus long de l'année.

Pour éviter toute confusion, les solstices sont de préférence appelés solstice de juin (solstice du nord) et solstice de décembre (solstice du sud). Le solstice d'été est également connu sous le nom de Solstice d'été.

Dans l'astrologie hindoue, le solstice d'été est connu sous le nom de Dakshinayana tropicale. cependant, Dakshinayana sidéral commence à Karka Sankranti - à partir de ce jour Asurakal commence ce qui n'est pas bon pour commencer un travail de bon augure.


Planète inclinable

Mais qu'est-ce qui cause le solstice d'hiver ? Notre planète a une inclinaison axiale (de 23,4°) par rapport à son plan orbital autour du soleil, ce qui se traduit par les saisons. Les solstices d'hiver et d'été, et les équinoxes de printemps et d'automne, sont les points extrêmes de chacune de ces saisons (voir image). En hiver, l'inclinaison de la Terre par rapport au soleil fait que la lumière du soleil s'étend sur une plus grande surface qu'en été. Cela fait également que le soleil se lève plus tard et se couche plus tôt, nous donnant moins d'heures d'ensoleillement et des températures plus froides.

Meniou/Wikipédia , CC BY-SA

Il se trouve que la direction de l'inclinaison de la Terre change avec le temps. Ces variations sont connues depuis l'époque des Grecs anciens. Hipparque, l'un des fondateurs des techniques astronomiques modernes, a écrit l'un des premiers catalogues complets d'étoiles en 129 av. Après avoir compilé son catalogue, il a remarqué que la position des étoiles avait changé par rapport à celles des enregistrements beaucoup plus anciens, tels que le Babylonien.

Fait intéressant, les étoiles semblaient avoir changé de position de la même quantité, et il s'est rendu compte que l'emplacement du nord dans le ciel avait dû se déplacer au cours des siècles intermédiaires. Actuellement, notre nord céleste est marqué par la position de l'étoile Polaris. Mais cela n'a pas toujours été le cas.

La rotation d'un objet en rotation, comme la Terre, peut être affectée par des forces externes. Étant donné que la Terre est déjà en rotation, toute force qui lui est appliquée, telle que la gravité de la lune ou d'autres corps du système solaire, modifiera cette rotation (appelée couple). Le résultat sur Terre s'appelle la précession des équinoxes – un phénomène qui affecte nos observations des étoiles. Un exemple visible à plus petite échelle est montré à plusieurs reprises lors du film Inception, où la précession d'une toupie a été utilisée pour déterminer si le personnage principal était en réalité ou rêvait encore.

Pour la Terre, cette précession trace un cercle dans le ciel une fois tous les 26 000 ans (voir image ci-dessous). En 3000 avant JC, le nord céleste était l'étoile Alpha Draconis (Thuban), dans la constellation Draco. Étant donné que nous pouvons prédire ce mouvement, nous savons que dans 13 000 ans, notre étoile du nord sera Vega, dans la constellation des Lyres.

Auteur fourni

Cela affecte également le début des saisons sur la durée d'une année dans le cadre de ce cycle de 26 000 ans, et a donc des implications importantes pour quiconque tente d'attribuer une importance culturelle à un moment particulier d'une saison donnée. Le temps qu'il faut à la Terre pour orbiter autour du soleil est d'environ 365,25 jours, ce qui signifie que nous avons un jour supplémentaire tous les quatre ans. Par comparaison, la précession des équinoxes entraîne une différence d'environ 20 minutes entre la période orbitale de la Terre lorsqu'elle est mesurée par rapport aux étoiles de fond fixes (une année sidérale), et le temps qu'il faut pour que le soleil semble revenir à la même position dans le ciel chaque année (une année solaire).

À titre historique, c'est l'écart entre la durée de l'année solaire et la durée d'une année telle que définie par le calendrier julien qui a incité la conversion au calendrier grégorien actuellement utilisé. La précession des équinoxes était connue et avait causé un décalage de quelques jours qui a incité le concile de Nicée à changer notre système de calendrier.

Dans le calendrier julien, établi à l'origine par les Romains en 46 av. J.-C., le jour du Nouvel An en Angleterre était le 25 mars, et cela était également utilisé pour définir le début de l'année fiscale. L'adoption du calendrier grégorien en 1752 a avancé la date de l'année d'imposition de 11 jours, mais a fixé le Nouvel An au 1er janvier. Cependant, pour éviter 11 jours de pertes de recettes fiscales, le gouvernement de l'époque a fixé notre année d'imposition pour commencer. le 6 avril où il reste à ce jour.

Ainsi, étant donné qu'il y a 1440 minutes dans une journée, et une différence de 20 minutes entre les années sidérale et solaire, alors sur une période de 72 ans les dates des équinoxes (et des solstices) reculeraient dans le calendrier d'un journée complète, s'ils n'ont pas été corrigés (ce qui est le cas). Cela signifie qu'un Romain utilisant le solstice d'hiver comme point de référence pour le moment de Noël aurait célébré Noël vers la fin de notre novembre. Encore plus loin, les bâtisseurs de Stonehenge auraient connu le solstice d'hiver en notre mois de septembre.


Solstice

Solstice,. Au cours d'une année, le soleil semble se déplacer vers le nord pendant environ six mois et vers le sud pendant environ six mois. Les moments où il atteint son point le plus au nord (le ou vers le 21 juin) et son point le plus au sud (le ou vers le 22 décembre) sont appelés les solstices.

Le jour du solstice de juin, l'hémisphère nord a sa plus longue période de lumière du jour. Au tropique du Cancer (2327' au nord de l'équateur), le soleil apparaît au-dessus de la tête à midi, et dans le cercle polaire arctique, le soleil reste au-dessus de l'horizon toute la journée.

À la date du solstice de décembre, l'hémisphère nord a sa période de lumière du jour la plus courte. Dans le cercle polaire arctique, le soleil ne se lève pas au-dessus de l'horizon. Le soleil de midi apparaît directement au-dessus du tropique du Capricorne (2327' au sud de l'équateur).

Dans l'hémisphère nord, le solstice de juin est appelé solstice d'été et le solstice de décembre, solstice d'hiver. Dans l'hémisphère sud, les noms saisonniers donnés aux solstices sont inversés.


B. Mesures astronomiques sans instruments

    Hélicoïdal hausses: Hélios est le mot grec pour le Soleil. On dit que les étoiles présentent des « levés héliaques » si elles monter à l'est juste avant le soleil. Une illustration est montrée ici. Il s'agit d'une méthode (grossière) de suivi de la position changeante du Soleil par rapport aux étoiles. Rappelons que le Soleil se déplace 1 degré est tous les jours contre les étoiles. Il s'agit donc d'un méthode de tenue de la date. Par exemple, dans l'Égypte ancienne, le lever héliaque de l'étoile la plus brillante, Sirius, était utilisé pour prévoir la crue annuelle du Nil. La méthode ne peut être utilisée que pour les étoiles suffisamment brillantes pour être visibles dans le ciel crépusculaire.


Un exemple moderne d'interception d'horizon

    Remarque : des mesures angulaires Terre-ciel précises de ce type nécessitent l'établissement d'un sens de référence. Par exemple, deux points fixes donnant une ligne fixe bien définie vers l'horizon est une référence par rapport à laquelle mesurer les positions angulaires des interceptions. Les deux points pourraient tous deux être Naturel (par exemple, un rocher à proximité et un arbre à l'horizon lointain) ou ils pourraient tous les deux être artificiel --- la route de premier plan dans l'image de la Lune ci-dessus, par exemple. Les systèmes de référence artificiels les plus sophistiqués étaient en fait intégrés dans des bâtiments anciens.

De nombreux alignements de bâtiments anciens étaient destinés à marquer le se lever ou se coucher (c'est-à-dire le l'horizon intercepte) d'objets astronomiques importants. Quelques exemples:

    le Soleil aux équinoxes (alignement est-ouest). Par exemple, la plupart des temples grecs anciens ont leurs longs axes alignés est-ouest, de sorte que le soleil levant ou couchant illumine les intérieurs. Les bases des pyramides égyptiennes sont alignées presque exactement est-ouest/nord-sud, dans le cas de la Grande Pyramide de Khéops à moins de 3 minutes d'arc (1/20 de degré).

    La pyramide "El Castillo", construite par les Mayas à Chichen Itza vers 950 après JC, n'est pas étroitement alignée E-W/N-S, mais elle comporte des escaliers surélevés contre lesquels une ombre ondulée est projetée par les bords de la pyramide au coucher du soleil près des équinoxes. Voir l'image à droite. Au coucher du soleil, l'ombre bouge et on dit qu'elle ressemble au glissement de la divinité serpent à plumes Kukulkan, à qui le temple est dédié.


Les événements étaient à surveiller à partir de novembre

Nous étions à l'affût de l'annonce de deux grandes missions spatiales. La société privée Moon Express a tenté de mettre un atterrisseur sur la lune pour réclamer le prix Google Lunar X de 20 millions de dollars. Et SpaceX faisant la démonstration de sa fusée Falcon Heavy, une étape importante vers la vision de l'entreprise d'envoyer des personnes dans l'espace.

James S. Wood/Arizona Daily Star, via Associated Press

Les foules se rassemblent à Stonehenge pour le solstice malgré les conseils

Les gens à l'intérieur du cercle de pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, le lundi 21 juin , 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP

Des dizaines de personnes ont ignoré les conseils de ne pas se rendre à Stonehenge pour les célébrations annuelles du solstice d'été, qui ont été annulées lundi en raison de problèmes de coronavirus.

English Heritage, qui s'occupe du monument néolithique, avait prévu une diffusion en direct du lever du soleil à Stonehenge pour la deuxième année consécutive. Mais l'organisation a déclaré que le programme avait dû être interrompu en raison de problèmes de sécurité après qu'"un certain nombre de personnes aient choisi de ne pas tenir compte de notre demande de ne pas se rendre aux pierres ce matin".

Des milliers de personnes qui se sont connectées pour regarder le lever du soleil sur les pierres en ligne ont fini par regarder des images préenregistrées avant le retour du flux en direct vers 5 heures du matin.

Une vidéo de l'agence de presse britannique PA et d'ailleurs a montré des dizaines de personnes se rassemblant à l'intérieur du cercle de pierres, certaines escaladant une clôture basse pour grimper à l'intérieur de la zone restreinte pour atteindre les pierres. Certains ont été vus en train de danser et d'autres tenaient une banderole sur laquelle était écrit « Debout pour Stonehenge ».

English Heritage a déclaré qu'il était "décevant" de voir des gens "agir d'une manière qui leur mettait en danger, ainsi que notre personnel et la police" pendant une pandémie.

Le solstice d'été attire généralement des dizaines de milliers de personnes dans le cercle de pierres du sud de l'Angleterre pour célébrer le jour le plus long de l'année.

La police du Wiltshire a déclaré que malgré une "incursion mineure dans le cercle de pierres" tôt lundi, le week-end du solstice était paisible. Une femme dans la cinquantaine a été arrêtée dans la région pour suspicion de comportement ivre et désordonné, a indiqué la force.

  • Une femme embrasse l'une des pierres dressées pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, Lundi 21 juin 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le Solstice, surveillés par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • Les gens à l'intérieur du cercle de pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, le lundi 21 juin , 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • La police surveille les gens à l'intérieur du cercle de pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, Angleterre, lundi 21 juin 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • Les gens à l'intérieur du cercle de pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, le lundi 21 juin , 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • Un homme touche l'une des pierres dressées pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, Lundi 21 juin 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le Solstice, surveillés par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • La sécurité surveille les gens à l'intérieur du cercle de pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, Angleterre, lundi 21 juin 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP
  • Les gens voient les pierres pendant le solstice d'été à Stonehenge, où certaines personnes ont sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le cercle de pierres pour regarder le soleil se lever à l'aube du jour le plus long de l'année au Royaume-Uni, à Amesbury, en Angleterre, le lundi 21 juin 2021. Le monument préhistorique de pierres anciennes a été officiellement fermé pour les célébrations en raison du verrouillage du coronavirus, mais des groupes de personnes ont ignoré le verrouillage pour marquer le solstice, surveillé par une sécurité discrète. Crédit : Ben Birchall/PA via AP

© 2021 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.


Voir la vidéo: Equinoxes. National Geographic (Janvier 2023).